Les Principes Sociaux révisés reflètent l'Eglise mondiale

Other Manual Translations: English 한국어

L'Église Méthodiste Unie a une longue histoire de gestion de sujets compliqués, controversés et contemporains tels que la polygamie, le mariage des enfants, l'avortement, la violence et le traitement des migrants.

Bien que l'attention se porte actuellement sur la position de l'Église à l'égard des personnes LGBTQ, ce n'est pas la seule question humaine qui préoccupe l'Église.

Au cours des huit dernières années, un groupe diversifié d'écrivains et de rédacteurs a révisé les Principes Sociaux de la dénomination qui, depuis sa fondation, est l'expression de l'engagement wesleyen à la sainteté sociale de l'Église Méthodiste Unie.

Les Principes Sociaux Révisés ont traversé les continents, ont été lus et étudiés par des milliers de personnes et atterriront à Minneapolis en Mai pour une révision finale et une approbation à la Conférence Générale de 2020 de l'Église Méthodiste Unie.

Réviser Les Principes Sociaux Révisés

Pour lire les Principes sociaux révisés dans l'une des sept langues, visitez le site www.umcjustice.org/sp2020.
La Conférence Générale de 2012 a chargé le Conseil Eglise et Société de l’Eglise Méthodiste Unie de réviser les Principes Sociaux pour en améliorer les fondements théologiques, la pertinence et la signification mondiales, ainsi que sa focalisation et sa concision, a déclaré la Révérende Mary Elizabeth Moore, présidente de l'équipe de révision et doyenne de la Boston University School of Theology.

Le document révisé a été divisé en quatre sections : la création, les communautés économique, sociale et politique. Des passages bibliques et des extraits des écrits de John Wesley introduisent chaque section.

Moore a indiqué que les sections les plus difficiles à réviser portaient sur la violence et la sexualité.

« Les gens ont soulevé de multiples préoccupations au sujet de la violence, révélant ainsi nos contextes et perspectives Méthodistes Unis très divers, » a-t-elle expliqué.

« Par exemple, les personnes qui vivent sous la menace constante de la violence voient souvent l'utilisation de la force militaire différemment de celles dans lesquelles l'armée elle-même est une menace majeure pour la paix ou de celles qui sont engagées dans la résistance non violente. »

Plusieurs des participants qui ont travaillé sur le document ont dit que l'écoute de diverses voix était source de révélation et d’enrichissement.
Une consultation sur les principes Sociaux a été organisée à Africa University de Old Mutare, au Zimbabwe. Photo gracieusement fournie par le Conseil Eglise et Société de l’Eglise Méthodiste Unie.
Une consultation sur les principes Sociaux a été organisée à Africa University de Old Mutare, au Zimbabwe. Photo gracieusement fournie par le Conseil Eglise et Société de l’Eglise Méthodiste Unie.
La Révérende Hilde Marie Øgreid Movafagh, rectrice du Séminaire Méthodiste Uni d'Oslo, en Norvège, a déclaré que les révisions actuelles et passées des Principes Sociaux représentaient souvent un contexte américain ou occidental.
 
« Je pense qu'il est important de souligner que l'Amérique n'a rien perdu en rendant les Principes Sociaux plus globaux ; c'est mieux pour eux aussi, » a-t-elle dit.

Movafagh s'est dite particulièrement fière du résultat des deux questions abordées par l'équipe de rédaction : la santé reproductive et la sexualité humaine.

« La santé de la reproduction est bien plus que l'avortement, » a-t-elle dit. « Les femmes du monde entier ont besoin de bons soins de santé reproductive, tant pendant qu'après une grossesse. La mortalité des femmes qui accouchent est encore trop élevée dans le monde entier. »

Dans la section Communauté Sociale, sous la rubrique Sexualité Humaine, le document soulève la question du consentement et du droit de décider de son propre corps, a ajouté Movafagh.

« Nous mettons l'accent sur les relations sexuelles dans l'amour, l'attention et le respect, sans préciser à quoi cela ressemble. Nous avons donc mis l'accent sur les valeurs des bonnes relations sexuelles plutôt que d'entrer dans le débat actuel, » a-t-elle dit.

Le processus a commencé par des séances d'écoute. Des ébauches des révisions ont été envoyées à divers milieux ecclésiastiques. Des consultations individuelles avec des leaders d'église et des universitaires ont également été organisées, ainsi qu'un sondage en ligne.

