GC2016 : Le culte d’ouverture, les discours et les autres évènements spéciaux

La Conférence Générale débutera à 14 heures le Mardi 10 Mai par un culte d’ouverture avec Sainte-Cène. L’officiant sera l’Evêque Warner H. Brown Jr. de la Région Episcopale de San Francisco, président du Conseil des Evêques.

Le Message épiscopal de l’Evêque Gregory V. Palmer de la Région Episcopale d’Ohio West sera donné le Mercredi 11 Mai à 08:30. Le Conseil des Evêques a désigné Palmer pour préparer et prononcer le message épiscopal au nom de tout le conseil composé de 65 évêques présidant les régions épiscopales des Etats-Unis et des Conférences Centrales.

Le Conseil est également composé de 88 évêques à la retraite.

L’Adresse des laïcs ouvrira la Session Plénière du Vendredi 13 Mai à 08:45. Dr. Scott Johnson de la Conférence de l’Upper New York en sera le principal intervenant. Il sera soutenu par Courtney Fowler de la Conférence Annuelle de Great Plains, de Brian Hammons de la Conférence Annuelle du Missouri, de Warren Harper de la Conférence Annuelle de Virginia, de Simon Mafunda de la Conférence Annuelle de Zimbabwé-Est, et de Holly Neal de la Conférence Annuelle du Tennessee. Les intervenants ont été sélectionnés parmi les laïcs à travers une procédure volontaire de candidature. Un jury a analysé toutes les candidatures, puis proposé à la fois les intervenants et le contenu. Le contenu rédigé provenant de toutes les candidatures a été fondu en une seule adresse. Le Comité exécutif de l’Association des Présidents des laïcs a piloté la sélection de l’intervenant.

L’Adresse des Jeunes ouvrira la Session Plénière du Samedi 14 Mai à 08:45. Les intervenants sont Peter Cibuabua du Kinshasa, République Démocratique du Congo et Chelsea Spyres de Detroit, qui partageront leur témoignage avec toute l’Eglise. Ils présenteront aussi des vidéos et des interviews d’autres jeunes et jeunes adultes qui ont soumis leurs idées via divers médias dont les podcasts, YouTube et les chaines Internet. « Ce sera l’adresse des jeunes pour toute l’Eglise » a reconnu le Rév. Carl Thomas Stroud Gladstone, de la Division des Jeunes de Discipleship Ministries pour la Juridiction de North Central.

Les délégués et les observateurs célébreront le 200ème anniversaire de l'Eglise Episcopale Méthodiste Africaine (AME), le mardi 17 Mai à 10:20. L'Eglise AME est une dénomination Wesleyenne sœur, née de la protestation contre l'esclavage. Elle tiendra sa 50ème session quadriennale de la Conférence Générale du 6 au 13 Juillet à Philadelphie.

La matinée du Mercredi 18 Mai comprendra une célébration du succès de la campagne contre le paludisme « Imagine No Malaria » prévue pour commencer à 09h48. Lorsque la Conférence Générale a lancé « Imagine No Malaria » en 2008, l'intention était de sauver des vies. Au moment où nous célébrons, aujourd'hui, ce ministère révolutionnaire, les Méthodistes Unis du monde entier témoignent de la transformation qui s’est produite au niveau de toute l’Eglise, des vies sauvées, du couronnement des objectifs financiers et le message emphatique que nous sommes plus forts lorsque nous œuvrons  ensemble. Dieu est, en effet, « celui qui peut faire… infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou imaginons » (Ephésiens 3:20) ! La réception, pendant la soirée, sera un temps de restauration et de fraternité ponctué de témoignages vidéo et personnels de ce fabuleux parcours.

Cette journée pleine d’évènements inclura également la célébration du 30ème anniversaire du succès inespéré de la Bible d’Etude du Disciple à 15h58.

Les délégués entendront un rapport sur le massacre de Sand Creek, le 18 Mai à 17h40. La Conférence Générale de 2012 a participé à « un acte de repentance et de guérison dans ses relations avec les peuples autochtones », ce qui reste toujours un processus continuel, et a appelé à davantage d'attention à Sand Creek. Le Conseil des Evêques et la Commission Générale sur les Archives et l’Histoire ont été autorisés à mettre en place une équipe commune de personnes ressources y compris un organisme indépendant, afin d’examiner le degré d’implication du Révérend John M. Chivington, un pasteur Méthodiste Episcopal, et John Evans, un Méthodiste et gouverneur territorial, dans le massacre de 1864. Une force de 700 personnes de la milice du Colorado Territory a détruit un paisible village du sud de Cheyenne et Arapaho, dont la plupart des habitants étaient des femmes et des enfants.

