Les jeunes Méthodistes financent la lutte contre la Covid-19 grâce aux fonds issus des travaux manuels

Des membres de la Jeunesse Pour Christ en Centrafrique procèdent à la sensibilisation contre le coronavirus et à l’installation de dispositifs de lavages des mains au marché central de Bangui. Photo de Chancelvie Petula Dockpa.
Des membres de la Jeunesse Pour Christ en Centrafrique procèdent à la sensibilisation contre le coronavirus et à l’installation de dispositifs de lavages des mains au marché central de Bangui. Photo de Chancelvie Petula Dockpa.
En République Centrafricaine, les jeunes sensibilisent diverses couches de la population sur les mesures barrières contre le Coronavirus. Les jeunes font des travaux manuels dans des champs afin de mobiliser les fonds nécessaires devant financer ces activités de sensibilisation.

Les membres de la Jeunesse Pour Christ (JPC) et les Scouts tirent des ressources d’un travail effectué dans le champ de l’Initiative Missionnaire. 

« L’Initiative Missionnaire a une plantation de 2 hectares à sarcler que les jeunes utilisent pour réaliser leur projet. Nous avons reçu 200$ que nous avons gardés dans notre trésorerie en contrepartie du travail effectué dans la plantation, » fait savoir Cyrille Bagaza, responsable de la JPC dans la Mission Méthodiste Unie en République Centrafricaine
Grâce également aux cotisations des membres, les jeunes ont mobilisé plus de 300$ pour financer leurs activités.

« Ce montant total nous a permis de financer l’achat de 25 dispositifs locaux de lavages de mains, de savons, de 9 bouteilles de chlore, de bidon d’eau de javel et de 2036 masques fabriqués localement, » ajoute-t-il.

Pour lutter contre la propagation du Coronavirus, le gouvernement de la République Centrafricaine a pris des dispositions comme l’interdiction du rassemblement de plus de 15 personnes, la fermeture des lieux de culte, des écoles, des stades, la distribution des kits de lavage de mains dans certains services et la distribution des masques.

Selon l’Université John Hopkins, la République Centrafricaine a enregistré plus de 4 485 cas avec 55 décès.
 
Le pays étant dans une situation économique précaire suite notamment aux conflits armés qui ont bousculé la région entre 2013 et 2017, la Centrafrique dispose d’un système de santé très fragile à l’instar de plusieurs autres pays en Afrique.

Face à la gravité de l’épidémie, le Gouvernement a lancé un appel à toutes les institutions et aux citoyens pour s’investir dans la lutte contre le coronavirus.

Les leaders religieux ont répondu à l’appel en invitant les fidèles au respect des gestes barrières dans les lieux de culte.

« Nous avons acheté des masques artisanaux que nous avons distribués dans 2 hôpitaux. Nous avons placé dix sceaux à l’entrée des différentes mosquées, dix autres sceaux à l'entrée des églises, et cinq seaux à l’entrée des marchés, » fait savoir Lucien Dockpa, Surintendant du District de Bangui Est.

Abdoul Mahamat âgé 47 ans, est un Imam de la mosquée Alibabolo de Bangui.  Il pense que les jeunes Méthodistes Unis ont fait preuve d’esprit d’ouverture en faisant ce don à sa mosquée.

« C’est un geste marquant de la part de ces jeunes. Ils ont franchi la barrière de discrimination pour offrir ce don aux musulmans. Nous en sommes reconnaissants, » exprime-t-il.

Trouvée au marché central de Bangui, Cynthia Possi dit avoir constaté que les gens négligeaient les mesures barrières au niveau du marché. C’est pourquoi elle salue le fait que les jeunes aient sauvé des vies en plaçant ces seaux à l’entrée du marché. 

Docteur Konzoulou Désiré de l’hôpital de l’Amitié de Bangui estime qu’il s’agit d’une initiative que les jeunes d’autres églises doivent imiter.

« Cette Initiative est à dupliquer. Si toutes les institutions se lèvent en suivant l’exemple de ces jeunes, l’on ne parlera plus du coronavirus en Centrafrique, » pense Konzoulou.

« Les jeunes comptent continuer avec les activités de sensibilisation jusqu’à la reprise normale des activités en République Centrafricaine, » a rassuré Bagaza Cyrille.

Petula est la communicatrice de la Centrafrique. Contact Média: [email protected].
L'Eglise
John Yambasu Jr. (à gauche) et d’autres personnes en deuil portent le cercueil contenant la dépouille de l’Evêque John K. Yambasu de la Région Episcopale de la Sierra Leone, qui a été enterré le 6 septembre après un culte du souvenir et de rites de passage à Freetown. L'évêque est décédé dans un accident de la circulation le 16 août. Photo de Phileas Jusu, UM News.

Le conducteur dans l’accident qui a tué l’Evêque Yambasu a été arrêté

Le conducteur de la SUV qui a percuté et tué l’évêque John K. Yambasu, de la Région épiscopale de la Sierra Leone, a été accusé de sept chefs d'accusation, dont l'excès de vitesse.
Mission
Le Révérend Félicien Katambwe Luedi, Pasteur Associé de l’église locale Centrale à Kananga pendant le culte avec des familles réunies dans la cour de l'église se trouvant au quartier plateau dans la commune de Kananga. Photo de Serge Mukendi, UMNS.

Les pasteurs de la RDC maintiennent la foi des fidèles grâce aux visites à domicile

Malgré la fermeture des temples, les pasteurs Méthodistes Unis permettent aux fidèles de maintenir la foi en Jésus-Christ.
Préoccupations sociales
Les personnes déplacées font la queue pour collecter de la nourriture à l’église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, Cameroun. Grâce à une subvention d’UMCOR aux Méthodistes Unis, l’Eglise a distribué de la nourriture et d’autres formes d’aides aux personnes qui luttent contre la pandémie du coronavirus. Photo avec l'aimable autorisation de Vischo Image.

Fournir de la nourriture aux familles déplacées du Cameroun

L'Église Méthodiste Unie au Cameroun, avec l'aide de Global Ministries et d'UMCOR, distribue des secours alimentaires et d'autres formes d'aide.