La radio La Voix de l’Espérance étend sa portée en Côte d'Ivoire

Other Manual Translations: English

La station de radio, La Voix de l’Espérance, de l'Église Méthodiste Unie sera désormais diffusée dans tout l'est de la Côte d'Ivoire avec l'attribution d'une nouvelle fréquence à Abengourou.

La nouvelle a été annoncée par l’Evêque Benjamin Boni, de la Région épiscopale de Côte d'Ivoire, le 15 mars, dernier jour d'une liesse populaire marquant le 10ème anniversaire de cette station de radio, dont le siège est à Abidjan.

« A compter du 10 mars 2020, la Haute Autorité de la Communication et de l'Audiovisuel (HACA) a décidé d'attribuer à l'Eglise Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire la fréquence FM 91.5 dans la ville d'Abengourou pour l’exploitation de sa radio, » a lu Boni à partir d'un extrait d'une lettre signée par M. René Bourgoin, le président de la HACA.

L'Eglise a sollicité cette fréquence en 2015.

La station satellite d'Abengourou servira de relais pour les programmes de La Voix de l’Espérance. Elle portera le même nom que la station d'Abidjan mais pourra contextualiser une partie de sa programmation.

« Nous sommes en train de finaliser certains aspects, dont le contenu, » a déclaré Madame Lydie Acquah, directrice de la station de radio. « Ils pourront, par exemple, retransmettre l'intégralité du contenu d'Abidjan pendant la demi-journée. Ensuite, nous allons désynchroniser les fréquences pour leur permettre de retransmettre leur propre contenu. »

Acquah a indiqué que la station pense également au recrutement et à la formation du personnel et des bénévoles locaux. Le coût total du projet est de 40 000 dollars.

« L'extension des ondes est importante, mais elle est également coûteuse, » a déclaré Acquah.

Elle a ajouté que la station allait entamer la mobilisation des fonds auprès de partenaires internes et externes.

L’assignation d’une nouvelle fréquence signifie que La Voix de l’Espérance est autorisée à émettre sur le plan national, couvrant un rayon de 150 kilomètres autour des villes d'Abengourou et d'Abidjan. Les deux villes sont distantes de 207 kilomètres.

Abengourou se trouve à la frontière entre le Sud à prédominance chrétienne, l'Est animiste et le Nord musulman.

« Notre vision est d'accompagner l'Eglise dans ce district missionnaire, » a déclaré Acquah.

Vital Bongba assure la retransmission en direct du culte de clôture de la célébration du 10ème anniversaire de La Voix de l'Espérance depuis le studio de la station. Bongba est producteur de deux programmes radio, le webmaster et le community manager de la station. Photo de Isaac Broune, UM News.
Vital Bongba assure la retransmission en direct du culte de clôture de la célébration du 10ème anniversaire de La Voix de l'Espérance depuis le studio de la station. Bongba est producteur de deux programmes radio, le webmaster et le community manager de la station. Photo de Isaac Broune, UM News.

Avec un émetteur de 2 000 watts, la station de radio d'Abidjan émet 24 heures sur 24 sur la FM 101.6 avec une audience potentielle de 7 millions de personnes. Avec cette nouvelle fréquence, la directrice a affirmé qu'elle s'attendait à atteindre 2,5 à 3 millions de personnes dans la région d'Abengourou.

La semaine prochaine, a déclaré Acquah, la station augmentera la puissance de son émetteur de deux à quatre antennes dipôles de sorte que toute la région Est soit couverte par les ondes de La Voix de l’Espérance.

La Haute Autorité de la Communication et de l'Audiovisuel a donné neuf mois à la station pour mettre en œuvre cette extension partielle. Si la station satellite réussit, le groupe a déclaré qu'il accorderait une autre fréquence dans la capitale politique de Yamoussoukro, au centre du pays, selon la lettre.

Pendant la célébration au temple Jubilé, l'annonce tant attendue a été accueillie par des chants et des danses des fidèles rassemblés à l'église Méthodiste Unie Jubilé de Cocody, qui est située à côté de la station de radio à Abidjan.

« Notre plus grande ambition d'être entendue dans toute la Côte d'Ivoire vient d'être entendue, » a déclaré Acquah.

La station a été lancée en décembre 2009 grâce à l'appui financier de quatre partenaires Méthodistes Unis - la Conférence de Côte d'Ivoire, la Conférence du Texas, United Methodist Communications et l’Agence de l'Enseignement Supérieur de la dénomination.

La radio La Voix de l’Espérance ne s’est plus tue depuis que l'Evêque Boni s'est adressé à ses auditeurs le matin du Nouvel An 2010.

