Yed Angoran, un leader mondial de l’Eglise, est décédé à 73 ans

Other Manual Translations: English português español

Yed Esaie Angoran, qui a servi pendant des décennies dans le premier gouvernement indépendant de la Côte d’Ivoire et qui était un leader de l’Église Méthodiste Unie, est décédé le 13 juin des suites d’un malaise cardiaque.

Angoran, qui était âgé de 73 ans et parlait plusieurs langues européennes et indigènes, était délégué à la Conférence Générale, l’instance de décision suprême de l’Église Méthodiste Unie, depuis 2012.

Il a été Ministre des Mines et de l’énergie, des Postes et télécommunications sous Félix Houphouët-Boigny, le premier président de la Côte d’Ivoire. Il a également été Inspecteur Général de l’État et Président du Conseil d’Administration de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) qui appartient au gouvernement.

Angoran a été le rapporteur général du Forum pour la Réconciliation Nationale de la Côte d’Ivoire, calqué sur le modèle de la Commission Vérité et Réconciliation d’Afrique du Sud. Dans cette capacité, il était le porte-parole de ce forum, coordonnant et compilant les rapports des différentes commissions du forum.

Ce forum a été créé pour résoudre les tensions politiques et sociales que la Côte d'Ivoire a connues après un coup d'État en 1999, deux guerres civiles et l’avènement d’un régime civil ainsi que l’adoption d’une nouvelle constitution en 2000.

Après avoir quitté le gouvernement, Angoran a servi la Conférence Annuelle de Côte d’Ivoire et la dénomination mondiale dans de nombreuses fonctions.

L’Evêque de la région de Côte d'Ivoire, Benjamin Boni, a déclaré que son conseiller principal avait apporté un excellent soutien à la Conférence Annuelle dans le domaine des relations internationales.

« Angoran était très bien informé. Et, il a joué un rôle clé dans les conversations qui ont conduit à notre intégration dans la grande famille Méthodiste Unie mondiale en 2008 et dans les relations continuelles avec la connexion mondiale, » a soutenu Boni.

En 2004, la Conférence Générale a accueilli l’Église Protestante Méthodiste de Côte d’Ivoire dans la dénomination en tant que conférence annuelle provisoire. Quatre ans plus tard, cette assemblée a confirmé la Côte d’Ivoire comme région épiscopale de la dénomination.

Angoran a fréquenté le Cours Secondaire Méthodiste de Dabou et a obtenu son diplôme d'études secondaires au Lycée Clemenceau, à Nantes, en France. Il a obtenu une maîtrise en génie civil à l’Université de Lorraine et un doctorat en géophysique au Massachusetts Institute of Technology.

Angoran a travaillé au développement des missions de l’Agence Méthodiste Unie des Ministères Globaux du Sénégal et du Cameroun, deux nouveaux districts relevant de la Conférence Annuelle de Côte d'Ivoire.

Il était également président du conseil d’administration de l’Université Méthodiste Unie de Côte d’Ivoire.

Les cadres supérieurs des agences de l’Eglise ont salué sa disponibilité et sa volonté à faire avancer la mission de l’Église en Afrique.

« Le Docteur Yed a joué un rôle déterminant en tant que membre du conseil d’administration de l’UMCom. Il nous a aidés à continuer à évaluer les besoins et les possibilités de communication en Afrique de l’Ouest afin d’apporter l’Évangile à de nouvelles personnes et de connecter l’Église. Ses conseils et son amitié nous manqueront beaucoup, » a déclaré Dan Krause, Secrétaire Général de United Methodist Communications.

Yed Esaie Angoran (left) helps lead a writing workshop in Abidjan, Côte d’Ivoire, in 2015. Angoran, who died June 13, served on the board of many United Methodist agencies. With him are Robin Pippin of Discipleship Resources (center) and the Rev. Philippe Adjobi. File photo by Isaac Broune, UM News.
Yed Esaie Angoran (à gauche) aide à conduire un atelier d’écriture à Abidjan, en Côte d'Ivoire, en 2015. Angoran, qui est décédé le 13 juin, a siégé au conseil d’administration de nombreuses agences Méthodistes Unies. A ses cotés se trouvent Robin Pippin de Discipleship Resources (au centre) et le Révérend Philippe Adjobi. Photo d’archives de Isaac Broune, UM News.

Angoran était aussi le coordinateur général de publication de l’édition franco-africaine de la Chambre Haute, un guide de méditation quotidienne.

« L'un des points forts de Yed était l’horizon de sa vision et la portée de ses efforts. Yed voyait des possibilités lointaines et n’avait pas peur de prendre ou d’encourager des décisions audacieuses. Il travaillait, en toute confiance, dans n’importe quel niveau de leadership, dans n’importe quelle culture et contexte, » a déclaré le Révérend Stephen Bryant, éditeur de The Upper Room et un des dirigeants de United Methodist Discipleship Ministries.

Bryant, qui supervise le développement des ressources pour les conférences centrales de la dénomination, a fait l’éloge du leadership visionnaire d’Angoran dans la création de ressources contextuelles et des Editions Kanien, une maison d’édition viable en Côte d'Ivoire. Les Editions Kanien publient l’édition française du guide de méditation La Chambre Haute qui est, par la suite, traduit en swahili pour les membres du Congo Est.

Angoran a également été le directeur exécutif du hub régional pour l’Afrique de l’Ouest et les régions francophones de l’Agence de l’Enseignement Supérieur et des Ministères (GBHEM) dans les domaines du leadership, de l’éducation et du développement.

