L'Église aide les enfants à retrouver la santé au Congo

Other Manual Translations: English
Dr. Marie-Claire Manafundu, responsable du programme de santé maternelle et infantile dans le Congo Est, sert du porridge à des enfants souffrant de malnutrition à l'hôpital Méthodiste uni d'Irambo à Bukavu, au Congo. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.  
Dr. Marie-Claire Manafundu, responsable du programme de santé maternelle et infantile dans le Congo Est, sert du porridge à des enfants souffrant de malnutrition à l'hôpital Méthodiste uni d'Irambo à Bukavu, au Congo. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.

Points clés :

  • Plus de 1 000 enfants ont recouvré la santé, grâce au soutien financier de Global Health par le biais du United Methodist Board of Global Ministries.
  • L'Église Méthodiste Unie soutient les femmes enceintes de l'Est du Congo en les sensibilisant chaque semaine lors des consultations prénatales.
  • Les personnes vivant avec le VIH et le sida bénéficient d'une aide de l'Église pour que la prise de médicaments se poursuive sans interruption.  
  • Le système de messagerie UMConnect permet aux familles et aux femmes enceintes de prendre rendez-vous dans les différentes structures de santé de l’Est 

Depuis plus de trois ans, l'Église Méthodiste Unie a nourri plus de 1 000 enfants souffrant de malnutrition à Bukavu, Kisangani, Kindu et Tunda. 

L'effort - qui fait partie du programme de santé maternelle et infantile au Congo Est - obtient un soutien financier du programme de santé mondiale du Conseil Méthodiste Uni des Ministères Mondiaux (United Methodist Board of Global Ministries depuis 2016.)

La violence régionale a rendu les champs inaccessibles et les familles ont quitté les zones rurales, mettant ainsi la santé des enfants en danger. 

Gisele Bitembu, 40 ans, et ses huit enfants vivent dans le quartier de l'hôpital méthodiste uni d'Irambo à Bukavu. "Trois de mes enfants, dit-elle, ont présenté une malnutrition sévère en 2019. Aujourd'hui, avec le soutien de l'église, mes trois enfants (sont) venus récupérer leur santé normale." 

De même, cinq des six enfants d'Adrienne Aksanti souffraient de malnutrition. Aujourd'hui, ils sont en pleine forme. 

"En janvier 2020, dit-elle, j'avais perdu tout espoir, mais aujourd'hui l'église a changé l'état de santé de mes enfants. " 

Dr. Marie-Claire Manafundu rend visite à des enfants qui ont été soignés grâce à l'action de l'Église Méthodiste Unie en faveur des enfants malnutris. Mme. Manafundu, l'épouse de l'évêque Gabriel Yemba Unda, a déclaré qu'elle continuerait à plaider pour la prise en charge de ces enfants. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News. 
Dr. Marie-Claire Manafundu rend visite à des enfants qui ont été soignés grâce à l'action de l'Église Méthodiste Unie en faveur des enfants malnutris. Mme. Manafundu, l'épouse de l'évêque Gabriel Yemba Unda, a déclaré qu'elle continuerait à plaider pour la prise en charge de ces enfants. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.

Le Dr. Marie Claire Manafundu, responsable du programme de santé materno-infantile de l'Est du Congo et épouse de l'évêque de la Région Episcopale du Congo Est, Gabriel Yemba Unda, dirige cet effort. 

Les enfants reçoivent du porridge trois jours par semaine sur les sites d'alimentation.

"Nous avons également mis des médicaments à la disposition des centres de santé pour qu'ils prennent en charge ces enfants malnutris dont la santé était critique", a déclaré M. Manafundu.

Elle précise que le programme travaille avec des relais communautaires et la plateforme de messagerie UMConnect de l'église pour sensibiliser les gens au soutien et les encourager à poursuivre le suivi des soins.

Aksanti a déclaré qu'elle appréciait les rappels pour emmener ses enfants au centre de santé pour qu'ils reçoivent de la bouillie et des médicaments. 

Masika Ndongo, une sage-femme, supervise le traitement des enfants souffrant de malnutrition au Centre de Santé d'Irambo. "Nous recevons chaque jour de nouveaux cas d'enfants malnutris", a-t-elle déclaré, ajoutant que le personnel fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider les enfants à se rétablir rapidement.

"Je travaille en collaboration avec les relais communautaires, qui vont de foyer en foyer pour sensibiliser les parents et les femmes enceintes à respecter leurs rendez-vous", a déclaré Ndongo.

Comment aider

Soutenez le travail de l'unité de santé mondiale de United Methodist Global Ministries par le biais de l'avance Abundant Health #3021770.

Daniel Dunia Runinga, maire de la commune d'Ibanda, a exprimé sa gratitude envers l'Église Méthodiste Unie en tant que partenaire fiable soutenant le gouvernement congolais dans divers programmes.

