Les pasteurs prennent soin des membres malgré la pandémie

Other Manual Translations: English

Le Révérend Isaac Broune parcourt 35 kilomètres en taxi plusieurs jours par semaine pour rester en contact avec ses deux congrégations.

« Aucun sacrifice n'est trop grand pour nourrir les brebis du Seigneur, » dit-il.

Broune est en charge des églises Méthodistes Unies Bethel Quartier-Eléphant et Cité de Paix d’Anani, deux communautés situées dans la périphérie du District Abidjan-Sud. Elles ont un effectif combiné de 600 membres.

Depuis le début de la pandémie du COVID-19, Broune - qui est également le directeur des rédactions francophones d’UM News - garde les portes de ses églises fermées pour se conformer à la décision des dirigeants de la Conférence de l’Eglise Méthodiste Unie-Côte d'Ivoire. Cependant, il n'a pas l'intention d'abandonner ses fidèles, et a même encouragé ses membres à organiser des cultes à domicile.

« Chaque dimanche, de 8h30 à 16h, je fais le culte avec eux. Je leur donne la Sainte Cène et je prie pour les malades, » affirme-t-il.

Il visite entre 10 et 12 familles à domicile chaque dimanche. Les rassemblements de moins de 50 personnes sont autorisés à condition que la distance sociale soit maintenue et que des masques soient portés.

Le Révérend Isaac Broune (à gauche), pasteur de Béthel Quartier-Eléphant, et Jacob N'Guessan, un conducteur de Classe Méthodiste Unie, parcourt le Quartier-Eléphant pour rendre visite aux membres à domicile afin de leur donner la Sainte Cène. Les rassemblements de moins de 50 personnes sont autorisés à condition que la distance sociale soit maintenue et que des masques soient portés. Photo de John Mel, UM News.
Le Révérend Isaac Broune (à gauche), pasteur de Béthel Quartier-Eléphant, et Jacob N'Guessan, un conducteur de Classe Méthodiste Unie, parcourt le Quartier-Eléphant pour rendre visite aux membres à domicile afin de leur donner la Sainte Cène. Les rassemblements de moins de 50 personnes sont autorisés à condition que la distance sociale soit maintenue et que des masques soient portés. Photo de John Mel, UM News.

En tant qu'aumônier de la communication pour la Conférence, Broune soutient qu'il connaît le pouvoir de la communication pour créer plus d'enthousiasme pour les cultes familiaux.

Il publie une liturgie simplifiée et interactive basée sur les textes du lectionnaire de la Conférence.

« Je suis le format de prédication de la Conférence. Pour le texte de l'Evangile, je présente le contexte, explique le texte, puis actualise son message sous forme de questions et de réponses, » explique-t-il.

Landry Ekra, le conducteur de la Classe Méthodiste Canaan de l'église Méthodiste Unie Bethel Quartier-Eléphant, explique que lorsque le temple a été fermé, les responsables de l'église ont remarqué que certains des membres n'avaient jamais tenu de culte dans leurs familles.

« Nous avons demandé (au révérend Broune) de nous fournir des directives et des outils pour comprendre le message, » soutient Ekra.

Le guide de conduite du culte familial était censé être uniquement pour le dimanche des Rameaux et le dimanche de Pâques, mais les membres ont encouragé le pasteur à poursuivre sa publication.

« Une fois qu'il poste le guide de culte familial dans le groupe WhatsApp de l'église le samedi, je l'imprime et le distribue à la plupart de mes membres, » témoigne Ekra. Sa classe compte 78 familles.

Ceci est un exemple de message Méthodiste Uni affiché dans la Région épiscopale du Mozambique et partagé via WhatsApp. Traduit en anglais, le message se lit comme suit : « Affable dans le Seigneur, bonjour ! Pour notre méditation d'aujourd'hui 16/04/2020, lisons Luc 24:47-49 et réfléchissons aux points suivants : (1) Que nos foyers continuent d'être Jérusalem où nous méditons et prêchons l'Évangile du Christ. (2) Que la promesse de l'Esprit Saint s'accomplisse en nous. » Photo de Benedita Penicela.
Ceci est un exemple de message Méthodiste Uni affiché dans la Région épiscopale du Mozambique et partagé via WhatsApp. Traduit en anglais, le message se lit comme suit : « Affable dans le Seigneur, bonjour ! Pour notre méditation d'aujourd'hui 16/04/2020, lisons Luc 24:47-49 et réfléchissons aux points suivants : (1) Que nos foyers continuent d'être Jérusalem où nous méditons et prêchons l'Évangile du Christ. (2) Que la promesse de l'Esprit Saint s'accomplisse en nous. » Photo de Benedita Penicela.

Broune envoie le guide à 300 membres.

