Les femmes du Congo s’engagent dans la lutte contre la faim grâce au développement de l’agriculture

Other Manual Translations: English

Environ 70% des Africains pratiquent l'agriculture, mais près d'un quart de la population du continent est sous-alimentée.

Cette réalité est une chose que les femmes Méthodistes Unies des églises locales de l'est du Congo s'efforcent de changer, et de façon pratique.

Récemment, des femmes Méthodistes Unies de Bukavu ont cultivé une grande partie d'un champ appartenant à l'Église Méthodiste Unie à Katana, dans le territoire Kabare du Sud-Kivu.

« En tant que mère, je dois prendre toutes les dispositions nécessaires pour stopper la famine, » a déclaré Mbilizi Bonane, présidente des femmes Méthodistes Unies à Bukavu.

En février 2018, les femmes ont récolté des sacs de maïs et d'arachides d’un champ qu'elles avaient cultivé. Cela fut bénéfique aux femmes et leurs familles.

Beatrice Anunga, coordinatrice des femmes Méthodistes Unies dans la Conférence du Kivu, a convenu que les femmes doivent être des leaders dans l'utilisation des terres de l'église dans le cadre de la lutte contre la faim.

L'autosuffisance est, aujourd’hui, un thème développé au sein des Méthodistes Unis de l'Est du Congo.

« Dans chaque église locale, nous encourageons ces projets, et cela aura une répercussion positive, » a affirmé Anunga.

Bonane a noté qu'il y a trois sites agricoles Méthodistes Unis occupés par des femmes de la région, à Katana, Bunyakiri et Mwenga.

Le 8 octobre, le président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a inauguré un laboratoire agricole à l'Institut international de technologie agricole. C'est à Kalambo, dans la même région où les femmes Méthodistes Unies exploitent les terres de l'église.

Le laboratoire fournira une cartographie numérique du sol ainsi que des projets visant à améliorer la culture de certaines cultures, telles que les haricots, les bananes et le manioc. Cela pourrait être d'une grande utilité pour tous les agriculteurs de la région, y compris les femmes Méthodistes Unies.

L’évêque Gabriel Unda Yemba a apporté son soutien aux femmes. Il s'est dit prêt à soutenir toute congrégation locale prête à se lancer dans l'agriculture pour lutter contre la faim et la malnutrition.

Dr. Marie Claire Unda, épouse de l’évêque Unda, encourage les femmes à cultiver la terre ou à soutenir d'une autre manière les projets agricoles des églises locales.

« Notre pauvreté ou la sous–alimentation de nos enfants ... est due à notre négligence de l'agriculture, » a-t-elle dit.

Kituka Lolonga est un communicateur de la Conférence du Kivu.
Contact média : [email protected]
Préoccupations sociales
Helene Bataku (en robe orange), membre de l'église Méthodiste Unie Mwambangu à Fizi, a appris à lire et à écrire dans un nouveau centre de formation professionnelle dirigé par l'église Méthodiste Unie de Fizi, au Congo. Elle a déclaré que ce centre offrait aux femmes de nouvelles opportunités et une chance de rattraper leurs pairs. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.

L'Église aide à former les femmes et les jeunes marginalisés

L'Église Méthodiste Unie de l'Est du Congo a collaboré avec le gouvernement congolais pour ouvrir un centre de formation professionnelle pour les femmes et les jeunes. L'évêque Gabriel Yemba Unda a déclaré qu'il avait recherché ce partenariat pour aider les fidèles de sa région épiscopale - dont beaucoup sont des femmes qui ne savent ni lire ni écrire ou sont victimes de violences sexuelles - à se donner une vie meilleure.
Evangélisation
Josiane Bahi, 33 ans, tient dans ses bras sa petite-fille Grâce Debra de 1 an, dans le camp de réfugiés ivoiriens d'Ampain (Ghana), où Josiane Bahi, une Méthodiste Unie, réside depuis 2012. Sa petite-fille faisait partie des plus de 540 enfants qui ont reçu un présent de l'Église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire le jour de Noël. Photo de Isaac Broune, UM News.

Les enfants d’un camp de réfugiés reçoivent une surprise de Noël

Une délégation de l'Église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire a distribué plus de 540 jouets dans un camp de réfugiés au Ghana le jour de Noël.
Mission
Les parents des enfants malnutris et les enfants qui ont retrouvé la santé à la fin de la première tranche du projet. Global Health a financé la prise en charge nutritionnelle des enfants en situation de malnutrition. Photo de François Omanyondo, UMNS.

L’Eglise lutte contre la malnutrition en RDC

L’Eglise donne aussi des outils aux paysans locaux pour encourager l’agriculture et l’élevage.