Africa University passe aux cours en ligne, certains étudiants restent sur le campus

Translate Page
Les étudiants et le personnel pratiquent la distanciation sociale afin de réduire le risque de propagation du coronavirus lorsqu'ils font le rang dans le réfectoire d’Africa University de Mutare, au Zimbabwe. La cafétéria a modifié la disposition des services et des places assises, et l'heure des repas a été portée à trois heures afin que les personnes présentes sur le campus ne soient pas toutes servies en même temps. Photo du Bureau du Développement et des Affaires Publiques d’Africa University.
Les étudiants et le personnel pratiquent la distanciation sociale afin de réduire le risque de propagation du coronavirus lorsqu'ils font le rang dans le réfectoire d’Africa University de Mutare, au Zimbabwe. La cafétéria a modifié la disposition des services et des places assises, et l'heure des repas a été portée à trois heures afin que les personnes présentes sur le campus ne soient pas toutes servies en même temps. Photo du Bureau du Développement et des Affaires Publiques d’Africa University.

Les étudiants d’Africa University s'adaptent aux cours en ligne suite à la directive du gouvernement du 24 mars de fermer toutes les écoles, les collèges et les universités pour freiner la propagation du coronavirus.

Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'un plan de fermeture de trois semaines à l'échelle nationale. Sept cas de COVID 19 ont été enregistrés dans le pays et un décès, selon Reuters.

L'enseignement en ligne a commencé le 30 mars pour les plus de 2 500 étudiants du continent africain inscrits dans cette université Méthodiste Unie.

Stephene Chikozho, directeur du développement et des affaires publiques, a déclaré que tous les départements dispenseront leurs cours via Internet.

« Malgré le fléau du COVID-19, les cours continueront comme si les étudiants étaient sur le campus, » a déclaré Chikozho.

Il a ajouté que les leaders de l’université ont accordé quelques jours aux étudiants pour qu'ils puissent se rendre chez eux avant de mettre en œuvre les cours en ligne.

« L'université a veillé à ce que les étudiants téléchargent tous les gros fichiers avant de quitter le campus car les données sont très chères dans certains pays, » a déclaré M. Chikozho.

La connexion Internet est un défi qui va de pair avec l'éducation en ligne, mais cette université vise à continuer avec le programme normal pendant que les étudiants sont loin du campus. Le gouvernement n'a pas indiqué quand les établissements rouvriront.

Aucun problème d'Internet n'a été signalé à ce jour, selon le Conseil des étudiants, mais l'université prévoit de travailler avec les étudiants pour trouver des solutions en cas de problème.

Le Révérend Peter Mageto, vice-chancelier adjoint d’Africa University, a déclaré qu'il ne restait que quatre semaines pour finir le premier semestre lorsque l'université a fermé.

« Nous avions terminé 80 % du programme d'études, il sera donc facile de terminer le reste en ligne, » a-t-il déclaré. « Nous sommes enthousiastes et les étudiants sont heureux car ils pourront terminer leurs travaux pour le semestre. »

Africa University a été le premier établissement d'enseignement supérieur à recevoir l'approbation du Conseil de l'enseignement supérieur du Zimbabwe pour l'apprentissage en ligne. Les programmes en ligne ont débuté en novembre 2017.

Le Révérend David Bishau, directeur de l'Institut de Théologie et d'Etudes Religieuses, a déclaré que les cours en ligne avaient déjà commencé dans son département.

« Nous utilisons diverses applications, dont Zoom (pour les réunions), le service de messagerie WhatsApp et les e-mails, » a-t-il déclaré.

« J'ai créé un fichier pour l'institut et je préenregistre et charge les cours sur YouTube, » a déclaré M. Bishau.

L'Institut de Théologie et d'Etudes Religieuses compte plus de 130 étudiants.

Chikozho a déclaré que, bien que l'université ait fermé conformément à la directive gouvernementale, certains étudiants internationaux sont restés sur le campus parce qu'ils ne pouvaient pas se permettre de rentrer chez eux ou parce que leurs pays d'origine avaient fermé leurs frontières et leurs aéroports.

« Nous avons communiqué avec les évêques des étudiants internationaux boursiers afin de les aider à payer les frais de retour dans leur pays, » a-t-il déclaré.

Fiston Okito, vice-président du Conseil des étudiants de l'Africa University et étudiant en dernière année de théologie, fait partie des étudiants qui sont restés sur le campus.

« Je suis un leader d’étudiants. Je ne pouvais pas me permettre de partir et laisser les étudiants internationaux qui sont ici parce que certains d'entre eux n'ont pas d'argent pour voyager et il y en a dont les pays d'origine ont fermé les frontières, » a-t-il déclaré.

Africa University a mis en place des mesures strictes pour garantir la sécurité de tous les étudiants sur le campus. Les personnes qui entrent et sortent du campus font vérifier leur température à l'entrée principale, tandis que des installations pour le lavage des mains et des désinfectants ont été placées dans des endroits stratégiques dans l'université.

« Nous prenons au sérieux la distanciation sociale et plus de la moitié du personnel travaille à domicile, » a déclaré Chikozho.

« Les étudiants qui restent sur le campus ne sont pas dans des chambres doubles ; nous avons une personne par chambre, » a-t-il dit.

Chikozho a indiqué que le réfectoire d’Africa University a changé la disposition des places et que les heures de repas ont été étendues à trois heures afin que les étudiants du campus n'aient pas tous à être servis en même temps. Le personnel de la cantine a également reçu des équipements de protection individuelle tels que des masques et des gants.

Chikwanah est une communicatrice de la Conférence de l’Est du Zimbabwe.

Contact Médias : [email protected]
Mission
La photo de famille devant l’Hôpital Mémorial Bishop Jean Alfred Ndoricimpa. Un financement du GBGM a permis de restaurer cet hôpital qui fournira des soins vitaux à plus de 300 000 personnes dans une région mal desservie du Burundi. Photo de Ladislas Niyiragira, UM News.

L’Eglise rénove un hôpital au Burundi

L’Hôpital Mémorial Bishop Jean Alfred Ndoricimpa fournira des soins vitaux dans une région mal desservie du Burundi. La Ministre de la Santé du Burundi s’est jointe à l’Evêque Daniel Wandabula pour son inauguration.
Dirigeants de l’Église
Des membres de l'Initiative pour l'Afrique, des Évêques Méthodistes Unis et des invités posent pour une photo pendant le Sommet de prière et de leadership du groupe de plaidoyer, qui s'est tenu du 13 au 18 mai à Nairobi, au Kenya. Le thème du rassemblement était "Envisager le prochain méthodisme en Afrique". Photo par E Julu Swen, UM News.

L'Initiative pour l'Afrique réfléchit à l'avenir du méthodisme

Les membres du groupe de plaidoyer de l'Initiative Africaine se sont réunis pour discuter de l'avenir de l'Église Méthodiste Unie et des implications du récent lancement d'une nouvelle dénomination méthodiste traditionaliste.
Préoccupations sociales
L’Evêque Daniel Lunge remet une enveloppe contenant une bourse d'assistance à Papa Jean Okito une des personnes déplacées. L’Eglise a apporté de la nourriture à des personnes déplacées qui ont fui les affrontements entre deux communautés à la suite d’un conflit forestier. Photo par François Omanyondo, UM News.

L'Eglise aide les familles déplacées par le conflit communautaire au Congo

L’Eglise a apporté de la nourriture à des personnes déplacées qui ont fui les affrontements entre deux communautés à la suite d’un conflit forestier. L’aide constituée de la nourriture va permettre à quelque 155 ménages de se nourrir pendant un mois.