Archives vidéo : UM News interroge les développeurs de protocoles

Other Manual Translations: English 한국어
Note de la rédaction : La vidéo ci-dessus est une archive du débat en direct avec les membres de l'équipe qui a élaboré une nouvelle proposition pour l'avenir de l'Église Méthodiste Unie. Ce débat a été enregistré le lundi 13 janvier.

L'entrevue, menée par UM News, a été diffusée en continu sur UMNews.org à partir de 9h30, (heure de l'Est des États-Unis). Elle peut être visionnée sur https://youtu.be/YyK6ZGAWVQw.

Les panélistes ont expliqué comment ils ont développé le Protocole de Réconciliation et de Grâce à travers la Séparation, une proposition qu'ils essaient de transformer en législation et à envoyer à la Conférence Générale de 2020. La proposition, annoncée le 3 janvier, fournirait un moyen pour les traditionalistes de quitter l'Église Méthodiste Unie et de former leur propre dénomination, ainsi qu'un moyen pour les autres de quitter la dénomination dans un délai précis. Les promoteurs soulignent que personne n'est invitée à quitter l'Église.

La proposition est le plus récent effort pour permettre à l'Église de mettre fin à un débat qui dure depuis des décennies sur l'inclusion et l'interprétation des Saintes Écritures en ce qui concerne les mariages entre personnes de même sexe et l'ordination du clergé LGBTQ. Les positions officielles de l'Église Méthodiste Unie sont les suivantes : toutes les personnes ont une valeur sacrée ; la pratique de l'homosexualité est incompatible avec l'enseignement chrétien ; les « homosexuels pratiquants auto-proclamés » ne doivent pas être ordonnés comme membres du clergé ; et les mariages de personnes de même sexe ne doivent pas être célébrés dans les églises de la dénomination ni par son clergé.

Lorsque la Conférence Générale de l'Église Méthodiste Unie se réunira du 5 au 15 mai à Minneapolis, les délégués du monde entier examineront un certain nombre de propositions de scission ou de restructuration de l'Église.

Le document de protocole a été élaboré par des personnes issues de milieux centristes, progressistes et traditionalistes, ainsi que par des évêques des États-Unis, d'Afrique, d'Europe et des Philippines. Le groupe était dirigé par le médiateur Kenneth Feinberg, qui a travaillé sur le Fonds fédéral d'indemnisation des victimes du 11 septembre, le Fonds d'indemnisation des victimes de l'Agent Orange, les programmes d'indemnisation des victimes de la marée noire de BP Deepwater Horizon et de l'attentat du Marathon de Boston.

Les panélistes comprenaient :
- L'évêque John Yambasu, co-convocateur, équipe de médiation
- Janet Lawrence, directrice générale, Réseau des Ministères de Réconciliation
- L’évêque Cynthia Fierro Harvey, présidente élue du Conseil des Evêques
- Kenneth Feinberg, médiateur
- Le révérend Junius Dotson, co-convocateur, UMC Next
- Le révérend Keith Boyette, président de la Wesleyan Covenant Association
- L'évêque Thomas Bickerton, co-convocateur, équipe de médiation.

Le modérateur était Tim Tanton de UM News.
Le direct provenait de Tampa, Floride, où l'équipe de médiation se réunissait ce jour-là.
Contact Médias : [email protected] 
L'Eglise
Le Minneapolis Convention Center - qui devait accueillir la Conférence Générale de 2020 - a annoncé qu'il annulait désormais les rassemblements de plus 50 personnes jusqu'au 10 mai. Cette décision intervient alors que les organisateurs de la Conférence Générale envisageaient déjà un report. Photo de Dan Anderson, avec l'aimable autorisation de Meet Minneapolis et du Minneapolis Convention Center.

Les leaders de l’Eglise reportent la Conférence Générale de 2020

Avec l'impact mondial du coronavirus, les organisateurs de la Conférence Générale ont décidé qu'ils n'avaient pas d'autre choix que de reporter l'assemblée législative de l'Eglise. Le centre qui devait accueillir la conférence a annulé les grands événements pendant les cinq premiers jours de cette importante rencontre.
L'Eglise
Un service cultuel avec des personnes de nombreuses langues et haut en couleurs a ouvert la Conférence Générale de l’Eglise Méthodiste Unie de 2016 à Portland, Oregon. Avec la pandémie de coronavirus qui menace des vies dans le monde entier, les évêques demandent un report de la Conférence Générale de 2020. Photo d’archives de Kathleen Barry, UM News.

Les évêques demandent le report de la Conférence Générale de 2020

Avec la pandémie de coronavirus qui menace des vies dans le monde entier, les évêques demandent un report de la Conférence Générale, la plus haute instance de décision mondiale de l'Église Méthodiste Unie.
L'Eglise
L'évêque Samuel J. Quire Jr. Préside la session de la conférence annuelle du Liberia à Ganta. La conférence a approuvé une résolution appelant à des changements au Protocole de Réconciliation et de Grâce à travers la Séparation, un des plans soumis à la Conférence Générale de 2020 de l’Eglise Méthodiste Unie. Photo de E Julu Swen, UM News.

Les Libériens veulent des changements dans le plan de séparation

Les Méthodistes Unis du Libéria ont approuvé une résolution disant qu'ils ne soutiendront pas un plan de séparation pour l'Eglise Méthodiste Unie sans amendements majeurs. Ils ont également exprimé leur mécontentement de ne pas avoir eu leur mot à dire sur le plan, connu sous le nom de Protocole de Réconciliation et de Grâce par la séparation.