L’Eglise au Congo aide les familles expulsées de l’Angola

Madame Ortance Tshikonga 38 ans et l'un des volontaires qui l’a aidé à transporter ses vivres et non vivres après la réception. Tshikonga  est veuve et Mère de quatre enfants. Plus de 415 familles constituées de plus de 2 490 personnes expulsées de l’Angola, ont bénéficié de la nourriture et vêtements, une assistance de l’Eglise Méthodiste Unie. Photo du Pasteur Serge Mukendi, UM News. 
Madame Ortance Tshikonga 38 ans et l'un des volontaires qui l’a aidé à transporter ses vivres et non vivres après la réception. Tshikonga est veuve et Mère de quatre enfants. Plus de 415 familles constituées de plus de 2 490 personnes expulsées de l’Angola, ont bénéficié de la nourriture et vêtements, une assistance de l’Eglise Méthodiste Unie. Photo du Pasteur Serge Mukendi, UM News.

Points-clés :

  • Le Comité chargé de l’assistance humanitaire de l'Église Méthodiste Unie (UMCOR) a accordé une subventionpour soutenir plus de 415 menages constitués de 2 490 personnes expulsées de l’Angola. 
  • Ces familles font parties des milliers de personnes qui avaient fui vers l’Angola la rébellion Kamuina Nsapu.
  • Le Bureau de gestion des catastrophes dans la Région Episcopale du Congo Central a distribué plus de 45 tonnes de nourriture et vêtements aux bénéficiaires, une quantité qui a permis à chaque ménage de manger pendant un mois.

L’Eglise Méthodiste Unie a apporté une assistance humanitaire, constituée de 45 tonnes de nourriture et des vêtements, à plus de 415 familles composées de plus de 2 490 personnes à Kananga dans le District Ecclésiastique de Kananga dans la Conférence Annuelle du Kasaï en Région Episcopale du Congo Central. 

Le Comité chargé de l’assistance humanitaire de l'Église Méthodiste Unie (UMCOR) a accordé une subventionpour soutenir ces personnes qui ont été expulsées de l’Angola où elles s’étaient réfugiées pour fuir la rébellion Kamuina Nsapu.

Selon Emile Odimba, Coordonnateur du Bureau de Gestion des Catastrophes dans la Région Episcopale du Congo Central, les bénéficiaires vivaient dans des conditions difficiles depuis leur retour à Kananga.

Il a indiqué que l’aide de l’église à chaque ménage est constituée de la nourriture et des vêtements. 

"Chaque ménage a bénéficié d'à peu près 75 kilogrammes de nourriture pouvant subir pour un mois. Les produits alimentaires en vivres distribués sont le riz, le maïs, les haricots, le soja, l’huile de palme, huile végétale, les sardines, le sucre, le sel de cuisine," a fait savoir Odimba. "Les non vivres sont les pagnes pour femme, les pantalons et chemises usés pour les hommes et les garçons, les robes pour les filles, les couvertures et draps, les seaux, les bassins, les bidons de 20 litres de capacité ainsi que les casseroles."

Odimba indique que pour éviter les maladies d’origines hydriques, l’église a également procédé à la distribution des produits hygiéniques. "Quant aux kits hygiéniques, un lot important des savons de toilettes et de lessive, les aquatabs, essuie-mains, les bandes hygiéniques ont fait objet de cette assistance," indique-t-il.

Révérend Kelly Yimbi-Mbô, Surintendant du District Ecclésiastique de Kanaga, a indiqué que cette assistance de l’Eglise Méthodiste Unie est une façon de manifester l’amour fraternel selon ce qui est écrit dans le livre de Luc 10:25-37.

"Je vous exhorte à pratiquer l’amour même envers les personnes que vous ne connaissez pas," a-t-il indiqué lors de son exhortation le jour de la cérémonie de distribution.

Odimba a indiqué que l’humanité est "un principe important de l’action humanitaire, raison pour laquelle cette assistance ne tient compte ni de la race, ni de rang social." 

Le Révérend Kelly Yimbi-Mbô a insisté sur la dimension de l’évangélisme social de l’église. "Nous devons venir en aide aux vulnérables en vue de sauver des vies humaines tout en se référant aux paroles du Seigneur tirées dans le livre de Matthieu 25 :40," fait savoir-t-il.

"Cette assistance humanitaire s’inscrit dans le cadre du soutien de la vision de l'Évêque Daniel Lunge Onashuyaka qui est basée sur l’évangélisation en profondeur avec des actions à impact visible ; cela avec un accent particulier mis sur la considération de tout l’homme et de tout homme," a indique Odimba.

Remise symbolique des vivres et non vivres par Madame Kakubi Tshikele, Maire de la ville de Kananga à Madame Tshikonga Ortance, l'une des vulnérables, veuve âgée de 38 ans. Photo du Pasteur Serge Mukendi, UM News. 
Remise symbolique des vivres et non vivres par Madame Kakubi Tshikele, Maire de la ville de Kananga à Madame Tshikonga Ortance, l'une des vulnérables, veuve âgée de 38 ans. Photo du Pasteur Serge Mukendi, UM News.

L'assistance apportée par l’Eglise Méthodiste Unie réjouit les autorités urbaines locales. Mamie Kakubi Tshikele, Maire de la ville de Kananga, a salué les œuvres palpables de l’Eglise Méthodiste Unie au Congo Central.

