Le conducteur dans l’accident qui a tué l’Evêque Yambasu a été arrêté

Translate Page

Le conducteur de la SUV qui a percuté et tué l’évêque John K. Yambasu, de la Région épiscopale de la Sierra Leone, a été arrêté et accusé de sept chefs d'accusation, dont celui d’excès de vitesse.

Mohamed Allie Saw, qui, selon la police, a fui le lieu de l’accident du 16 août et était en fuite, a été inculpé le 4 septembre devant le tribunal, a déclaré Musa Conteh, officier de police chargé de l’enquête. Les charges retenues contre lui comprennent la conduite sans précaution et sans attention, les excès de vitesse, la négligence et le manque de respect.

La Toyota Land Cruiser qu’il conduisait n’était pas assurée. Saw, un mécanicien, emmenait la voiture appartenant à Festus Amara pour la faire réviser dans un garage de l’autre côté de la ville, a déclaré Conteh.

Selon les rapports de police, Saw a perdu le contrôle du véhicule. Celui-ci a sauté sur le terre-plein et a heurté de plein fouet la voiture de Yambasu, tuant l’évêque de 63 ans et blessant son chauffeur. Yambasu se rendait à Yonibana pour prêcher aux funérailles d’un surintendant de district à la retraite.

« Le temps que nous dégagions la circulation et que nous mettions les véhicules hors de la route, le conducteur avait disparu, » a déclaré Mbalu Kabbah, commandant de la circulation pour la police municipale de Calaba.

« Nous avons d’abord arrêté le propriétaire du véhicule lorsque le conducteur n’a pas pu être localisé. Nous l’avons relâché après que sa tension artérielle ait augmenté, » a-t-elle déclaré, ajoutant qu’il avait été relâché à la condition qu’il trouve le conducteur dans les deux jours.

Des membres de la famille d’Amara sont partis à la recherche de Saw et l’ont remis à la police, a déclaré Kabbah.

Kabbah, qui connaissait Yambasu depuis ses années d'école, a dit que le propriétaire du véhicule et sa famille voulaient rencontrer la famille de l’évêque et lui offrir leurs sympathies, mais qu’ils avaient peur de la façon dont ils pourraient être reçus.

Hassan Bangura, un témoin oculaire sur la scène de l’accident, a déclaré que l’Evêque Yambasu avait été conduit en taxi à l’hôpital satellite de Wellington.

« La portière de son siège arrière était fermée et ne pouvait pas s’ouvrir par le bouton normal. Nous avons dû utiliser des outils pour découper la portière et le faire sortir, » a déclaré Bangura.

Saw n’a pas été blessé, selon la police, bien que le véhicule qu’il conduisait ait été endommagé au point d’être irréparable. Le chauffeur de l’évêque, Abdul T. Kamara, a été libéré de l’hôpital et poursuit sa guérison à la maison.

Bangura et d’autres personnes présentes sur les lieux ont sécurisé les affaires de l’évêque et les ont remises à deux pasteurs Méthodistes Unis qui sont venus sur le lieu de l’accident plus tard dans la journée.

« Dans le sac, nous avons trouvé plus tard sa Bible, un ordinateur portable, un sermon préparé qu’il devait prêcher et trois (paires de lunettes), » a déclaré Bangura.

Un des fils de l’évêque est récemment revenu sur les lieux de l’accident pour les remercier, a-t-il dit.

Yambasu a été enterré sur le campus de l’Université Méthodiste Unie de Freetown le 6 septembre. Lors d’un culte du souvenir et de rites de passage, l’évêque a été perçu comme un bâtisseur de ponts et pour « avoir été la voix de Jésus quand il fallait être entendu. »

Jusu est communicateur pour la Conférence Annuelle de la Sierra Leone.

Contact média : [email protected].
Mission
La photo de famille devant l’Hôpital Mémorial Bishop Jean Alfred Ndoricimpa. Un financement du GBGM a permis de restaurer cet hôpital qui fournira des soins vitaux à plus de 300 000 personnes dans une région mal desservie du Burundi. Photo de Ladislas Niyiragira, UM News.

L’Eglise rénove un hôpital au Burundi

L’Hôpital Mémorial Bishop Jean Alfred Ndoricimpa fournira des soins vitaux dans une région mal desservie du Burundi. La Ministre de la Santé du Burundi s’est jointe à l’Evêque Daniel Wandabula pour son inauguration.
Dirigeants de l’Église
Des membres de l'Initiative pour l'Afrique, des Évêques Méthodistes Unis et des invités posent pour une photo pendant le Sommet de prière et de leadership du groupe de plaidoyer, qui s'est tenu du 13 au 18 mai à Nairobi, au Kenya. Le thème du rassemblement était "Envisager le prochain méthodisme en Afrique". Photo par E Julu Swen, UM News.

L'Initiative pour l'Afrique réfléchit à l'avenir du méthodisme

Les membres du groupe de plaidoyer de l'Initiative Africaine se sont réunis pour discuter de l'avenir de l'Église Méthodiste Unie et des implications du récent lancement d'une nouvelle dénomination méthodiste traditionaliste.
L'Eglise
Les Évêques Méthodistes unis se rendent au service d'ouverture de la Conférence Générale spéciale de 2019 à St. Louis. Le Conseil Judiciaire, le Tribunal Supérieur de l'Église Méthodiste Unie, a publié un mémorandum qui clarifie une décision antérieure sur les élections des évêques. Photo d'archives par Mike DuBose, UM News.

Le tribunal ecclésiastique modifie sa décision sur les élections des évêques

Le Tribunal Suprême de l'Église Méthodiste Unie a fixé au 1er janvier 2023 la date à laquelle les évêques américains confrontés à la retraite obligatoire devront quitter leurs fonctions et leurs successeurs nouvellement élus entrer en fonction.