Une coalition aux évêques d’Afrique : asseyons-nous et discutons !

Translate Page
Une coalition de 13 groupes Méthodistes officiels et officieux espère que la lettre qu’elle a écrite en réponse à une déclaration des évêques africains ouvrira la voie de la collaboration- même si l'Église semble vouée à se heurter à la question de l’acceptation ou du rejet du ministère de personnes LBGT.
 
« Nous devons insister sur le fait que, si les demandes des chrétiens lesbiennnes, gays, bisexuels et transgenres pour leur pleine inclusion dans l’Église ne sont pas prises en compte, la paix ne sera pas pour demain », lit-on dans la lettre écrite par la Coalition Aime Ton Prochain (Love Your Neighbor Coalition) en réponse à la lettre écrite par le Collège des évêques africains en septembre 2015.
 
Dans « Une déclaration sur l'état de l’Église Méthodiste Unie (UMC) mondiale et notre monde commun », les évêques ont dit que la Sainte Bible et le Livre de Discipline de l'Église étaient «étaient grossièrement ignorées » en « faveur de pratiques sociales et culturelles. »
 
Le pasteur Steve Clunn, coordinateur de la Coalition Aime Ton Prochain (Love Your Neighbor Coalition), a déclaré que la lettre des évêques africains « remet sur le tapis les discussions sur le schisme, ce à quoi le collectif LYNC s’oppose. »
 
« Nous nous sommes sentis obligés de répondre d'une manière qui tient les évêques responsables de leurs paroles et aimerions pourtant leur faire savoir que nous avons le grand espoir de travailler ensemble sur les nombreuses questions que leurs propos ont soulevées », a-t- il dit.
 
Les évêques africains ont condamné le terrorisme mondial dans le monde entier et ont exprimé l'espoir que la dénomination attirera l'attention sur la «souffrance et la douleur inutiles dans notre monde. »
 
LYNC a approuvé cette déclaration et demandé à l'Église de ne pas simplement se lamenter sur la souffrance, mais de réunir nos meilleurs experts, « pour exprimer nos plus ferventes prières, et utiliser nos ressources significatives » pour ramener la paix.
 

Points de désaccords

 
Cependant, les deux groupes sont fortement en désaccord sur la façon dont l'Église devrait aborder les questions de la sexualité humaine lors de la prochaine Conférence Générale 2016. L’instance législative de la dénomination se réunit tous les quatre ans pour décider de la politique de l'Église. La Conférence 2016 se tiendra du 10 au 20 mai à Portland, Oregon.
 
L'Église a débattu de la question, car elle a déclaré en 1972 que toutes les personnes avaient une valeur sacrée, mais que « la pratique de l'homosexualité était incompatible avec l'enseignement chrétien. »
 
Alors que de plus en plus de nations, y compris les États-Unis, ont légalisé le mariage civil du même sexe, les débats se sont intensifiés. Cependant, l'homosexualité est illégale dans 38 pays africains.
 
« Nous nous soumettons aux enseignements de l’Écriture, selon lesquels Dieu a conçu le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, et que la procréation d’enfants était une bénédiction de Dieu, » selon la déclaration des évêques. Elle a été signée par les 13 évêques en activité et un évêque 
retraité du Collège des Évêques d'Afrique.
 
L’alliance du mariage chrétien est sainte, sacrée et consacrée par Dieu et est exprimée dans la fidélité partagée entre un homme et une femme pendant toute leur vie. Dans cette veine, nous dénonçons toutes les formes d'exploitation sexuelle, y compris la fornication, l'adultère, la marchandisation des relations sexuelles, l'esclavage, les abus, la polygamie, etc. »
 
Love Your Coalition Neighbor comprend cinq groupes ethniques de l'Église - Black Methodists for Church Renewal, MARCHA (Methodists Associated Representing the Cause of Hispanic Americans), Native American International Caucus, National Federation of Asian American United Methodists et Pacific Islanders Caucus of United Methodists – ainsi que certains groupes Méthodistes non officiels. Le collectif a été formé en 2011 avant la Conférence Générale 2012 pour aborder les questions de la pleine intégration des gais, lesbiennes, bisexuels, transgenres et queer et œuvrer pour la justice et l’égalité raciales.
 
« Le vrai problème auquel nous sommes confrontés dans nos batailles sur la sexualité humaine n’est pas l'existence d’une diversité de vues et de pratiques, mais la façon mesquine dont ont été traités ceux qui préconisent dans l’Église un changement de position », lit-on dans la lettre de la coalition.
 
Gilbert est reporter multimédia pour le compte de l’UMNS (United Methodist News Service). Contact Media: [email protected]
L'Eglise
Les Évêques Méthodistes unis se rendent au service d'ouverture de la Conférence Générale spéciale de 2019 à St. Louis. Le Conseil Judiciaire, le Tribunal Supérieur de l'Église Méthodiste Unie, a publié un mémorandum qui clarifie une décision antérieure sur les élections des évêques. Photo d'archives par Mike DuBose, UM News.

Le tribunal ecclésiastique modifie sa décision sur les élections des évêques

Le Tribunal Suprême de l'Église Méthodiste Unie a fixé au 1er janvier 2023 la date à laquelle les évêques américains confrontés à la retraite obligatoire devront quitter leurs fonctions et leurs successeurs nouvellement élus entrer en fonction.
La Conférence Générale
Le Révérend Gary Graves donne des instructions aux délégués lors de la Conférence Générale Méthodiste Unie 2019 à Saint-Louis. Les organisateurs de la Conférence Générale forment deux équipes chargées d’examiner les visas et la logistique dans l’espoir d’éviter tout nouveau retard de la principale Assemblée législative de la dénomination après son report à 2024. Graves est le Secrétaire de la Conférence Générale. Photo d’archives de Mike DuBose, UM News.

Des efforts visent à mettre fin aux retards de la Conférence Générale

Les organisateurs de la plus importante Assemblée législative de l’Église Méthodiste Unie cherchent à résoudre les principaux problèmes qui les ont amenés à reporter une troisième fois la Conférence Générale. Ces problèmes sont les visas et la logistique.
Le Haut-Conseil Judiciaire
Membres du Conseil Judiciaire 2016-2020. (De gauche à Droite) Premier rang : Deanell Reece Tacha, N. Oswald Tweh Sr. et le Révérend Luan-Vu Tran. Rangée arrière : Lydia Romão Gulele, feu Ruben T. Reyes, le Révérend Øyvind Helliesen, le Révérend Dennis Blackwell, et le Révérend J. Kabamba Kiboko. (Pas sur la photo, Beth Capen) Le Conseil judiciaire a publié d'autres décisions le 16 mars. Photo de Kathleen Barry, United Methodist Communications.

La cour de l’église examine les questions relatives à la Conférence Annuelle

Le Conseil Judiciaire prévoit également de reprendre les questions des Évêques après le troisième report de la Conférence Générale. Entre-temps, la Cour Méthodiste Unie continue à travailler sur son rôle d'automne.