« Il n’est pas donné à toutes les radios d’émettre sans interruption, de consolider la paix sociale, et d’être porteuse d’espérance pour notre jeunesse et les enfants démunis… » a déclaré Acquah.

Dans un paysage dominé par plusieurs médias, l'interdiction aux radios confessionnelles de faire de la publicité et avec très peu de ressources pour fonctionner, elle a dit avoir vu la main de Dieu dans son fonctionnement.

D'octobre 2010 à avril 2011, les pires moments de la crise post-électorale en Côte d'Ivoire, la radio a continué de diffuser des messages de paix, de restauration et d'espoir.

« Notre rôle prend toute son ampleur dans les moments les plus difficiles, » a déclaré Acquah.

Boni, dont la résidence est adjacente à la station de radio, a appuyé son témoignage.

« Notre radio nous a fait beaucoup de bien pendant les longues semaines de la crise, » a déclaré Boni.

Depuis sa création, le personnel de la station est passé de cinq à 25 personnes. En plus du français et de l'anglais, la radio offre un résumé des enseignements et de l’actualité dans 19 langues locales et sous régionales.

Bien que les radios confessionnelles ne soient pas autorisées à parler de politique, Acquah reconnaît que La Voix de l’Espérance a le devoir d'éduquer les auditeurs dans tous les domaines. Elle a organisé des programmes avec l'ambassade américaine sur la responsabilité humaine pendant les élections et avec d'autres médias confessionnels pour combler le fossé social.

Dans le contexte de la crise mondiale de COVID-19, la station partage les meilleures pratiques du gouvernement et de la Conférence pour aider à stopper la propagation du virus. Des émissions, dont des sermons d'espérance, sont diffusées afin d’inviter les auditeurs à prier pour la situation et les personnes qui souffrent.

Puisque les temples sont fermés, La Voix de l’Espérance est devenue un « temple virtuel, » a déclaré Acquah.

« L'expérience des 10 ans nous convainc encore plus que dans une société comme la nôtre, les médias confessionnels ont un rôle important à jouer, » a-t-elle déclaré.

Bien qu'il n'ait pas pu être présent pour la célébration de l'anniversaire en raison de la pandémie de coronavirus, Dan Krause, Directeur exécutif de United Methodist Communications, a fait un don de 10 000 dollars au nom de l'agence de communication de l’Eglise pour permettre à l'Église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire de poursuivre son important ministère.

« Votre œuvre montre comment la radio peut être utilisée comme un puissant outil d'évangélisation pour donner vie à la Parole du Christ parmi les peuples, » a-t-il écrit.

Broune est le directeur des rédactions francophones pour UM News. Il est basé à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Contact media : [email protected].
Préoccupations sociales
Les personnes déplacées font la queue pour collecter de la nourriture à l’église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, Cameroun. Grâce à une subvention d’UMCOR aux Méthodistes Unis, l’Eglise a distribué de la nourriture et d’autres formes d’aides aux personnes qui luttent contre la pandémie du coronavirus. Photo avec l'aimable autorisation de Vischo Image.

Fournir de la nourriture aux familles déplacées du Cameroun

L'Église Méthodiste Unie au Cameroun, avec l'aide de Global Ministries et d'UMCOR, distribue des secours alimentaires et d'autres formes d'aide.
Mission
Akou Logbo a la tête baissée pendant que l’Evêque Benjamin Boni prie pour les victimes des inondations à Abidjan, en Côte d'Ivoire, et de la pandémie de la COVID-19. Elle fait partie des 300 veuves dont les activités ont été impactées par l’isolement lié à la COVID-19. Elles ont reçu des dons en vivres et non-vivres d’une valeur de 30 000 dollars, financés par UMCOR, l’agence d’assistance humanitaire de l’Eglise. Photo de Isaac Broune, UM News.

L’Eglise aide les victimes des inondations et de la COVID-19

Les Méthodistes Unis en Côte d'Ivoire, avec le soutien de UMCOR, réagissent après que des inondations aient déclenché un glissement de terrain meurtrier près d’Abidjan.
Témoignages
Yed Esaie Angoran, un des principaux leaders de l’Église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire et de la dénomination mondiale, est décédé le 13 juin. Il était âgé de 73 ans. Photo d’archives de 2008 de Mike DuBose, UM News.

Yed Angoran, un leader mondial de l’Eglise, est décédé à 73 ans

Yed Esaie Angoran, un leader de l’Église Méthodiste Unie et de la Côte d’Ivoire, est décédé des suites d’un malaise cardiaque.