Aux côtés d'Haïti dans le séisme et la tempête

Other Manual Translations: English 한국어 português español
Une vue d'un bâtiment effondré suite à un tremblement de terre aux Cayes, en Haïti, vue dans cette image fixe tirée d'une vidéo obtenue par Reuters le 14 août 2021. Les méthodistes unis travaillent avec des partenaires de longue date en Haïti pour réagir après le tremblement de terre de magnitude 7,2 et à l'approche d'une tempête majeure. REUTERS TV via REUTERS.
Une vue d'un bâtiment effondré suite à un tremblement de terre aux Cayes, en Haïti, vue dans cette image fixe tirée d'une vidéo obtenue par Reuters le 14 août 2021. Les méthodistes unis travaillent avec des partenaires de longue date en Haïti pour réagir après le tremblement de terre de magnitude 7,2 et à l'approche d'une tempête majeure. REUTERS TV via REUTERS.

 


Points clés:

 • Les Méthodistes Unis travaillent avec des partenaires de longue date en Haïti pour réagir après un tremblement de terre de magnitude 7,2 et à l'approche d'une tempête majeure.

 • Les membres de l'Église ont participé aux efforts de reconstruction après le tremblement de terre de 2010 qui a coûté la vie à des centaines de milliers de personnes, dont des travailleurs méthodistes unis.

 • Le Comité Méthodiste Uni pour l'Aide Humanitaire (UMCOR) recueille des dons et travaille sur les prochaines étapes pour aider le pays appauvri, qui est également confronté à des troubles politiques, à la violence des gangs et au COVID-19.


Les Méthodistes Unis tendent la main avec leurs prières et leurs porte-monnaie alors qu'Haïti fait face à un tremblement de terre dévastateur et à une tempête majeure imminente.

Le Comité Méthodiste Uni pour l'Aide Humanitaire (UMCOR) recueille des dons financiers par le biais de son Fonds International d'Intervention Et De Redressement En Cas De Catastrophe (International Disaster Response and Recovery Advance fund). L'organisme de secours, qui fait partie du Conseil Méthodiste Uni des Ministères Mondiaux, est également en discussion avec ses partenaires sur le terrain au sujet des prochaines étapes.

"Au lendemain du tremblement de terre de Samedi, nous pleurons aux côtés du peuple haïtien alors que les pertes humaines et l'ampleur de la dévastation deviennent évidentes", a déclaré Roland Fernandes, Directeur Général de Global Ministries et de l'UMCOR.

"UMCOR reste ferme dans son engagement à soulager la souffrance et travaille avec ses partenaires sur la meilleure façon de répondre aux besoins fondamentaux et immédiats, comme elle l'a fait dans le passé.”

De nombreux Méthodistes Unis travaillent également avec leurs partenaires de longue date dans la nation insulaire des Caraïbes pour tendre la main.

Pourtant, divers facteurs compliquent la réponse de l'église au deuxième tremblement de terre catastrophique qui a ravagé cette nation appauvrie en 11 ans. Ces facteurs comprennent l'épidémie de COVID-19 en cours et une grave récession économique aggravée par la violence des gangs et l'agitation politique. Il y a un peu plus d'un mois, le Président du pays, Jovenel Moise, a été assassiné.

À ce jour, le bilan des victimes s'élève à quelque 1 300 personnes après le séisme de magnitude 7,2 qui a frappé la péninsule sud-ouest d'Haïti le 14 août. La secousse, dont l'épicentre se trouvait à 125 kilomètres à l'Ouest de la capitale Port-au-Prince, a provoqué des glissements de terrain, l'effondrement de bâtiments et des répliques sismiques dans tout le pays.

David Draeger, Coordinateur des volontaires pour la mission de l'Église Méthodiste en Haïti, a déclaré à la Conférence du Michigan que les bâtiments d'église de la région ont subi des dommages et que de nombreux Haïtiens ne savent toujours pas ce qu'il est advenu de leurs proches.

Avec des milliers de personnes blessées et d'autres encore coincées dans les décombres, les autorités haïtiennes s'empressent d'intensifier les efforts de sauvetage et de soulager les hôpitaux débordés. La Dépression Tropicale Grace devrait frapper l'île de fortes pluies aujourd'hui. 

