Une musulmane de la Centrafrique se convertit au christianisme

Other Manual Translations: English
Aishatou Ndiaye en train de se faire baptisée le 20 Avril 2019. A côté se trouve le conducteur Laïc Faustin Gassimbala (en noir). Photo de Petula Dockpa, UM News.
Aishatou Ndiaye en train de se faire baptisée le 20 Avril 2019. A côté se trouve le conducteur Laïc Faustin Gassimbala (en noir). Photo de Petula Dockpa, UM News.
Aishatou Ndiaye, 39 ans, ménagère, depuis peu convertie au christianisme s’est faite baptiser dans l'Église Méthodiste Unie. Jusque-là musulmane, une simple phrase prononcée par son fils Mahamat Issen l’y a amenée. « Mama Jésus t'aime. Donne-lui ta vie et tu verras, » lui a dit son garçon de 10 ans, orphelin de père.
 
Pour Mahamat, tout a commencé avec la distribution de coffrets-cadeaux pour enfants organisée par l'Église Méthodiste Unie d'Afrique centrale le 12 décembre 2018. Cette opération nommée « Samaritan's Purse » ou « Opération Christmas Child » visait les enfants vivant dans la pauvreté, les enfants Méthodistes Unis, les amis des enfants de l'Église et les enfants des quartiers. 

Ainsi, 108 enfants dont l’âge varie entre 2 et 14 ans ont reçu les coffrets cadeaux à contenu variable. Il s’y trouvait des gammes de toilette et de beauté, des T-shirts, des pantalons, des téléphones, des cartes de dédicace, des bonbons, des chocolats, des poupées, des fournitures scolaires et parfois des billets en dollars.

Tengede Fred, pasteur de l'Église apostolique, parent d'un bénéficiaire exprime sa joie pour ce geste que l'Église Méthodiste Unie pose en étant une véritable église qui prend soin des orphelins, des veuves et des pauvres.

Kolofio Timothée, un garçon de 13 ans, élève de la classe de 6e, a déclaré: « Nous nous sentions rejetés, mais aujourd'hui, l'Église de John Wesley nous a redonné de l’assurance quant à l'amour de Dieu grâce aux dons. J'encourage toutes les dénominations à copier l'exemple de l’Eglise Méthodiste Unie ».
Aishatou Ndiaye et son fils son fils Mahamat Issen l’a amenée à se convertir au Christianisme. Photo de Petula Dockpa, UM News.
Aishatou Ndiaye et son fils son fils Mahamat Issen l’a amenée à se convertir au Christianisme. Photo de Petula Dockpa, UM News.
Deux semaines après la distribution du coffret cadeau, 40 enfants sachant lire et écrire ont été sélectionnés pour une formation sur le discipolat. Grâce au manuel de formation « Le plus grand voyage (TGJ) » fourni par « Samaritant’s purse », les moniteurs de l’École du dimanche ont appris à Mahamat Issen et aux 39 autres enfants à prier, à lire leur Bible et à se réunir avec d'autres croyants.

Trois mois plus tard, à la fin de la formation, les nouveaux disciples ont reçu un certificat et une Bible. Ils ont donc été mis en mission pour amener leurs amis, leurs familles et leurs proches à Dieu.
 
« Je ne voulais pas que ma mère aille en enfer parce que je l'aime beaucoup. Raison pour laquelle j'ai commencé à l’évangéliser avant d'évangéliser les autres », raconte Mahamat qui selon sa mère, passait son temps à chanter des cantiques de louange et à réciter des versets bibliques à la place de sourates coraniques.

« Je me mettais en colère chaque fois qu’il me parlait de Jésus. Il arrivait parfois que je le batte. Mais les coups ne l’empêchaient pas de me dire sa phrase. ‘Maman Jésus t'aime même si tu me bats’. »

Aishatou Ndiaye a fini par se convertir au christianisme grâce à son fils. « Un jour, nous n'avions rien à manger et j'étais inquiète, Il me dit, Ne t'inquiète pas Maman, allume le feu, Jésus enverra quelqu'un pour nous nourrir. Avant le coucher du soleil, à 16 heures précisément, quelqu'un était venu nous rendre visite avec un sac. Il était juste un étranger et nous a dit : ‘Le Seigneur m'a mis à cœur de t'apporter ceci’ et mon enfant m'a dit ‘maman tout ceci pour te prouver que Jésus nous aime’ Après cet événement marquant, je me suis dit que je donnerais ma vie à ce Jésus. Je rends gloire à Dieu d’avoir utilisé mon fils pour me donner la vie éternelle. »

Petula est communicatrice de la Mission Méthodiste Unie en Afrique centrale
Contact media : newsdesk@umcom.org
L'Eglise
Le révérend Jerry Kulah a plaidé en faveur du Plan Traditionnel Modifié lors d'un petit-déjeuner organisé le 23 février par Good News, un caucus traditionnel non officiel de l'Église Méthodiste Unie. Le petit-déjeuner a attiré une foule nombreuse dans un hôtel de St. Louis le jour de l'ouverture de la Conférence Générale de 2019. Photo de Steve Beard, Good News.

Le petit-déjeuner de Good News à CG2019 attire une foule nombreuse

Le révérend Jerry Kulah défend le Plan Traditionnel modifié et déclare que les délégués africains « ne sont pas des enfants qui ont besoin de l’illumination occidentale » sur l’éthique sexuelle.
L'Eglise
Mchungaji Jerry Kulah anajulisha kesi yake dju ya Mpango wa Jadi iliobadilishwa wakati wa Chakula cha asubuhi siku la Februari 23 iliyopangwa kwa Good News, kundi jadi isiyo rasmi cha Kanisa wa Methodist. Saa ya chakula ilioyita watu mingi katika hoteli mu St. Louis siku ya ufunguzi wa Conference General wa 2019. Picha kwa Steve Beard, Good News.

Chakula cha asubuhi kwa Good News GC2019 imealikwa wantu mingui

Mchungaji Jerry Kulah amehugusa kulibadilishwa Mpango wa Jadi na anasema wajumbe wa Afrika “hawana watoto wanaohitaji ufahamu ya watu wa Magharibi 'juu ya maadili ya ngono.
L'Eglise
L’évêque Kasap Owan Tshibang, membre fondateur de l’Initiative Afrique, s’adresse aux délégués de la Conférence générale et aux évêques réunis à Nairobi, au Kenya, pour leur formation. Photo de Julu Swen, UMNS.

Les leaders africains soutiennent le plan traditionnel

Les intervenants à une réunion de l’Initiative pour l’Afrique ont offert leur soutien au Plan traditionnel qui sera examiné lors de la Conférence Générale spéciale de 2019.