La Mission Méthodiste de Wembo-Nyama lance des travaux de forage d’eau potable.

C’est dans le territoire de Katako-Kombe précisément dans le secteur de Lokombe, Groupement Mibango où se trouve la Mission Méthodiste de Wembo-Nyama que les travaux de forage d’eau potable ont été lancés depuis le 15 Février 2018. 

La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert du Cholera, de la diarrhée et de bien d’autres maladies hydriques selon de docteur Adolphe Yambayamba Lokavu, Coordonnateur des œuvres missionnaires pour la Région Episcopale du Congo Central. « Toutes ces maladies étaient dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait, » ajoute-il. 

Il a aussi signalé que ce projet se réalise grâce au partenariat entre la Conférence de Delaware aux Etats-Unis d’Amérique qui a investi beaucoup de moyens financiers et la Région Episcopale du Congo Central.
 
L’Evêque Daniel Lunge Onashuyaka a demandé à la population de Wembo-Nyama « de faire bon usage des quatre sites forés tout en contribuant pour la pérennisation de cette œuvre qui a couté de millions de dollars au partenaire ». 
 
Dans la même optique, le Révérend Jonathan BAKER et son épouse Maman Donna respectivement missionnaire ont déclaré que dans l’histoire de la Bible, l’eau est une matière très importante dans la vie d’une personne et le symbole de la bénédiction. 

Pour le Chef de Groupement de Mibango et Chef Wembo-Nyama IV, c’est un rêve qui devient réalité.

La coupure du ruban symbolique a eu lieu en présence des Autorités politico-Administratives de la Province du Sankuru dont l’Honorable Charles Pungu Dimandja, président de l’Assemblée Provinciale du Sankuru et Berthold Ulungu Lukata, Gouverneur de Province.
L’Evêque Daniel Lunge du Congo Central (en costume) et l’Evêque Peggy Johnson du Delaware (à sa gauche) se joignent à la population de Wembo-Nyama et du Delaware pour exprimer leur joie d’avoir de l’eau potable. La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert des maladies dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait. Photo de François Omanyondo, UM News.
L’Evêque Daniel Lunge du Congo Central (en costume) et l’Evêque Peggy Johnson du Delaware (à sa gauche) se joignent à la population de Wembo-Nyama et du Delaware pour exprimer leur joie d’avoir de l’eau potable. La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert des maladies dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait. Photo de François Omanyondo, UM News.
François est communicateur pour la Conférence Annuelle du Congo Central.

Contact média : [email protected]
Mission
Les parents des enfants malnutris et les enfants qui ont retrouvé la santé à la fin de la première tranche du projet. Global Health a financé la prise en charge nutritionnelle des enfants en situation de malnutrition. Photo de François Omanyondo, UMNS.

L’Eglise lutte contre la malnutrition en RDC

L’Eglise donne aussi des outils aux paysans locaux pour encourager l’agriculture et l’élevage.
Mission
Madame Marie Kombe qui vient d'accoucher d'un petit garçon à la maternité Dingele se repose sur le lit avec son bébé. L'Eglise Méthodiste Unie a construit et équipé la maternité de Dingele dans le cadre du programme de santé globale dans la Conférence Annuelle du Congo Central. Photo de François Omanyondo Djonga, UMNS.

L’église aide les femmes à accoucher dans de meilleures conditions

Ces structures de santé constituent une réponse immédiate aux difficultés rencontrées par des milliers des femmes enceintes dans plusieurs localités environnantes.
Mission
Pénurie d’eau au cours secondaire Chapanduka, une école Méthodiste Unie de Buhera (Zimbabwe). Les élèves passent souvent les heures de cours en rang dehors afin de remplir des seaux d'eau. Photo de Kudzai Chingwe, UM News.

Pléiades de défis à relever pour une école Méthodiste Unie

L'école secondaire Chapanduka de l'Église Méthodiste Unie est en état de crise et fait face à de multiples défis, notamment une pénurie d'eau, un mauvais fonctionnement du système d'énergie solaire et de mauvais résultats scolaires.