Après avoir lu les textes, les membres de la famille interagissent. Au lieu d’une prédication en présentielle, ils posent et répondent aux questions.

« Broune a une approche très originale et pratique dans la conduite du culte familial, » a déclaré Jean-Emile Sosso, un prédicateur laïc du District de Grand-Bassam qui reçoit les documents de Broune.

Sosso transmet le guide aux conducteurs des classes Méthodistes Unies de son district. Broune le publie également sur Facebook afin que d'autres puissent le télécharger.

Ces outils digitaux permettent de toucher plus de personnes que n’aurait pu le faire le pasteur par dimanche, soutient Broune. En plus d'avoir une forte présence sur les réseaux sociaux pour interagir avec ses membres, il se connecte également avec eux par téléphone.

« J’appelle certains membres chaque jour. La semaine dernière, j'ai appelé tous les moniteurs de l'école du dimanche et les prédicateurs laïcs. La semaine précédente, c'était les membres du conseil de l'église. Cette semaine, j'appelle tous les choristes. J'appelle habituellement une dizaine de personnes chaque jour. »

Comme Broune, d'autres pasteurs Méthodistes Unis en Afrique et aux Philippines sont à l'avant-garde du bien-être spirituel et physique de leurs membres.

En République Démocratique du Congo, les pasteurs aident leurs membres à maintenir la foi en les guidant dans leur culte à domicile et en leur rappelant quotidiennement que Dieu est avec eux.

« J'ai plus de 300 familles. Je les organise pour que chaque famille puisse se réunir chaque dimanche dans leur maison respective pour adorer leur Dieu, » explique le Révérend Clément Kingombe de l'église Méthodiste Unie d'Ibanda à Bukavu.

Il anime également une émission hebdomadaire de 45 minutes sur la radio Neno la Uzima.

« Une fois à la radio, je donne mon numéro de téléphone, afin que toute personne ayant un problème particulier ou des difficultés à comprendre les Saintes Écritures puisse me rappeler. Puis, je discute avec elles au téléphone pour éviter tout contact physique, » dit-il.

Le Révérend Sumaili Bulahimu, pasteur de l'église Méthodiste Unie de Kadutu à Bukavu, descend dans la rue pour atteindre les fidèles. Chaque matin et chaque soir, son équipe d'évangélistes et lui parcourent la ville avec des mégaphones pour prêcher l'Evangile et des messages d'espérance.

« C'est le moment où nous devons chercher à évangéliser la population pour qu'elle reconnaisse la grandeur de Dieu, » déclare-t-il.

L'église au Mozambique prend, également, soin des fidèles tout en respectant la distanciation sociale.

« Afin de maintenir vivante la vie spirituelle des membres de l'église, le Cabinet (de l’évêque) envoie quotidiennement des textes bibliques qui servent de réflexion à toutes les familles, » déclare le Révérend Telma Ricardo, membre du Cabinet épiscopal et surintendant de district de Sofala.

Maria Mahave, membre de l'église, a organisé des cultes à son domicile avec le matériel fourni par la Conférence du Nord du Mozambique.

« Les cultes à domicile ont lieu chaque dimanche et pendant la semaine, entre 18 et 19 heures. Nous organisons des prières, des lectures de la Bible et des cantiques. La liturgie et la prédication se font à tour de rôle, couvrant tous les membres de la famille, » affirme-t-elle. « Maintenant, beaucoup de membres de l'église comprennent que l'église n'est pas un bâtiment mais des personnes. »

Jacob N'Guessan (chemise bleue), conducteur de Classe Méthodiste Unie de l'église Méthodiste Unie Bethel Quartier-Eléphant, dirige un culte à domicile avec sa famille. Bien que les églises soient fermées à cause de la pandémie du COVID-19, les membres organisent des cultes à domicile avec les ressources fournies par leurs pasteurs. Photo de John Mel, UM News.
Jacob N'Guessan (chemise bleue), conducteur de Classe Méthodiste Unie de l'église Méthodiste Unie Bethel Quartier-Eléphant, dirige un culte à domicile avec sa famille. Bien que les églises soient fermées à cause de la pandémie du COVID-19, les membres organisent des cultes à domicile avec les ressources fournies par leurs pasteurs. Photo de John Mel, UM News.

Aux Philippines, Julius Fernandez, pasteur et séminariste de la Wesley Divinity School à Cabanatuan City, est rentré chez lui à Mindanao pour assister à sa conférence annuelle. En raison du confinement de la région, il n'a pas pu retourner à Luzon pour ses études et ses travaux à l'église Méthodiste Unie Epiphany de Batchelor East, à Natividad et à Pangasinan dans la région de Baguio.

Cependant, selon Fernandez, il a pu envoyer des réflexions bibliques qu'il avait écrites aux membres de l'église.

