L’université de Sierra Leone célèbre ses premiers diplômés

Other Manual Translations: English

Points clés :

  • Les intervenants à la cérémonie ont rappelé le zeste et la passion de feu l’évêque John K. Yambasu, qui a travaillé d’arrache-pied pour réaliser son rêve d’avoir une université Méthodiste Unie en Sierra Leone.
  • Sept étudiants ont obtenu un diplôme en théologie, 18, un diplôme national en éducation et sept un certificat en aumônerie.
  • « L’accent multidimensionnel mis sur la spiritualité chrétienne, le développement du caractère et l’acquisition de compétences dans notre programme d’études, » a noté le professeur George Carew, « favorisera la formation d’étudiants intègres et excellents académiquement. »

L’Université Méthodiste Unie de Sierra Leone, fondée par feu l’évêque résident John K. Yambasu, a décerné des diplômes aux étudiants de sa première promotion le 26 février. Sept étudiants ont obtenu un diplôme en théologie, 18, un diplôme national en éducation et sept un certificat en aumônerie. 

Yambasu, qui est décédé dans un accident de voiture en août 2020, était le chancelier de l’université. Bien qu’il n’ait pas vécu assez longtemps pour décerner des certificats, sa mémoire est toujours vivante. 

Les intervenants qui se sont succédé lors de cette cérémonie ont rappelé son enthousiasme et sa passion parce qu’il travaillait d’arrache-pied pour réaliser son rêve d’avoir une université Méthodiste Unie en Sierra Leone. Une minute de silence a été observée à la mémoire de cet évêque résident visionnaire, qui a reçu un certificat de reconnaissance à titre posthume pour son travail acharné et la réalisation de son rêve.

Warner H. Brown (à droite), évêque intérimaire de la Conférence de Sierra Leone, observe Millicent Yambasu recevoir un prix à titre posthume au nom de son défunt mari, l’évêque John K. Yambasu, qui a fondé l’Université Méthodiste Unie de Sierra Leone. Le premier groupe d’étudiants inscrits à l’université a reçu son diplôme le 26 février au campus de Leicester Peak. Photo de Phileas Jusu, UM News. 
Warner H. Brown (à droite), évêque intérimaire de la Conférence de Sierra Leone, observe Millicent Yambasu recevoir un prix à titre posthume au nom de son défunt mari, l’évêque John K. Yambasu, qui a fondé l’Université Méthodiste Unie de Sierra Leone. Le premier groupe d’étudiants inscrits à l’université a reçu son diplôme le 26 février au campus de Leicester Peak. Photo de Phileas Jusu, UM News.

Le professeur George Carew, vice-chancelier, a déclaré que l’éducation allait au-delà de la production de personnes compétentes. L’éducation chrétienne doit aider l’individu à grandir intellectuellement, spirituellement et moralement. 

« L’accent mis uniquement sur les compétences, » a averti Carew, « peut créer des enseignants instruits qui acceptent des pots-de-vin de la part de leurs étudiants ; des infirmières et des médecins professionnels qui exploitent systématiquement leurs patients ; et des politiciens qui trahissent la confiance de leur peuple et conduisent leur pays à la ruine économique. L’éducation ne devrait jamais produire des monstres savants. » 

C’est pourquoi, a-t-il dit, l’Université Méthodiste Unie s’est engagée à respecter la devise « Excellence, intégrité et service. » 

« L’accent multidimensionnel mis sur la spiritualité chrétienne, le développement du caractère et l’acquisition de compétences dans notre programme d’études, » a noté Carew, « favorisera la formation d’étudiants intègres et excellents académiquement. ». 

Warner H. Brown (à droite), évêque intérimaire de la Conférence de Sierra Leone, remet un certificat symbolique de licence en théologie avec spécialisation en éducation chrétienne au Révérend Stephen N. Senesie. Senesie fait partie des premiers étudiants à être diplômés de l’Université Méthodiste Unie de Sierra Leone, qui a ouvert ses portes fin 2017. Photo de Phileas Jusu, UM News. 
Warner H. Brown (à droite), évêque intérimaire de la Conférence de Sierra Leone, remet un certificat symbolique de licence en théologie avec spécialisation en éducation chrétienne au Révérend Stephen N. Senesie. Senesie fait partie des premiers étudiants à être diplômés de l’Université Méthodiste Unie de Sierra Leone, qui a ouvert ses portes fin 2017. Photo de Phileas Jusu, UM News.

