Un enfant talentueux de 10 ans inspire les autres pendant la pandémie

Other Manual Translations: English

La voix d'une Méthodiste Unie de 10 ans transcende la pandémie mondiale.

Britney Sadete, jeune leader de l'église Méthodiste Unie de Hunyani, a sorti son premier album, « Tsitsi Dzake », quelques jours avant que le Zimbabwe ne décrète, le 30 mars, un confinement national pour stopper la propagation du coronavirus.

Pour ceux qui luttent contre la peur et le chagrin, sa musique offre une évasion et un message d'espérance.

Charles Kamutando, directeur de l'évangélisation et du culte à l'église Méthodiste Unie de Hunyani, a déclaré que les cantiques de Britney constituaient une bénédiction pour beaucoup de personnes.

« Sa musique nous a beaucoup aidés, car elle prêche aussi aux gens, en particulier son dernier single, ‘Tsitsi Dzake (Donne-moi Jésus)’. Elle véhicule un important message biblique pour le monde d'aujourd'hui où le COVID-19 fait des ravages dans l'humanité, » a-t-il déclaré.

Plus de 290 000 personnes sont mortes du coronavirus dans le monde, et il y a eu 36 cas confirmés au Zimbabwe et quatre décès, selon les dernières statistiques de l'Université Johns Hopkins.

Britney, qui est responsable junior des laïcs de l'école du dimanche du district et présidente junior de l'évangélisation et du culte à Hunyani, a enregistré son album le 8 janvier, le jour de son 10e anniversaire. Il est sorti le 24 mars.

Son interprétation de « Oh Bvumai Ndifambe Nemi (Marcher avec Dieu) » a été visionnée plus de 100 000 fois sur YouTube et a suscité des centaines de commentaires positifs.

L'hymne, qui parle de s'engager pour Dieu pendant les épreuves et les tribulations, est approprié pendant la pandémie mondiale

« J'aime la musique et je veux inspirer les gens afin qu'ils témoignent de la grandeur de Dieu à travers la musique, » a déclaré Britney. « Lorsque j'allais à l'église avec mes parents, j'aimais la façon dont l'église glorifiait Dieu à travers la musique. Je me suis dit que si je pouvais faire de même, je ferais une différence pour (ceux) de mon âge. »

En 2019, elle a participé au festival de l’Eglise Méthodiste Unie « A Un Talent » à l'église Méthodiste Unie de Cranborne, où elle a remporté la première place dans la catégorie des moins de 12 ans et la deuxième place au classement général.

L'évêque Eben K. Nhiwatiwa, de la Région épiscopale du Zimbabwe, a déclaré que l'Église Méthodiste Unie reconnaissait que l'avenir de toute l’Eglise était entre les mains d'enfants comme Britney.

« Nous prenons au sérieux les paroles de Jésus Christ... ‘Laissez venir à moi les petits enfants’. Laisser les enfants venir à Jésus-Christ peut se faire en les encourageant à exprimer leurs talents comme le fait Britney, » a déclaré M. Nhiwatiwa.

« L'église joue le rôle de mentor. Nous remercions la famille de Britney d'avoir donné à leur fille talentueuse un peu d'espace et d'encouragement. À Britney, je dis : ‘Continue de gravir les échelons du succès. Le ciel est la limite’. »

Barnabas Mutonga, directeur musical de la Conférence Est du Zimbabwe et l'un des fondateurs du festival, a déclaré que l'église avait découvert des talents remarquables depuis le lancement du festival en 2018. En plus de Britney, a-t-il dit, quatre autres participants ont trouvé le succès dans l'industrie de la musique.

Britney a dit qu'elle avait commencé en chantant des cantiques du recueil de Cantiques Méthodistes Unis pendant son temps libre. « Mes parents m'ont aidée à chanter et à comprendre la signification des cantiques, » a-t-elle déclaré.

Sa mère, Ndiudzei Sadete, a déclaré que, bien qu'elle ait eu des réserves, au début, sur le fait que sa fille fasse de la musique, Britney a réussi à équilibrer ses responsabilités avec facilité.

Lorsqu’il n’y a pas de confinement, elle suit un calendrier strict.

« Après l'école, je commence par faire mes devoirs, puis je vais à l'église... J'aide ensuite ma mère à faire les tâches ménagères, afin que nous ayons toutes les deux le temps de pratiquer la musique, » a déclaré Britney. « Si Dieu le veut, je vois un brillant avenir devant moi en tant que future musicienne de gospel au Zimbabwe et dans la région. »

Sa mère soutient qu'elle et son mari, David, veulent soutenir les rêves de Britney.

« Avec le peu que nous avons, nous voulons qu'elle s'inscrive dans une école de musique afin qu'elle puisse acquérir des compétences. Nous prions pour que Dieu lui donne la sagesse afin qu'elle puisse voir son talent s'épanouir. »

Le Révérend James Matsungo, le pasteur de Britney, a déclaré qu'il était très fier d'avoir cette jeune fille spéciale parmi ses paroissiens.