Il a exprimé toute sa gratitude à l’église pour la considération de la personne humaine dans ses actions.

Tshikele a invité les bénéficiaires de ne pas vendre les vêtements et la nourriture reçue de peur de ne pas s’attirer la malédiction. 

“A vous les bénéficiaires, les biens qui sont devant vous c’est de l’argent qui n’est pas tombé du ciel, c’est sorti d’une poche pour laquelle vous devez prier pour que Dieu leur donne encore afin qu’ils continuent à aider ainsi. Il ne faudrait pas qu’on voit demain les mamans en train de vendre l’aide. Si vous n’utilisez pas selon l’esprit du donateur c’est une malédiction," a exhorté Mami Kakubi Tshikele.

L’assistance des Méthodistes Unis est un soulagement pour les 415 familles. 

Isaac Buatshia a prononcé un discours de remerciement le jour de la cérémonie de distribution. Il a indiqué que c’est la toute première fois que les bénéficiaires reçoivent une assistance considérable pouvant garantir leur survie pendant environ un mois.

“Ceci prouve que l’amour prêché à l'Église Méthodiste Unie est sincère et palpable. Ensemble nous allons nous donner à des prières intenses en faveur de l’église et de UMCOR,” a fait savoir Isaac Buatshia.

Ortance Tshikonga 38 ans, veuve et mère de quatre enfants, est parmi les bénéficiaires de l’assistance humanitaire. Son mari est décédé lors de la rébellion Kamuina Nsapu dans le Grand-Kasaï. Comme plusieurs autres familles, Tshikonga et ses enfants avaient fui la guerre vers l’Angola.

“Ma famille et moi, nous remercions l’Eglise Méthodiste Unie et UMCOR pour la nourriture et les vêtements ; la nourriture vient nous assister pendant que nous n’avons plus rien dans la maison et c’est difficile pour nous de continuer la vie, donc Dieu a exaucé notre prière à travers ces geste,” a déclaré  Ortance Tshikonga, avant d’ajouter. 

“Depuis que nous avons été expulsés de l’Angola pour revenir à Kananga, nous vivons dans des conditions difficiles. Pour survivre, nous sommes obligés parfois de mendier afin de trouver de quoi à manger.”

Comme Tshikonga,  Mwambuyi, 65 ans, a aussi bénéficié de l’assistance humanitaire de l’Eglise Méthodiste Unie.

Veuve depuis plusieurs années, Mwambuyi a perdu son unique fils pendant la rébellion Kamwina Nsapu. Ce dernier a laissé quatre enfants dont elle s’occupe.

“Après la mort de mon fils, la vie était devenue difficile pour moi et mes petits fils parce que leur maman s’est remariée; lors de notre arrivée à Kananga, on a commencé à souffrir, pour manger il fallait cultiver chez autrui pour trouver à manger,” témoigne-t-elle, et de poursuivre.

“Ce que l’Eglise nous a donné va beaucoup nous servir et cela prouve que Dieu aime ses enfants, je prie pour que l’Eglise continue à penser non seulement pour nous, mais aussi à d’autres vulnérables comme nous. Que Dieu bénisse les Méthodistes Unis pour nous avoir donné la nourriture et les vêtements,” a dit Mwambuyi.

Pasteur Serge Mukendi est le Communicateur de la Conférence annuelle Kasaï.

Contact presse : Julie Dwyer, rédactrice des nouvelles, [email protected] ou 615-742-5469. Pour lire d'autres Nouvelles Méthodistes Unies, abonnez-vous aux Digests Quotidiens ou Hebdomadaires Gratuits
Assistance Humanitaire
Le typhon Odette a causé des dégâts considérables à Surigao City, dans la partie nord de Mindanao aux Philippines, en décembre 2021. De nombreuses maisons ayant été détruites, les habitants continuent de s’abriter dans les églises locales, les garderies, les bâtiments municipaux, les écoles et les installations sportives. Photo reproduite avec l’aimable autorisation des garde-côtes philippins via Wikipédia.

Les églises philippines se mobilisent après le super typhon

Des associations et des leaders d’églises portent assistance aux survivants après la tempête meurtrière de décembre qui a tué plus de 400 personnes, détruit des maisons et endommagé des cultures aux Philippines.
Conférence Annuelle
Vue extérieure du nouveau bâtiment de l’église locale de Djalo. Les délégués de la Conférence Annuelle du Congo Central ont pris la résolution de construire de manière rotative dans chaque district une grande église et chaque année. Photo de François Omanyondo, UM News.

Des fidèles construisent une église au Congo

Les délégués de la Conférence Annuelle du Congo Central ont pris la résolution de construire de manière rotative dans chaque district une grande église. La première église construite dans le cadre de cette initiative est celle de Djalo.
Une partie de l’école primaire Salongo 1 englouti par les géantes érosions. Les travaux effectués sur ce lieu par les Méthodistes Unis ont permis de sauver ces infrastructures. Photo par Serge Mukendi, UM News.

Des fidèles luttent contre les érosions qui menacent l’église au Congo

Des fidèles Méthodistes Unis dans le district ecclésiastique de Kananga dans la Conférence Annuelle du Kasaï travaillent dans la lutte contre les érosions qui menacent des bâtiments de l’église. Une initiative des autorités du district a permis de mobiliser des jeunes de l’église et d’autres volontaires pour effectuer des travaux.