Leonard Shako Telonga, infirmier au centre de santé Méthodiste Uni de Majengo à Goma, a fait l'éloge des alertes textuelles UMConnect, un programme de United Methodist Communications. "Il nous a permis de sensibiliser les parents et les femmes enceintes dans diverses zones de santé de l'est du Congo", a-t-il déclaré.

"Après l'éruption du volcan Nyiragongo," ajoute Telonga, "nous avons eu plusieurs enfants malnutris dans la zone de santé de Majengo à Goma. La plupart d'entre eux étaient abandonnés, et aujourd'hui l'église commence à s'occuper d'eux."

Le docteur Jimmy Kasongo, qui travaille à l'hôpital d'Irambo, a déclaré que les personnes vivant avec le VIH/SIDA continuent également à bénéficier du soutien financier du programme de santé mondiale de l'agence missionnaire.

"Nous avons encadré plus de 100 personnes vivant avec le VIH", a-t-il déclaré. "Nous les sensibilisons pour qu'elles comprennent qu'il y a toujours une continuité de vie, même si elles sont séropositives. Chaque mois, les patients reçoivent des médicaments antiviraux et un plan nutritionnel."

Selon les données du dernier rapport de l'ONUSIDA, environ un demi-million de personnes vivent avec le VIH au Congo. 

"Les personnes vivant avec le VIH/SIDA ont les mêmes droits que les autres personnes et méritent toute notre attention afin qu'elles ne soient pas marginalisées dans la société", a déclaré M. Manafundu. 

L'évêque Unda a déclaré qu'il était reconnaissant envers Global Ministries pour son soutien aux programmes de santé qui font partie du plan d'action de l'église dans sa région.

"Je félicite tous ceux qui participent à cette grande œuvre consistant à prendre soin des enfants malnutris, des femmes enceintes et des personnes vivant avec le VIH/SIDA ", a déclaré M. Unda. "Nous prêchons la parole de Dieu, mais nous avons aussi l'obligation de maintenir la santé physique de nos fidèles. " 

Kituka Lolonga est un communicateur de la Conférence du Kivu.

Contact presse : Julie Dwyer, rédactrice des nouvelles, [email protected] ou 615-742-5469. Pour lire d'autres nouvelles méthodistes unies, abonnez-vous aux Digests quotidiens ou hebdomadaires gratuits.

Dirigeants de l’Église
Des membres de l'Initiative pour l'Afrique, des Évêques Méthodistes Unis et des invités posent pour une photo pendant le Sommet de prière et de leadership du groupe de plaidoyer, qui s'est tenu du 13 au 18 mai à Nairobi, au Kenya. Le thème du rassemblement était "Envisager le prochain méthodisme en Afrique". Photo par E Julu Swen, UM News.

L'Initiative pour l'Afrique réfléchit à l'avenir du méthodisme

Les membres du groupe de plaidoyer de l'Initiative Africaine se sont réunis pour discuter de l'avenir de l'Église Méthodiste Unie et des implications du récent lancement d'une nouvelle dénomination méthodiste traditionaliste.
Préoccupations sociales
L’Evêque Daniel Lunge remet une enveloppe contenant une bourse d'assistance à Papa Jean Okito une des personnes déplacées. L’Eglise a apporté de la nourriture à des personnes déplacées qui ont fui les affrontements entre deux communautés à la suite d’un conflit forestier. Photo par François Omanyondo, UM News.

L'Eglise aide les familles déplacées par le conflit communautaire au Congo

L’Eglise a apporté de la nourriture à des personnes déplacées qui ont fui les affrontements entre deux communautés à la suite d’un conflit forestier. L’aide constituée de la nourriture va permettre à quelque 155 ménages de se nourrir pendant un mois.
Santé Mondiale
Le docteur Patrick Kilunji, directeur de la clinique Méthodiste Unie de Shungu à Kamina, en RDC, montre à une femme enceinte comment prendre sa propre tension artérielle à la clinique. En partenariat avec Harper Hill Global et d’autres organisations, la clinique et la Région épiscopale du Nord Katanga contribuent à éduquer les habitants des villages sur l’hypertension et les risques pour les femmes enceintes. Photo de la Rév. Betty Kazadi Musau, UM News.

Une campagne de lutte contre l’hypertension sauve des vies en RD Congo

Des contacts venant d’aussi loin que le Tennessee ont aidé Mwange Assy à accoucher d'un bébé en bonne santé. Elle a bénéficié de contrôles vitaux grâce à une campagne de sensibilisation à l’hypertension, fruit d'un partenariat entre l’Eglise Méthodiste Unie du Nord Katanga, Harper Hill Global et d'autres organisations.