« Britney est talentueuse avec une belle voix et (elle) est très humble. Elle s'améliore de jour en jour et sa musique se bonifie comme le vin, » a-t-il déclaré. « Elle a inspiré de nombreux enfants à aimer la musique et à explorer leurs talents. »

Matsungo a déclaré que le succès de Britney a inspiré l'église Méthodiste Unie Hunyani à accueillir les festivals de l’Eglise Méthodiste Unie « A Un Talent » au niveau du circuit. « Grâce à ce festival, beaucoup de talents sont identifiés et l'église devient de plus en plus vivante, » a-t-il dit.

Washington Magomo, leader laïque du district de Chitungwiza Marondera, a félicité Britney pour son leadership dans l'église.

« Britney est très intelligente et pleine de confiance lorsqu'elle coordonne les ministères junior de l'église. Elle ne considère pas son âge comme un facteur limitant, mais elle regarde le poste qu'elle occupe et fait ce qui est juste, » a déclaré Magomo.

Lors de la conférence de 2019 du Zimbabwe Est à l'église Méthodiste Unie Ehnes Memorial d’Old Mutare, Britney s'est produite devant les dirigeants de la Conférence, dont l'évêque et son cabinet.

Elle a chanté « Walking With God, » un cantique plein d'émotion. Elle s'est effondrée sur scène, mais elle a bravé la situation jusqu'à la fin. Ce cantique est pertinent pendant cette pandémie de COVID-19. Nous avons besoin de la puissance de Dieu pour nous en sortir, » a déclaré Magomo.

Ellen Kazizi, l'enseignante de cinquième année de Britney et chef de chorale à l'école Nettleton Junior, a qualifié Britney de polyvalente et a déclaré qu'elle avait inspiré de nombreux enfants.

« C'est une personne qui prie beaucoup, une choriste, une personne intelligente et disciplinée. Quand elle se tient devant les enfants et les membres du personnel, elle possède une grande confiance en elle - (pas de trac), » a déclaré Kazizi, qui a permis à Britney de rejoindre la chorale de l'école, qui est généralement réservée aux élèves de sixième et septième année.

Britney a également de bons résultats scolaires. « Son classement se situe entre 11 et 12 dans une classe de 65 élèves, » a déclaré Kazizi.

Elle dit que cette fille est une source d'inspiration pour ses camarades de classe. « Je leur dis toujours que Britney fait passer Dieu avant tout, c'est pourquoi elle excelle. »

Britney affirme qu'elle se réfère souvent à Philippiens 4:31 : « Je puis tout par Christ qui me fortifie. »

« La manière dont j'exécute toutes mes tâches, en tenant compte de mon âge, est due à Dieu qui me fortifie, » soutient-elle.

Chingwe est communicatrice pour la Conférence Est du Zimbabwe.

Contact Médias : [email protected]
Préoccupations sociales
Les personnes déplacées font la queue pour collecter de la nourriture à l’église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, Cameroun. Grâce à une subvention d’UMCOR aux Méthodistes Unis, l’Eglise a distribué de la nourriture et d’autres formes d’aides aux personnes qui luttent contre la pandémie du coronavirus. Photo avec l'aimable autorisation de Vischo Image.

Fournir de la nourriture aux familles déplacées du Cameroun

L'Église Méthodiste Unie au Cameroun, avec l'aide de Global Ministries et d'UMCOR, distribue des secours alimentaires et d'autres formes d'aide.
Evangélisation
L’Evêque Kasap Owan de la Région Episcopale du Sud Congo/Zambie (au centre) et des membres de son cabinet prient pour le véhicule offert par Coalice Mwamba, un Méthodiste Uni, au Département d’Evangélisation de la Région Episcopale. Photo de John Kaumba, UM News.

Un Méthodiste Uni offre un véhicule pour l’évangélisation en RD Congo

Ce véhicule permettra à l’Eglise de promouvoir l’évangélisation dans le Sud de la République Démocratique du Congo.
Mission
Akou Logbo a la tête baissée pendant que l’Evêque Benjamin Boni prie pour les victimes des inondations à Abidjan, en Côte d'Ivoire, et de la pandémie de la COVID-19. Elle fait partie des 300 veuves dont les activités ont été impactées par l’isolement lié à la COVID-19. Elles ont reçu des dons en vivres et non-vivres d’une valeur de 30 000 dollars, financés par UMCOR, l’agence d’assistance humanitaire de l’Eglise. Photo de Isaac Broune, UM News.

L’Eglise aide les victimes des inondations et de la COVID-19

Les Méthodistes Unis en Côte d'Ivoire, avec le soutien de UMCOR, réagissent après que des inondations aient déclenché un glissement de terrain meurtrier près d’Abidjan.