Demandez à l’EMU : Combien y a-t-il de missionnaires ?

Les missionnaires Méthodistes Unis servent dans plus de 65 pays à travers le monde, y compris, dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du coin supérieur gauche : le pasteur George Miller, Allemagne, 2017 ; Miracle Osman, Philippines, 2018 ; Emily Everett, Brésil, 2018 ; et Francine Mpanga Mufuk, Côte d'Ivoire, 2018. Photos d’archives de UMNS et Global Ministries.
Les missionnaires Méthodistes Unis servent dans plus de 65 pays à travers le monde, y compris, dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du coin supérieur gauche : le pasteur George Miller, Allemagne, 2017 ; Miracle Osman, Philippines, 2018 ; Emily Everett, Brésil, 2018 ; et Francine Mpanga Mufuk, Côte d'Ivoire, 2018. Photos d’archives de UMNS et Global Ministries.

Plus de 350 missionnaires Méthodistes Unis servent dans plus de 60 pays à travers le monde.

« Les missionnaires servent d'agents de transformation de Dieu. Ils ne vont pas régler les problèmes au nom des autres - ils sont en ministère avec la communauté locale. Ils vont apprendre, écouter et servir de témoins de la grâce et de la puissance transformatrices de Dieu, » dit Judy Chung, directrice exécutive du service missionnaire de United Methodist Board of Global Ministries.

« Les missionnaires Méthodistes Unis sont engagés dans une variété de ministères comme enseignants, agriculteurs, éducateurs, médecins, comptables, agents communautaires, coordinateurs bénévoles, pilotes, infirmières, professeurs, administrateurs… Ils répondent aux besoins de la communauté identifiés comme des priorités clés par les dirigeants locaux. Et ils traversent de nombreuses frontières pour consacrer leur vie et celle de leur famille à la mission, » a-t-elle dit.   

Les personnes appelées au service missionnaire par l'intermédiaire des ministères mondiaux doivent répondre à certaines exigences de base. Il s'agit notamment d'être un chrétien professant, d'avoir l'éducation et l'expérience appropriées pour le poste et d'être disposé à servir. Ils servent habituellement (pas toujours) en dehors de leur pays d'origine.

Lors du culte d’envoi en mission, une croix d'ancre est placée autour du cou des missionnaires. La croix d’ancre est un symbole chrétien de l’Eglise primitive qui nous rappelle que nous sommes fermement enracinés dans le Christ tout en nous engageant dans la mission de Dieu. 

En 2018, 68 jeunes adultes de 24 pays ont été engagés pour servir en tant que Global Mission Fellows, une opportunité de service missionnaire de deux ans, et 15 nouveaux missionnaires ont été engagés pour un service missionnaire à long terme.

Intéressé à devenir missionnaire ? Renseignez-vous sur les possibilités de service et sur celui qui pourrait vous convenir.

Vidéos : Je suis missionnaire
Lien : Les missionnaires partagent leurs joies de servir en Afrique

Avez-vous des questions ? Demandez à l’EMU ou parlez à un pasteur près de chez vous. Et consultez d'autres questions et réponses récentes.

Ce contenu a été produit par Ask The UMC, un ministère des Communications Méthodistes Unies.
Publié pour la première fois le 12 Février 2019.

Théologie
 Dans le sens des aiguilles d'une montre, en haut à gauche: détail du mausolée de Butyka de Globetrotter19, avec l'aimable autorisation de Wikimedia Commons; le vitrail de Kathleen Barry, UMNS; Bible et croix de Mike DuBose, UM News; détail de l'ancre et de deux poissons, gracieuseté de Catacombe Domitilla; le révérend George Mille par Mike DuBose, UM News.

Demandez à l'ÉMU: Pourquoi les missionnaires portent-ils une croix d'ancrage?

Lorsque les missionnaires sont mis en service, une croix d'ancrage est placée autour de leur cou en guise de symbole de leur service dans la mission.
 Carte du monde, avec la permission de Wikipedia Commons.

L’ÉMU, est-elle au Canada, Australie, Amérique latine, ou Asie ?

Obtenez une leçon d'histoire sur la présence méthodiste dans ces régions du monde.
Mission
Une couronne de fleurs et une croix drapée symbolisent la crucifixion du Christ lors du service du vendredi saint. Photo de Kathleen Barry, United Methodist Communications. Communications méthodistes. Première publication le 9 avril 2019.

Demandez à l'UMC: Si Jésus est mort vendredi et s'est levé dimanche, comment pouvons-nous comprendre trois jours?

Le calendrier des événements de la Semaine Sainte est compris par les chrétiens depuis au moins le troisième siècle.