L’Evêque Elaine J.W. Stanovsky de la Régio de Sky Mountain Area a donné un aperçu en lien entre l’observation prévue et le rapport. « Le massacre de Sand Creek de 1864 » selon elle, « est l'atrocité qui fait l’objet d’une documentation complète contre les Amérindiens dans l'histoire des États-Unis, et il a été dirigé par un prédicateur Méthodiste. » En recevant ce rapport, la Conférence Générale 2016 accueillera et honorera les descendants du massacre de Sand Creek « afin de parler amplement de la participation et de l'influence » de Chivington et Evans, dans le massacre en tant que membres de « l'Eglise Méthodiste en tant qu'institution et autres dirigeants sociaux, politiques et religieux éminents de l'époque. » Dans le cadre de la poursuite de ses efforts de repentance des torts causés aux peuples autochtones, l'Eglise Méthodiste Unie, dans ce rapport, va expliquer comment nous avions pu errer loin de l'Évangile d'amour, de justice et de miséricorde et dire comment nous pouvons former des relations curatives avec les peuples qui portent encore des cicatrices 150 ans plus tard.

La Conférence Générale de 2008 voté à une contribution de 50.000 $ pour le développement d'un centre de recherche et d'apprentissage à Sand Creek Massacre National Historic Site, à 258 kilomètres au Sud-est de Denver. La Table Connexionnelle de l’Eglise Méthodiste Unie a mis en place un montant supplémentaire de 75.000 $ pour ce site historique à partir du Fonds d’urgence de World Service. 

L'Eglise
Les Évêques Méthodistes unis se rendent au service d'ouverture de la Conférence Générale spéciale de 2019 à St. Louis. Le Conseil Judiciaire, le Tribunal Supérieur de l'Église Méthodiste Unie, a publié un mémorandum qui clarifie une décision antérieure sur les élections des évêques. Photo d'archives par Mike DuBose, UM News.

Le tribunal ecclésiastique modifie sa décision sur les élections des évêques

Le Tribunal Suprême de l'Église Méthodiste Unie a fixé au 1er janvier 2023 la date à laquelle les évêques américains confrontés à la retraite obligatoire devront quitter leurs fonctions et leurs successeurs nouvellement élus entrer en fonction.
La Conférence Générale
Le Révérend Gary Graves donne des instructions aux délégués lors de la Conférence Générale Méthodiste Unie 2019 à Saint-Louis. Les organisateurs de la Conférence Générale forment deux équipes chargées d’examiner les visas et la logistique dans l’espoir d’éviter tout nouveau retard de la principale Assemblée législative de la dénomination après son report à 2024. Graves est le Secrétaire de la Conférence Générale. Photo d’archives de Mike DuBose, UM News.

Des efforts visent à mettre fin aux retards de la Conférence Générale

Les organisateurs de la plus importante Assemblée législative de l’Église Méthodiste Unie cherchent à résoudre les principaux problèmes qui les ont amenés à reporter une troisième fois la Conférence Générale. Ces problèmes sont les visas et la logistique.
Le Haut-Conseil Judiciaire
Membres du Conseil Judiciaire 2016-2020. (De gauche à Droite) Premier rang : Deanell Reece Tacha, N. Oswald Tweh Sr. et le Révérend Luan-Vu Tran. Rangée arrière : Lydia Romão Gulele, feu Ruben T. Reyes, le Révérend Øyvind Helliesen, le Révérend Dennis Blackwell, et le Révérend J. Kabamba Kiboko. (Pas sur la photo, Beth Capen) Le Conseil judiciaire a publié d'autres décisions le 16 mars. Photo de Kathleen Barry, United Methodist Communications.

La cour de l’église examine les questions relatives à la Conférence Annuelle

Le Conseil Judiciaire prévoit également de reprendre les questions des Évêques après le troisième report de la Conférence Générale. Entre-temps, la Cour Méthodiste Unie continue à travailler sur son rôle d'automne.