La faculté de théologie, la première à être établie dans cette université, forme actuellement des aumôniers pour toutes les écoles primaires et secondaires Méthodistes Unies. Selon Carew, la Conférence de Sierra Leone considère le système scolaire comme une aile évangélique de l’Église et compte plus de 300 écoles primaires et 50 écoles secondaires dans le pays. Au cours des quatre prochaines années, cette université prévoit de former au moins 400 enseignants comme aumôniers dans les écoles Méthodistes Unies. 

« La formation d’enseignants professionnels pour ramener le décorum moral dans la salle de classe est certainement une façon d’avoir un impact sur la société plus large en quête d’une boussole morale, » a déclaré Carew. 

Les premiers étudiants de la nouvelle faculté d’éducation transformatrice ont obtenu les meilleurs résultats aux examens du diplôme national d’éducation, trois étudiants ayant réussi avec distinction.

Le programme préparatoire de cette université vise à remédier au taux d’échec massif des étudiants à l’examen secondaire supérieur d’Afrique de l’Ouest (WASSCE). Au cours des deux dernières années, cette université a préparé des étudiants qui avaient échoué au WASSCE, et beaucoup ont réussi leurs examens et ont été admis dans des établissements d’enseignement supérieur. 

Cette université, a déclaré le vice-chancelier, a l’intention d’inaugurer deux écoles préparatoires supérieures connues sous le nom d’écoles d’excellence Bishop Yambasu, l’une à Freetown et l’autre à Bo, dans le sud. Les étudiants qui réussiront les examens du Basic Education Certificate seront admis dans les Bishop Yambasu Schools of Excellence. En outre, tous les enseignants Méthodistes Unis participeront à des cours de formation continue pendant les grandes vacances de chaque année. Ces mesures, a-t-il dit, permettront de remédier au problème des échecs massifs et de la dépendance des étudiants à l’égard des mauvaises pratiques pour réussir les examens.  

L’évêque John K. Yambasu (à gauche) de la région de Sierra Leone prie pour le Révérend Victor Kainboy pour son leadership de l’église à Pujehun, dans le sud de la Sierra Leone, sur cette photo d’archive de 2017. L’évêque Yambasu est décédé dans un accident de voiture le 16 août 2020. L’Université Méthodiste Unie de Sierra Leone, qui a été fondée par Yambasu, a décerné des diplômes à ses premiers étudiants le 26 février. Photo d’archive de Phileas Jusu, UM News. 
L’évêque John K. Yambasu (à gauche) de la région de Sierra Leone prie pour le Révérend Victor Kainboy pour son leadership de l’église à Pujehun, dans le sud de la Sierra Leone, sur cette photo d’archive de 2017. L’évêque Yambasu est décédé dans un accident de voiture le 16 août 2020. L’Université Méthodiste Unie de Sierra Leone, qui a été fondée par Yambasu, a décerné des diplômes à ses premiers étudiants le 26 février. Photo d’archive de Phileas Jusu, UM News.

« L’église doit être au cœur de l’éducation, car il est bon d’avoir de bons diplômes. Mais si vous n’avez pas de boussole morale qui vous guide, cela ne veut rien dire. C’est pourquoi je suis touché par votre devise : ‘Excellence, intégrité et service » a déclaré le Dr Josephus Brimah. Brimah est responsable de l’enseignement technique et supérieur au ministère de l’Education tertiaire de la Sierra Leone.

Il a félicité les diplômés tout en soulignant l’essence de l’éthique dans l’éducation. « L’éthique doit être le principe directeur, » a-t-il noté. « Dans la connaissance, vous devriez être humble parce que l’humilité est restaurée dans l’éthique, et l’éthique est la mère de toutes les vertus. Toutes les vertus prennent leur essor et leur assise dans l’humilité. »

L’évêque Warner H. Brown, leader épiscopal par intérim de la Conférence de Sierra Leone, a également été honoré pour son leadership exceptionnel en tant qu’évêque par intérim et chancelier de l’Université Méthodiste Unie. 

