Des Méthodistes Unis tués dans un massacre en RDC

Translate Page
Des personnes déplacées, dont des Méthodistes Unis, des villages de Mutwangwa et d'Eringeti arrivent à Beni, en RDC, après avoir fui une attaque des insurgés. Vingt-cinq civils, dont sept Méthodistes Unis, ont été tués lors du massacre du 31 décembre. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.
Des personnes déplacées, dont des Méthodistes Unis, des villages de Mutwangwa et d'Eringeti arrivent à Beni, en RDC, après avoir fui une attaque des insurgés. Vingt-cinq civils, dont sept Méthodistes Unis, ont été tués lors du massacre du 31 décembre. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.

Au moins 25 civils, dont sept Méthodistes Unis issus de deux familles, ont été tués lors des dernières violences dans ce territoire de l’Est de la République Démocratique du Congo, selon le Surintendant du district de Beni.

L’attaque à grande échelle du 31 décembre 2020 dans les villages d’Eringeti et de Mutwanga a été imputée aux Forces Démocratiques Alliées, un groupe rebelle armé qui opère dans l’Est de la RDC et en Ouganda, a déclaré le Révérend Dumas Balaganire.

« Ces attaques répétées dans la région de Beni paralysent plusieurs activités économiques et religieuses, » a-t-il déclaré.

Henry Sinvazire, un leader laïc du district de Beni et volontaire du bureau de gestion des catastrophes de l’Eglise dans l’Est de la RDC, a déclaré que Maurice Vahaven, un leader laïc de l’église Méthodiste Unie de Mutwanga, et plusieurs membres de sa famille étaient décédés alors qu’ils se préparaient à participer au baptême de nouveaux croyants chez eux. Sinvazire a déclaré qu’un des enfants adultes de Vahaven, Samuel Paluku Makia, un guitariste de l’église, a pu s’échapper indemne.

Chantal Kavira, secrétaire des femmes Méthodistes Unies de l’église Méthodiste Unie de Mutwanga, a déclaré que deux de ses enfants étaient morts dans le massacre. Tous deux étaient membres de la chorale de l’église. Elle a déclaré que ses enfants avaient été tués par l’ADF alors qu’ils s’apprêtaient à aller chanter au baptême des autres jeunes.

« C’est une perte pour mon église, mais j’ai l’espoir qu’un jour nous nous rencontrerons dans le royaume des cieux, » a-t-elle déclaré.

Le pasteur Mukunge Shabantu, de l’église Méthodiste Unie de Mutwanga, a déclaré qu’il pleurait les pertes des deux familles Méthodistes Unies de son église.

Balaganire et Sinvazire ont déclaré que les attaques avaient forcé de nombreux villageois à fuir leurs maisons, et que l’insécurité alimentaire était devenue une préoccupation.

« Nous sommes accablés par les personnes déplacées qui sont toutes concentrées dans la ville de Beni, » a déclaré Balaganire.

Sinvazire a ajouté : « (Je) crains que la famine et la contamination de la COVID-19 ne s’aggravent suite à l’afflux de déplacés. »

Selon un rapport d’octobre du HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, il y a 5,5 millions de personnes déplacées à l’intérieur de la République Démocratique du Congo, l’une des plus grandes populations déplacées dans le monde et la plus importante en Afrique.

Jean Tshomba, coordinateur du bureau de gestion des catastrophes de UMCOR dans l’Est de la RDC, a déclaré qu’il était préoccupé par la violence, ainsi que par la situation des survivants qui ont été forcés de quitter leur maison.

Il a déclaré qu’il prévoyait faire appel à UMCOR pour aider ceux qui ont été déplacés par l’insécurité dans la région.

L’Evêque Gabriel Yemba Unda a présenté ses condoléances aux familles endeuillées et a appelé les autorités du pays à rétablir la paix.

« J’invite tout le monde à faire preuve de solidarité envers les familles déplacées et à respecter strictement les mesures barrières car - en plus de cette insécurité - nous ne pouvons pas négliger la COVID-19, qui est toujours avec nous, » a-t-il déclaré.

Il y a eu près de 20 000 cas confirmés de COVID-19 et plus de 600 décès en RDC, selon les données de l’Université Johns Hopkins.

En tant que modérateur national des Églises du Christ en RDC, un conseil œcuménique comprenant 74 confessions membres, Unda a participé en novembre à des réunions dirigées par le président de la RDC, Félix Tshisekedi Tshilombo.

« J’ai rencontré le président de la République Démocratique du Congo, et je lui ai présenté tous ces problèmes avec les Forces Démocratiques Alliées à Beni. J’espère qu’avec l’aide du Seigneur, nous aurons un jour une paix durable dans la région, » a déclaré Unda.

Kituka Lolonga est le communicateur à la Conférence du Kivu.

Contact Médias : [email protected]
Préoccupations sociales
Sophie Dockpa qui est l’une des évangélistes de l’Église Méthodiste Unie John Wesley lors de la cérémonie de remise de l’assistance des fidèles aux orphelins. L’Église Méthodiste Unie John Wesley encadre et paie les frais de scolarité des orphelins. Photo Chancelvye Petula, UM News.

Une Église locale encadre les orphelins en Centrafrique

L’église locale Méthodiste Unie John Wesley encadre et paie les frais de scolarité des orphelins. Beaucoup de crises militaro-politiques qui secouent le pays a fait que beaucoup d’enfants perdent leurs parents.
Assistance Humanitaire
Des femmes et des enfants qui ont fui leurs maisons en Ukraine pour échapper à la guerre avec la Russie sont accueillis au camp de l’Église Méthodiste Unie de Poušť près de Bechyně, en République tchèque. Quelque 19 hôtes venus d’Ukraine y vivent. Au centre se trouve Alžběta Opočenská, un membre du personnel du camp. Photo de Mike DuBose, UM News.

Les Méthodistes Unis tchèques offrent un hébergement aux réfugiés ukrainiens

Le camp de l’Église Méthodiste Unie de Poušť aurait normalement dû accueillir des enfants cet été, mais au lieu de cela, il sert de foyer à des mères ukrainiennes et à leurs enfants.
Histoire de l'Eglise
L’évêque Gabriel Yemba Unda de la Région épiscopale du Congo Est (au centre à gauche, en costume bleu) et son épouse, la Dr Marie-Claire Diandja (à sa gauche), se réunissent avec le clergé et les responsables laïcs du district de Tunda dans une rue bordée d’arbres menant à l’église locale. Cette année, les Méthodistes Unis de la Région épiscopale du Congo Est commémorent avec joie le centenaire de l’Église du Congo Est. Photo de Chadrack Londe, UM News.

L’Église de l’Est de la RDC célèbre ses 100 ans d’existence

Les premiers missionnaires américains, conduits par Ansel Lynn (alias Uwandji Lupungu), ont conclu une alliance avec les indigènes en février 1922.