« Nous avons entendu 1.700 Méthodistes Unis de tous les horizons, » a dit Moore. « Conformément à notre engagement à écouter l'église, nous avons analysé toutes les réponses et identifié les thèmes, les critiques et les suggestions. »

Le groupe de travail a rédigé trois ébauches avant de remettre la version finale au conseil. La version finale a été publiée en sept langues début octobre.
La Révérende Sharon Austin, directrice Connexionnelle de la Conférence de Floride et des Ministères de la Justice, et Carla Works, professeur au Wesley Theological Seminary, travaillent sur les Principes Sociaux Révisés lors d'une séance de rédaction à Washington. Photo gracieusement fournie par le Conseil Eglise et Société de l’Eglise Méthodiste Unie.
La Révérende Sharon Austin, directrice Connexionnelle de la Conférence de Floride et des Ministères de la Justice, et Carla Works, professeur au Wesley Theological Seminary, travaillent sur les Principes Sociaux Révisés lors d'une séance de rédaction à Washington. Photo gracieusement fournie par le Conseil Eglise et Société de l’Eglise Méthodiste Unie.
Le Révérend Kalaba Chali, coordinateur de Miséricorde et Justice pour la Conférence des Grandes Plaines, a déclaré que le fait de travailler avec un groupe d'origines diverses était « source d’énergie et d’éclairage. » 

« Nous n'avons certainement pas toujours été d'accord sur toutes les questions qui devaient être repensées et examinées de manière critique, mais nous avons fait de notre mieux pour ne pas être désagréables, » a déclaré le Révérend George D. Wilson Jr, de la Conférence du Libéria.

Randall Miller, président du groupe de travail sur les Principes Sociaux pour le conseil d'administration du Conseil Eglise et Société, a déclaré que l'équipe est consciente que la Conférence Générale de 2020 traitera de questions « profondes » concernant le souci de la dénomination de savoir si elle peut rester unie.

« Nous savons aussi que l'Eglise continue de lutter avec des questions liées à la sexualité humaine, à la santé reproductive, au genre et à l'exclusion raciale/ethnique et d'autres questions importantes, » a-t-il dit.

Le but de la révision des Principes Sociaux n'est pas de résoudre ces problèmes, a-t-il ajouté.

« Je suis parfaitement satisfait du document final, » a déclaré le Révérend Israel Painit, des Philippines. « J'espère qu'il recevra l'approbation des délégués. » Il a également exprimé la gratitude de tous les membres de l'équipe pour leur travail acharné.

La Révérende Esther D. Jadhav, membre du conseil d’administration du Conseil Eglise et Société et vice-présidente adjointe de l'Université d'Asbury, a déclaré qu'elle avait occupé plusieurs fonctions au sein des équipes éditoriales et de rédaction.

« J'ai été très impressionnée par le niveau de recherche qui a été effectué, chaque perspective et chaque expérience ont été saisies. Un niveau aussi élevé d'études sociologiques mondiales centrées sur la vie de l'Eglise est rare, voire inconnu, » a-t-elle dit.

Moore a fait remarquer que le processus a été conçu pour être réfléchi et participatif.

« Le groupe de travail et l'équipe de rédaction ont écouté l’ensemble des voix et des passions, et les membres de l'Église Méthodiste Unie ont leurs empreintes sur les Principes Sociaux Révisés, » a-t-elle dit.
 
Gilbert est journaliste pour United Methodist News Services. 
Contact Média: [email protected]
L'Eglise
Les évêques se tiennent la main pendant la prière lors de la Conférence Générale de 2019 de l’Eglise Méthodiste Unie à Saint-Louis. Dans la plupart des cas, les évêques qui avaient prévu de prendre leur retraite cette année ou au début de l’année prochaine restent jusqu’à ce que de nouvelles élections épiscopales puissent être organisées. Photo d’archives de Kathleen Barry, UM News.

Le report des élections bouleverse les plans de retraite des évêques

L’élection des nouveaux évêques étant reportée à 2021 et 2022, ceux qui devraient prendre leur retraite font des plans pour assurer l’intérim.
La Conférence Générale
Minneapolis devrait accueillir la prochaine Conférence Générale du 29 août au 7 septembre 2021. Les Méthodistes Unis des Conférences du Minnesota et du Dakotas ont prévu accueillir la Conférence Générale à Minneapolis depuis 2013. Photo de Krivit Photography, avec l'aimable autorisation de Meet Minneapolis.

Les nouvelles dates de la Conférence Générale sont connues

Les organisateurs ont confirmé que la prochaine Conférence Générale aura lieu du 29 août au 7 septembre 2021 à Minneapolis, malgré les plaidoyers visant à rejeter cette période à cause du début de l'année universitaire.
L'Eglise
Le Minneapolis Convention Center - qui devait accueillir la Conférence Générale de 2020 - a annoncé qu'il annulait désormais les rassemblements de plus 50 personnes jusqu'au 10 mai. Cette décision intervient alors que les organisateurs de la Conférence Générale envisageaient déjà un report. Photo de Dan Anderson, avec l'aimable autorisation de Meet Minneapolis et du Minneapolis Convention Center.

Les leaders de l’Eglise reportent la Conférence Générale de 2020

Avec l'impact mondial du coronavirus, les organisateurs de la Conférence Générale ont décidé qu'ils n'avaient pas d'autre choix que de reporter l'assemblée législative de l'Eglise. Le centre qui devait accueillir la conférence a annulé les grands événements pendant les cinq premiers jours de cette importante rencontre.