Un Pasteur établit un lien personnel avec des orphelins

Translate Page
Le Révérend Owen Ross (à gauche) tient une bannière aux côtés des Révérends Juliet Mwarumba et John Holler lors d'une cérémonie célébrant un don de 800 029 dollars au Foyer pour Enfants Fairfield à Mutare, au Zimbabwe. Juliet Mwarumba et John Holler lors d'une cérémonie célébrant un don de 800 029 dollars au Fairfield Children's Home de Mutare, au Zimbabwe. Ross et Holler, qui appartiennent respectivement aux Conférences du Texas du Nord et de la Caroline du Sud, ont des liens personnels avec l'école. Mwarumba est l'Administrateur de Fairfield. Photo de Kathy L. Gilbert, UM News.
Le Révérend Owen Ross (à gauche) tient une bannière aux côtés des Révérends Juliet Mwarumba et John Holler lors d'une cérémonie célébrant un don de 800 029 dollars au Foyer pour Enfants Fairfield à Mutare, au Zimbabwe. Juliet Mwarumba et John Holler lors d'une cérémonie célébrant un don de 800 029 dollars au Fairfield Children's Home de Mutare, au Zimbabwe. Ross et Holler, qui appartiennent respectivement aux Conférences du Texas du Nord et de la Caroline du Sud, ont des liens personnels avec l'école. Mwarumba est l'Administrateur de Fairfield. Photo de Kathy L. Gilbert, UM News.

Points clés :

  • En tant qu'étudiant au séminaire, le Révérend Owen Ross a passé un semestre à Africa University et a passé du temps avec les orphelins de la Mission Méthodiste Unie d'Old Mutare.
  • Après être rentré chez lui, il n'a jamais cessé de penser aux enfants. Il a travaillé avec un Missionnaire Méthodiste Uni pour aider à redessiner l'orphelinat, passant d'une institution à une série de huttes reproduisant un village.
  • Plus tard, le nom de l'Orphelinat de Fairfield a été changé pour celui de Fairfield Children's Home (Foyer pour enfants de Fairfield), car les enfants ont désormais un foyer et une famille.

Le Révérend Owen Ross, Directeur du développement des églises de la Conférence du Nord du Texas, a un lien personnel avec le Fairfield Children's Home (Foyer pour enfants de Fairfield).

En tant que séminariste, il a passé un semestre à Africa University pour étudier la Théologie Chrétienne Africaine, l'éthique dans le contexte africain et l'implantation d'églises et l'évangélisation. Il cherchait une École Méthodiste Unie en dehors des États-Unis car il se sentait appelé à être un Missionnaire International.

Il a découvert que Africa University à Mutare, au Zimbabwe, offrait des cours de maîtrise et que l'anglais était la langue parlée sur le campus. Il a envoyé une lettre exprimant son désir d'y étudier. L'école a dit "oui" et il a obtenu la permission de la Perkins School of Theology (Ecole de Théologie Perkins) de Dallas de transférer neuf heures de Africa University à son diplôme.

En riant, il dit que, jusqu'à ce qu'il arrive à Africa University, "je ne pense pas qu'ils savaient que j'étais un blanc".

Entre ses études et ses cours, il a commencé à traverser la vallée à pied pour rendre visite aux enfants de la vieille Mission de Mutare.

Le Révérend Owen Ross, Directeur du Développement de l'Église pour la Conférence du Texas du Nord, parle de son amour pour le foyer pour enfants de Fairfield, qui a commencé lorsqu'il a fréquenté Africa University pendant un semestre. Il traversait le campus pour se rendre dans la vallée de la Mission Old Mutare afin de rendre visite aux enfants. Les enfants ont saisi mon cœur et ne l'ont plus lâché, dit-il. Photo reproduite avec l'aimable autorisation du Bureau des Affaires publiques de Africa University.
Le Révérend Owen Ross, Directeur du Développement de l'Église pour la Conférence du Texas du Nord, parle de son amour pour le foyer pour enfants de Fairfield, qui a commencé lorsqu'il a fréquenté Africa University pendant un semestre. Il traversait le campus pour se rendre dans la vallée de la Mission Old Mutare afin de rendre visite aux enfants. Les enfants ont saisi mon cœur et ne l'ont plus lâché, dit-il. Photo reproduite avec l'aimable autorisation du Bureau des Affaires publiques de Africa University.

"Je passais plusieurs fois par semaine à aller rendre visite aux enfants", se souvient Ross. "À l'époque, il s'appelait 'Babyfold' (Plaidoyer pour le bébé) et était relié à l'hôpital. Je tournais le coin, et les enfants commençaient à affluer. Une quarantaine d'enfants rampaient sur moi, et je passais du temps avec eux."

Les enfants étaient bien soignés, a-t-il dit, mais "ils n'étaient tout simplement pas retenus".

Il a commencé à emmener d'autres étudiants avec lui, et ils ont formé les Fairfield Buddies (les Amis de Fairfield) à Africa University pour rendre régulièrement visite aux enfants. Cette organisation est toujours en activité aujourd'hui, dit-il.

Au moment de la visite de Ross, les enfants restaient jusqu'à l'âge de 6 ans, puis ils étaient transférés dans un autre établissement. Il a dit qu'ils perdaient la seule famille qu'ils avaient connue et qu'ils arrivaient sur un campus avec des enfants plus âgés, dont beaucoup avaient subi des traumatismes.

"J'ai pensé", a déclaré Ross, "qu'il n'y avait aucune raison pour que ces enfants ne puissent pas rester ici, aller dans les écoles Hartzell, qui sont les meilleures de la région, et un jour aller à Africa University."