Une équipe médicale mobile de Petit Goâve, près de Port-au-Prince, a déjà été déployée dans la région touchée. L'équipe est financée par un partenariat entre l'Eglise Méthodiste Unie de Highland Park à Dallas et l'Eglise Méthodiste Unie de la Résurrection à Leawood, Kansas.

La semaine dernière, l'association Highland Park United Methodist a également envoyé des fonds de secours aux sinistrés par l'intermédiaire de l'association Food for the Poor pour aider à répondre à l'épidémie de COVID-19 qui sévit dans le pays.

Pour aider Haïti

Le Comité Méthodiste Uni pour l'Aide Humanitaire (UMCOR) encourage les gens à donner par le biais de l'Advance #982450 de International Disaster Response and Recovery.

Haitian Assets for Peace International (HAPI) reçoit également un soutien par le biais de l'avancen° 3020490.

"Bien que notre présence physique ait été limitée en raison de la pandémie et de l'instabilité politique, nous nous engageons à continuer à servir nos amis et voisins là-bas", a déclaré Caroline Hazlett, Coordinatrice de l'impact de la congrégation pour les partenariats de santé et la réponse aux catastrophes.

Le père d'Hazlett, le Dr Otto Willbanks, et d'autres membres de l'église ont créé une clinique ophtalmologique en Haïti en 1976. Une équipe de l'église travaillait dans la clinique le 12 janvier 2010, lorsqu'un tremblement de terre de 7,0 degrés près de Port-au-Prince a causé la mort de centaines de milliers de personnes et provoqué l'effondrement du toit de la clinique. Jean Arnwine, membre de l'équipe, a succombé à ses blessures.

Ce tremblement de terre a également coûté la vie à deux cadres du Conseil Méthodiste Uni des Ministères Mondiaux (United Methodist Board of Global Ministries) - le révérend Sam Dixon, qui dirigeait alors l'UMCOR, et le révérend Clinton Rabb, responsable de Volontaires en Mission (Volunteers in Mission).

Mais au milieu de cette perte tragique, les méthodistes unis sont rapidement retournés dans le pays pour joindre leurs efforts à ceux de l'Église Méthodiste d'Haïti. Parmi eux, Highland Park, qui a reconstruit et agrandi la Polyclinique Siloe pour soigner plus que la vue des gens.

Les méthodistes unis ont également participé collectivement aux secours, en faisant don de quelque 45 millions de dollars à l'UMCOR pour la réponse au tremblement de terre.

Debra Buzard, Directrice de l'action sociale de la First United Methodist Church de Kearney, dans le Missouri, fait partie de ceux qui ont participé bénévolement aux efforts de reconstruction. Son église vise désormais le développement durable. Elle a créé le ministère Partnersin Education Haiti, qui fournit des bourses à une trentaine d'étudiants et soutient également leurs familles.

Mme Buzard fait également partie du conseil consultatif d'un orphelinat haïtien accueillant une quarantaine d'enfants handicapés. L'orphelinat et les étudiants sont situés à des kilomètres de l'épicentre de Port-au-Prince, mais ils ont quand même ressenti les secousses.

"Ils vont tous bien, mais il y a beaucoup de peur", dit-elle. "Voici le problème qui va affecter l'orphelinat et les familles avec lesquelles nous travaillons. C'est la tempête parfaite".

Elle a désigné COVID-19, la crise actuelle du gouvernement et l'extrême violence des gangs comme faisant partie de cette tempête parfaite. Les gangs ont pris le contrôle des principales routes d'accès à certaines parties d'Haïti, notamment autour de l'épicentre du séisme, près des Cayes. Les secouristes ont d'abord utilisé des hélicoptères et des bateaux pour apporter de l'aide.

Un chef de gang a déclaré le 15 août que les groupes armés avaient déclaré une trêve sur la route des Cayes et qu'un convoi était arrivé par voie terrestre.

Les Nations unies demandent la création d'un "couloir humanitaire" pour permettre aux secours de traverser les territoires contrôlés par les gangs.

