La Mission Méthodiste de Wembo-Nyama lance des travaux de forage d’eau potable.

C’est dans le territoire de Katako-Kombe précisément dans le secteur de Lokombe, Groupement Mibango où se trouve la Mission Méthodiste de Wembo-Nyama que les travaux de forage d’eau potable ont été lancés depuis le 15 Février 2018. 

La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert du Cholera, de la diarrhée et de bien d’autres maladies hydriques selon de docteur Adolphe Yambayamba Lokavu, Coordonnateur des œuvres missionnaires pour la Région Episcopale du Congo Central. « Toutes ces maladies étaient dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait, » ajoute-il. 

Il a aussi signalé que ce projet se réalise grâce au partenariat entre la Conférence de Delaware aux Etats-Unis d’Amérique qui a investi beaucoup de moyens financiers et la Région Episcopale du Congo Central.
 
L’Evêque Daniel Lunge Onashuyaka a demandé à la population de Wembo-Nyama « de faire bon usage des quatre sites forés tout en contribuant pour la pérennisation de cette œuvre qui a couté de millions de dollars au partenaire ». 
 
Dans la même optique, le Révérend Jonathan BAKER et son épouse Maman Donna respectivement missionnaire ont déclaré que dans l’histoire de la Bible, l’eau est une matière très importante dans la vie d’une personne et le symbole de la bénédiction. 

Pour le Chef de Groupement de Mibango et Chef Wembo-Nyama IV, c’est un rêve qui devient réalité.

La coupure du ruban symbolique a eu lieu en présence des Autorités politico-Administratives de la Province du Sankuru dont l’Honorable Charles Pungu Dimandja, président de l’Assemblée Provinciale du Sankuru et Berthold Ulungu Lukata, Gouverneur de Province.
L’Evêque Daniel Lunge du Congo Central (en costume) et l’Evêque Peggy Johnson du Delaware (à sa gauche) se joignent à la population de Wembo-Nyama et du Delaware pour exprimer leur joie d’avoir de l’eau potable. La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert des maladies dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait. Photo de François Omanyondo, UM News.
L’Evêque Daniel Lunge du Congo Central (en costume) et l’Evêque Peggy Johnson du Delaware (à sa gauche) se joignent à la population de Wembo-Nyama et du Delaware pour exprimer leur joie d’avoir de l’eau potable. La population de Wembo-Nyama a longtemps souffert des maladies dues à la mauvaise qualité de l’eau qu’elle consommait. Photo de François Omanyondo, UM News.
François est communicateur pour la Conférence Annuelle du Congo Central.

Contact média : newsdesk@umcom.org
Mission
Quelques personnalités ayant procédé au lancement de la réhabilitation de l’hôpital. A partir de la gauche, l'honorable Charles Pungu Dimandja (en chapeau), Président de l'Assemblée provinciale du Sankuru, l’Evêque Daniel Lunge Onashuyaka, et le Dr. Luseke qui a fait don de 10 lits VIP à l’hôpital (en lunettes). Photo de François Omanyondo, UM News.

L’Hôpital Général de référence de Wembo-Nyama réhabilité

L’Hôpital Général de référence Wembo-Nyama, construit en 1957 par les premiers Missionnaires Nyama n’a jamais bénéficié d’un entretien profond. Les partenaires ont investi beaucoup pour sa réhabilitation.
Mission
Les participants internationaux écoutent une présentation lors du sommet de l’Eglise Méthodiste Unie sur la lutte contre le VIH / SIDA à Abidjan, en Côte d’Ivoire. (A partir de la gauche), Augustin Bahati, communicateur et membre du conseil de santé de la Conférence provisoire du Rwanda, Pauline Roberts, conseillère en VIH/SIDA et coordinatrice de la Conférence du Libéria, et Dr. Madaki Micah Musa, président du conseil de santé de la Conférence du Nigéria. Photo de Isaac Broune, UMNS.

Conception d’une stratégie de lutte contre le VIH/SIDA en Afrique de l’Ouest

Trente délégués Méthodistes Unis de la Côte d'Ivoire, du Libéria, du Nigéria, du Rwanda et des États-Unis se sont réunis pour partager des stratégies visant à réduire les infections par le VIH en Afrique de l'Ouest et du Centre. La mobilisation des fonds reste un défi majeur.
Evangélisation
Des jeunes adultes de la Conférence annuelle du Sud Mozambique donnent du sang pour palier à une pénurie à l'hôpital général de Mavalane. Photo de João Filimone Sambo, UM News.

Des jeunes adultes du Mozambique sauvent des vies en donnant du sang

Lorsque des jeunes adultes Méthodistes Unis ont appris la pénurie de sang dans les hôpitaux publics du Mozambique, un groupe à décider de répondre à l’appel de l'hôpital général de Mavalane.