« Je les exhorte à la vigilance et à être informés sur l’évolution de la pandémie. Mon but est de leur donner du réconfort, du courage pour faire face à cette épreuve, de suivre les protocoles de manière responsable, d'affiner l'autodiscipline et de s’appuyer sur les promesses de Dieu et son pouvoir omnipotent dans cette crise, » affirme-t-il.

Il les encourage également à prier pour les premiers secours, le gouvernement et les personnes marginalisées.

Au Kenya, l'assistance aux plus pauvres a augmenté. Les membres de l'église Méthodiste Unie Kayole St. John's poursuivent leur ministère hebdomadaire consistant à servir du café et de la nourriture aux sans-abri, mais prennent des précautions supplémentaires pour assurer la sécurité de tous.

Le Révérend Patrick Wandera, pasteur principal, a déclaré qu'environ 60 % des participants de l'église étaient des hommes et des femmes actuellement sans abri.

« Nous voyons les églises devenir si créatives dans leur façon de s'occuper des personnes dans la congrégation, » a déclaré Wandera. 

L'église Méthodiste Unie Riruta de Nairobi sert également la communauté de différentes manières pendant cette épidémie. Le personnel de l'église fait de son mieux pour garder le contact avec les membres, notamment en demandant aux pasteurs de téléphoner à cinq personnes chaque jour pour vérifier qu'elles vont bien.

« En ce moment, nous décourageons les rassemblements, mais nous pouvons encourager les connexions, » soutient le Révérend Meshack Lumbe.

Un autre ministère à Riruta consiste à écrire des lettres et à envoyer des dessins à près de 300 enfants de la rue vivant dans des foyers. Le projet s'appelle « 300 formes d'encouragement. »

Au Zimbabwe, l'église a mobilisé ses pasteurs pour maintenir le contact avec ses membres.

« Les circuits du district ouest de Harare envoient des méditations écrites, des messages et des sermons audio et vidéo aux membres, » a déclaré Eunice Kadiki, communicatrice pour le district ouest de Harare.

L'évêque de la région du Zimbabwe, Eben K. Nhiwatiwa, s'est dit encouragé par les efforts déployés par les pasteurs pour garder le contact avec les membres.

« Voir les pasteurs et les dirigeants réagir positivement comme ils le font montre leur détermination à aller de l'avant, quels que soient les défis. L'espérance devrait être au centre de tout ce que nous faisons en ces temps difficiles, » soutient-il.

Cet article présente les reportages des communicateurs Philippe Kituka Lolonga au Congo, Gladys P. Mangiduyos aux Philippines, Gad Maiga au Kenya, Olvis Dabley en Côte d'Ivoire, Joao Filimone Sambo et Eurico Gustavo au Mozambique, et Chenayi Kumuterera au Zimbabwe.

Contact Médias : [email protected]

Préoccupations sociales
Les personnes déplacées font la queue pour collecter de la nourriture à l’église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, Cameroun. Grâce à une subvention d’UMCOR aux Méthodistes Unis, l’Eglise a distribué de la nourriture et d’autres formes d’aides aux personnes qui luttent contre la pandémie du coronavirus. Photo avec l'aimable autorisation de Vischo Image.

Fournir de la nourriture aux familles déplacées du Cameroun

L'Église Méthodiste Unie au Cameroun, avec l'aide de Global Ministries et d'UMCOR, distribue des secours alimentaires et d'autres formes d'aide.
Evangélisation
L’Evêque Kasap Owan de la Région Episcopale du Sud Congo/Zambie (au centre) et des membres de son cabinet prient pour le véhicule offert par Coalice Mwamba, un Méthodiste Uni, au Département d’Evangélisation de la Région Episcopale. Photo de John Kaumba, UM News.

Un Méthodiste Uni offre un véhicule pour l’évangélisation en RD Congo

Ce véhicule permettra à l’Eglise de promouvoir l’évangélisation dans le Sud de la République Démocratique du Congo.
Mission
Akou Logbo a la tête baissée pendant que l’Evêque Benjamin Boni prie pour les victimes des inondations à Abidjan, en Côte d'Ivoire, et de la pandémie de la COVID-19. Elle fait partie des 300 veuves dont les activités ont été impactées par l’isolement lié à la COVID-19. Elles ont reçu des dons en vivres et non-vivres d’une valeur de 30 000 dollars, financés par UMCOR, l’agence d’assistance humanitaire de l’Eglise. Photo de Isaac Broune, UM News.

L’Eglise aide les victimes des inondations et de la COVID-19

Les Méthodistes Unis en Côte d'Ivoire, avec le soutien de UMCOR, réagissent après que des inondations aient déclenché un glissement de terrain meurtrier près d’Abidjan.