Cette image d'un enfant de six ans arrivant dans un cadre nouveau et inconnu est restée gravée dans la mémoire de Ross. Il a été invité à revenir en 2001 avec un groupe d'étudiants de Perkins.

Ross a travaillé avec la Missionnaire Méthodiste Unie Nichole Nelson, qui était sur place à Old Mutare, pour réaménager le foyer, qui est passé d'une institution à une série de huttes reproduisant un village.

Les fonds nécessaires à la construction de la nouvelle maison sont venus de partout, a déclaré M. Ross.

Lorsqu'il a obtenu une bourse complète pour suivre des études supérieures, il a fait don des 10 000 dollars qu'il avait économisés pour construire l'une des nouvelles maisons.

"Le design est né de mon expérience et de mon travail avec les enfants de la Région de Tegucigalpa, au Honduras. Maison d'enfants Nuestros Pequeños Hermanos en dehors de Tegucigalpa, au Honduras", a-t-il déclaré. 

Dix enfants, dont les âges sont espacés de deux ans, vivent ensemble avec une "mère". Dans une petite maison sur le côté, une "tante" vit avec sa propre famille biologique. La tante est là pour aider la mère en cas de besoin.

Le nom de l'orphelinat de Fairfield a été changé pour celui de Fairfield Children's Home, car les enfants ont désormais un foyer et une famille.

Lorsque Ross est rentré aux États-Unis, il a trouvé d'autres personnes qui avaient des liens avec l'orphelinat, notamment certaines personnes du Nebraska qui avaient créé l'association d'étudiants de l'orphelinat de Fairfield, aujourd'hui rebaptisée association de parrainage et de sensibilisation de Fairfield. 

Chaque enfant est jumelé avec un parrain qui envoie 30 dollars par mois à son enfant, et chaque enfant a trois parrains. L'argent sert à payer la nourriture, le logement, les frais de scolarité et les uniformes, les soins de santé et à couvrir les salaires des "mères", des tantes, des éducateurs et des autres membres du personnel.

L’Association de promotion et de parrainage de Fairfield (Fairfield Outreach and Sponsor Association) examinera les projets et programmes qui seront financés par le don de 800 029 dollars provenant de la Conférence de Caroline du Sud.

La Conférence du Nord du Texas n'a aucune relation officielle avec le foyer, a déclaré M. Ross.

"C'est tout simplement ma relation personnelle et ma passion depuis l'époque où je traversais cette petite vallée de deux kilomètres aller-retour", a-t-il ajouté. "Les enfants ont saisi mon cœur et ne l'ont plus lâché."

Retour à l'article principal, L'amour des enfants apporte un cadeau de 800 000 dollars au Zimbabwe

Gilbert est une écrivaine indépendante à Nashville, Tennessee.

Contact presse :  Julie Dwyer, rédactrice des nouvelles, [email protected] ou 615-742-5469. Pour lire d'autres nouvelles méthodistes unies, abonnez-vous aux Digests quotidiens ou hebdomadaires gratuits.

Vous aimez ce que vous lisez ? Soutenez le ministère de UM News ! Votre soutien permet de garantir que les dernières nouvelles confessionnelles, les histoires dynamiques et les articles informatifs continueront à connecter notre communauté mondiale. Faites un don déductible des impôts à ResourceUMC.org/GiveUMCom.

Préoccupations sociales
Sophie Dockpa qui est l’une des évangélistes de l’Église Méthodiste Unie John Wesley lors de la cérémonie de remise de l’assistance des fidèles aux orphelins. L’Église Méthodiste Unie John Wesley encadre et paie les frais de scolarité des orphelins. Photo Chancelvye Petula, UM News.

Une Église locale encadre les orphelins en Centrafrique

L’église locale Méthodiste Unie John Wesley encadre et paie les frais de scolarité des orphelins. Beaucoup de crises militaro-politiques qui secouent le pays a fait que beaucoup d’enfants perdent leurs parents.
Mission
Lors de la cérémonie inaugurale, l’Évêque Daniel Lunge entrain de bénir le forage d'eau potable construit au centre-ville de Lodja à côté de l'Église Méthodiste Unie Locale Lokenye.  Pour lutter contre les maladies d’origines hydriques fréquentes dans la région, l’Église Méthodiste Unie a réalisé dix-huit forages d’eau potable dans la Conférence Annuelle du Congo Central. Photo par François Omanyondo, UM News.

L’Église réalise des forages de puits pour lutter contre les maladies hydriques au Congo

Dans le cadre du partenariat entre la Région Épiscopale du Congo Central et la Conférence de Peninsula-Delaware, l’Église Méthodiste Unie a réalisé dix-huit forages de puits d’eau dans la province du Sankuru en Conférence Annuelle du Congo Central, permettant à environ 500 000 personnes d’avoir accès potable luttant ainsi contre les maladies hydriques fréquentes dans cette région.
Mission
Le Révérend Robert Shuyaka (en toge à droite), Surintendant de Lodja Sud, en train d’expliquer aux fidèles Méthodistes Unis et Catholiques l'importance de venir en aide aux prisonniers. A côté de lui, le Révérend François Singa entrain d’interpréter de l’interpréter en Lingala lors d’un culte organisé par les deux églises à Lodja. Photo par François Omanyondo, UM News.

L’Église Méthodiste Unie offre un repas aux prisonniers

Une partie des offrandes récoltées au cours d’une campagne de prière pour la paix à l’Est de la RDC a permis d’acheter de la nourriture pour quelques 167 prisonniers de Lodja en RDC.