« À ce titre, il pilotait une série d’initiatives éducatives en Afrique, notamment le développement de programmes, la collecte de fonds, les initiatives de formation, et l’assistance technique, » a déclaré Amos Nascimento, cadre supérieur du GBHEM en charge de l’éducation mondiale et des nouvelles initiatives.

Les directeurs des hubs (LEAD Hubs) ont organisé une réunion virtuelle de commémoration dimanche pour « pleurer le décès de Yed, célébrer sa vie et son héritage, et partager quelques souvenirs de notre travail avec lui, » a expliqué Nascimento.

Angoran a participé à diverses initiatives de programmes dirigés par le GBHEM, comme la Commission du Fonds d’Education Théologique des Conférences Centrales et l’Association Africaine des Institutions Méthodistes Unies de l’Enseignement Supérieur.

La dernière conversation qu’il a eue avec un membre de l’église a eu lieu le 13 juin avec Guillaume Djedjro, un membre de l’équipe locale de la Chambre Haute. « Il a émis un chèque à l’imprimeur et m’a demandé de faire en sorte que l’édition du second semestre de la Chambre Haute de cette année soit imprimée et distribuée le plus rapidement possible, » a déclaré Djedjro.

En plus de ses contributions à la connexion mondiale, Angoran a été très actif dans le développement de l’Eglise au niveau local.

Georges Amani, président des laïcs du district de Sikensi, a déclaré que le soutien financier et les compétences interpersonnelles d’Angoran ont contribué à la création du district de Sikensi en octobre 2017.

« Angoran a contribué financièrement à la construction des 40 églises locales et des sept presbytères du district ecclésiastique de Sikensi, » a-t-il témoigné. Il a également offert un nouveau presbytère entièrement équipé à l'église Méthodiste Unie de Bakanou B dans son village.

« Nous attendions que la Conférence nous envoie un pasteur lorsque les affectations de juillet prochain auraient été faites, » a déclaré Amani.

Le Révérend Philippe Adjobi, Surintendant du district d’Abidjan-Sud, a collaboré avec Angoran au sein du Groupe de Consultation Francophone et sur de nombreux projets tels que le système informatique pour l’Afrique, le livret Ebola, le projet E-Reader et la station de radio La Voix de l’Espérance.

« Il nous a guidés à tout moment de la manière la plus simple et la plus humble possible sans essayer d’imposer ses idées, » a soutenu Adjobi.

Le Révérend Didier Kokobé Becken, pasteur de l'église Méthodiste Unie Les Béatitudes du Plateau, où Angoran était un membre fondateur de la chorale, a expliqué qu’il avait parcouru les albums de l’église et qu’il n'avait « pas trouvé une seule photo où Yed ne souriait pas. »

Angoran laisse dans le deuil son épouse, Anna, qui est présidente des laïcs des Béatitudes du Plateau, cinq enfants, Niti, Inès, Eniloe, Alix et Josias, et quatre petits-enfants.

En raison des mesures prises par le gouvernement pour contenir le coronavirus, les condoléances à la famille seront présentées du 16 au 18 juin au domicile d’Angoran. Une veillée de prière et d’hommage est prévue le 19 juin de 19 heures à 21 heures 30 GMT. La veillée sera diffusée en direct sur www.yedangoranmemorial.com. L'enterrement se déroulera dans la plus stricte intimité familiale.

Broune est le directeur des rédactions francophones pour UM News et est basé à Abidjan, Côte d'Ivoire.
Contact média : [email protected].
Préoccupations sociales
Un piéton passe devant l’un des panneaux publicitaires de l’Église Méthodiste Unie appelant à la paix dans la commune d’Abobo, en Côte d’Ivoire. L’Église Méthodiste Unie et ses partenaires ont organisé une campagne de communication demandant à la population et aux autorités de faire preuve de retenue pendant la période électorale. La caravane a traversé plusieurs villes et hameaux de Côte d’Ivoire. Photo d’Isaac Broune, UM News.

En pleine crise post-électorale, l’Eglise de Côte d’Ivoire appelle à la paix

L'Église Méthodiste Unie-Côte d'Ivoire s'efforce d'apaiser les tensions au milieu des protestations et des troubles qui ont suivi l'élection présidentielle de ce pays.
L'Eglise
L’Evêque Méthodiste Cynthia Fierro Harvey préside une rencontre en ligne du Conseil des Evêques de la dénomination. Face à la pression financière et à une possible scission confessionnelle, le conseil a demandé le report des élections des nouveaux évêques américains et a insisté pour que les cinq nouveaux évêques africains ne soient ajoutés que si les ressources le permettent. Capture d’écran d’UM News via Zoom.

Le Conseil des Evêques décide qu’aucun nouvel évêque américain ne soit nommé avant 4 ans

Sous pression financière, les évêques Méthodistes Unis recommandent le report des élections épiscopales américaines et le ralentissement de l'ajout de nouveaux évêques en Afrique.
Evangélisation
L’Evêque Benjamin Boni et Mme Lydie Flore Magba, Ambassadeur de la République Centrafricaine en Côte d’Ivoire, paraphent l’accord-cadre de coopération technique-économique en matière d’éducation entre l’Eglise Méthodiste Unie-Côte d’Ivoire et la République Centrafricaine. Cet accord vise à redynamiser le système éducatif centrafricain désorganisé par des années de crises socio-politiques et économiques successives. Photo d’Isaac Broune, UM News.

L’Eglise de Côte d’Ivoire aidera à construire des écoles en République Centrafricaine

Cette initiative vise à reproduire le modèle des écoles Méthodistes Unies de Côte d’Ivoire en construisant, 12 complexes scolaires dans 12 villes de la République Centrafricaine.