Stephen N. Senesie a obtenu le diplôme du meilleur étudiant universitaire avec mention. « Nous sommes heureux, » a-t-il déclaré, « car c’était comme une université de recherche. Nous avons été exposés à des méthodes de recherche et à de nombreuses sources d’information. C’était un très bon exercice, bien que fastidieux. Le personnel enseignant était formidable. Ils faisaient un suivi pour s’assurer que nous comprenions bien tout ce qu’on nous enseignait. C’est cet aspect que j’ai particulièrement admiré, car ils veillaient à ce que personne ne soit laissé pour compte. Ils étaient les meilleurs. »

Il reconnaît qu’il y avait des difficultés. « La nôtre a été plus difficile parce que c’est une nouvelle institution, » a déclaré Senesie. « La plupart des installations auxquelles on peut s’attendre en tant qu’étudiant n’étaient pas disponibles. » 

Au départ, cette université disposait d’une connexion Internet sur le campus, à laquelle Yambasu s’était abonné. « Depuis son décès, » a déclaré Senesie, « il a été très difficile pour nous, étudiants du campus, d’avoir accès à Internet pour faire des recherches. » Les retards dans le paiement des salaires des enseignants ont également affecté les cours. 

Cette université s’efforce de générer suffisamment de fonds pour couvrir ses frais de fonctionnement. Le vice-chancelier a déclaré qu’il recevait du financement de l’Agence Méthodiste Unie chargée de l’enseignement supérieur et du ministère. 

« Ce financement est limité à la formation théologique uniquement, » a-t-il expliqué. « Nous ne pouvons pas l’utiliser pour couvrir d’autres dépenses de l’université. »

Cette université reçoit du financement de la Conférence de Sierra Leone, qui elle-même subit des contraintes budgétaires. Ces sources ne sont pas suffisantes pour couvrir le budget d’une université nouvelle et en pleine croissance, a déclaré Carew.

Jusu est le directeur de la communication de l’Église Méthodiste Unie de la Sierra Leone.

Contact Médias : [email protected].

L'Eglise
Les Évêques Méthodistes unis se rendent au service d'ouverture de la Conférence Générale spéciale de 2019 à St. Louis. Le Conseil Judiciaire, le Tribunal Supérieur de l'Église Méthodiste Unie, a publié un mémorandum qui clarifie une décision antérieure sur les élections des évêques. Photo d'archives par Mike DuBose, UM News.

Le tribunal ecclésiastique modifie sa décision sur les élections des évêques

Le Tribunal Suprême de l'Église Méthodiste Unie a fixé au 1er janvier 2023 la date à laquelle les évêques américains confrontés à la retraite obligatoire devront quitter leurs fonctions et leurs successeurs nouvellement élus entrer en fonction.
Le Conseil des Evêques
L’Évêque Cynthia Fierro Harvey de la Conférence de Louisiane, à droite, passe le marteau de la présidence du Conseil des Évêques à son successeur, l’Évêque Thomas J. Bickerton de la Conférence de New York. Le Conseil des Évêques a conclu sa réunion de printemps le 29 avril par le passage du manteau. Les évêques ont pris acte du lancement prévu d’une dénomination dissidente le 1er mai, tout en discutant de la poursuite du ministère de l’Église Méthodiste Unie. Capture d’écran via Zoom du Conseil des évêques, par UM News.

Les Méthodistes Unis sont invités à relancer leur Église

Tout en reconnaissant la naissance d’une dénomination dissidente, Thomas Bickerton, le nouveau président du Conseil des Évêques, a partagé ses espoirs pour une Église Méthodiste Unie revivifiée. Parmi ceux qui partent pour la nouvelle dénomination figure un évêque.
L'Eglise
L’Église Méthodiste Mondiale, une dénomination dissidente de tendance théologique conservatrice, a fixé le 1er mai comme date officielle de son lancement. Toutefois, il faudra du temps pour que les éventuelles séparations avec l’Église Méthodiste Unie aient lieu. Église originale de Adam Morse, avec l'aimable autorisation de Unsplash.com; graphique de Laurens Glass, UM News.

Que se passe-t-il lorsqu’une nouvelle dénomination est lancée ?

L’Église Méthodiste Mondiale, une dénomination dissidente de tendance théologique conservatrice, a fixé le 1er mai comme date officielle de son lancement. Toutefois, il faudra du temps pour que les éventuelles séparations avec l’Église Méthodiste Unie aient lieu.