La Mission Méthodiste de Wembo-Nyama lance des travaux de forage d’eau potable.

C’est dans le territoire de Katako-Kombe précisément dans le secteur de Lokombe, Groupement Mibango où se trouve la Mission Méthodiste de Wembo-Nyama que les travaux de forage d’eau potable ont été lancés depuis le 15 Février 2018. 

La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert du Cholera, de la diarrhée et de bien d’autres maladies hydriques selon de docteur Adolphe Yambayamba Lokavu, Coordonnateur des œuvres missionnaires pour la Région Episcopale du Congo Central. « Toutes ces maladies étaient dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait, » ajoute-il. 

Il a aussi signalé que ce projet se réalise grâce au partenariat entre la Conférence de Delaware aux Etats-Unis d’Amérique qui a investi beaucoup de moyens financiers et la Région Episcopale du Congo Central.
 
L’Evêque Daniel Lunge Onashuyaka a demandé à la population de Wembo-Nyama « de faire bon usage des quatre sites forés tout en contribuant pour la pérennisation de cette œuvre qui a couté de millions de dollars au partenaire ». 
 
Dans la même optique, le Révérend Jonathan BAKER et son épouse Maman Donna respectivement missionnaire ont déclaré que dans l’histoire de la Bible, l’eau est une matière très importante dans la vie d’une personne et le symbole de la bénédiction. 

Pour le Chef de Groupement de Mibango et Chef Wembo-Nyama IV, c’est un rêve qui devient réalité.

La coupure du ruban symbolique a eu lieu en présence des Autorités politico-Administratives de la Province du Sankuru dont l’Honorable Charles Pungu Dimandja, président de l’Assemblée Provinciale du Sankuru et Berthold Ulungu Lukata, Gouverneur de Province.
L’Evêque Daniel Lunge du Congo Central (en costume) et l’Evêque Peggy Johnson du Delaware (à sa gauche) se joignent à la population de Wembo-Nyama et du Delaware pour exprimer leur joie d’avoir de l’eau potable. La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert des maladies dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait. Photo de François Omanyondo, UM News.
L’Evêque Daniel Lunge du Congo Central (en costume) et l’Evêque Peggy Johnson du Delaware (à sa gauche) se joignent à la population de Wembo-Nyama et du Delaware pour exprimer leur joie d’avoir de l’eau potable. La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert des maladies dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait. Photo de François Omanyondo, UM News.
François est communicateur pour la Conférence Annuelle du Congo Central.

Contact média : [email protected]
Mission
Pendant l’épidémie d’Ebola, l’Evêque de la Région de l’Est du Congo, Gabriel Yemba Unda, se lave les mains pendant la conférence annuelle du Kivu en Juin 2019. Il est aidé par le Révérend Jean-Paul Omole, Surintendant du district de Goma. Photo de Chadrack Londe, UM News.

Les églises célèbrent la fin de l’épidémie d’Ebola de 2018-2020

Les églises Méthodistes Unies ont joué un rôle important en aidant à partager les informations sur la santé et la prévention, ainsi qu’en s’efforçant de prévenir la stigmatisation à laquelle sont souvent confrontés les survivants du virus Ebola.
Témoignages
Yed Esaie Angoran, un des principaux leaders de l’Église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire et de la dénomination mondiale, est décédé le 13 juin. Il était âgé de 73 ans. Photo d’archives de 2008 de Mike DuBose, UM News.

Yed Angoran, un leader mondial de l’Eglise, est décédé à 73 ans

Yed Esaie Angoran, un leader de l’Église Méthodiste Unie et de la Côte d’Ivoire, est décédé des suites d’un malaise cardiaque.
Mission
Des paniers de nourriture sont distribués aux survivants du cyclone Idai à Ntcheu, au Malawi. L'Église Méthodiste Unie continue d'aider les villages reculés de la région dans le cadre de la pandémie à COVID-19. Photo de Francis Nkhoma, UM News.

La COVID-19 ralentit l'aide aux survivants du cyclone Idai

Malgré le confinement, l’Eglise continue d’apporter un soutien spirituel et matériel au Zimbabwe, au Mozambique et au Malawi.