Valerie Mossman-Celestin fait partie de ceux qui recherchent un développement plus durable, susceptible de favoriser la stabilité et l'indépendance économique.

La diaconesse Méthodiste Unie est la Directrice Exécutive américaine de Haitian Assets for Peace International, ou HAPI, qui aide à financer une clinique et un centre de formation professionnelle à Mizak. La communauté est également éloignée de l'épicentre du tremblement de terre ; cependant, le centre de formation professionnelle HAPI tech se remet encore d'un incendie survenu en juillet qui a emporté ses ordinateurs et plus de 5 300 dollars en espèces. 

"Ce que nous essayons de faire, c'est de donner de réelles opportunités aux femmes d'Haïti en leur offrant de meilleurs soins de santé, une meilleure éducation et des emplois", a déclaré Mme Mossman-Celestin.

Elle a reconnu que certaines personnes pouvaient avoir l'impression d'essayer de "remplir un seau avec un trou au fond".

Elle a déclaré que Dieu appelle les gens à répondre avec compassion et secours aux catastrophes. "Mais nous devons également adopter une approche qui continue à briser le cycle de la dépendance", a-t-elle ajouté.

L'Evêque Kenneth Carter, dans un courriel adressé à la Conférence de Floride, a encouragé les Méthodistes Unis à se souvenir : "Dieu est notre refuge et notre force... Et Jésus est avec nous au milieu de la tempête."

Il a également exhorté les églises de la Conférence de Floride à recevoir une offrande spéciale pour Haïti dimanche prochain, le 22 août.

"Puissions-nous nous rapprocher de Dieu et les uns des autres dans un esprit de générosité envers nos voisins en ce moment de crise et avec la foi que Dieu y pourvoira", a-t-il écrit.

Mme Hahn est rédactrice en chef adjointe pour UM News. Vous pouvez la contacter au (615) 742-5470 ou à [email protected] Pour lire d'autres nouvelles méthodistes, abonnez-vous gratuitement au Daily ou au Friday Digests.

Mission
Les eaux de crue du cyclone Eloise couvrent une grande partie du sol à Buzi, au Mozambique. Quatre cyclones ont frappé le pays en moins de deux ans. Photo d’Eurico Gustavo, UM News.

En plus des troubles politiques, les cyclones sévissent au Mozambique

En moins de deux ans, quatre cyclones ont frappé le Mozambique, tuant des milliers de personnes, laissant de nombreux sans-abri et détruisant des cultures vivrières vitales. UMCOR prépare une réponse d’urgence aux besoins humanitaires.
L'Eglise
Le gardien James Jimmerson désinfecte les bancs pour prévenir toute propagation possible du coronavirus à l’église Méthodiste Unie Belmont de Nashville, Tennessee, le dimanche 10 mai 2020, à la suite d’un culte en ligne, qui est enregistré dans le sanctuaire. Alors que les églises envisagent de revenir au culte en présentiel, les mesures de nettoyage sont l’un des nombreux facteurs dont les responsables devront tenir compte. « Je crois que mon travail, mon rôle dans tout cela, est de m’assurer que les gens sont en sécurité ici, » a déclaré M. Jimmerson. Photo de Mike DuBose, UM News.

2020 : L’année en photos vue par UM News

L’année 2020 a été une année mouvementée et difficile pour l’Église Méthodiste Unie. Les photographes de UM News, le service d’information officiel de l’Eglise, ont documenté une année dans la vie du Méthodisme Uni dans le monde entier.
Mission
L'évêque méthodiste uni Daniel Lunge de la zone épiscopale centrale du Congo prend la parole lors du lancement de l'opération de distribution alimentaire à Kinshasa. Treize subventions Sheltering in Love d'une valeur de 200 165 $ versées à l'église en RDC ont fourni une aide alimentaire et non alimentaire à plusieurs ménages. Photo par Francois Omanyondo.

L’Eglise en RDC nourrit des milliers de personnes grâce à la subvention Sheltering in Love

L’Eglise Méthodiste Unie de la République démocratique du Congo a apporté une assistance en vivres et non-vivres à plusieurs personnes en cette période marquée par la COVID-19.