Les pasteurs de la RDC maintiennent la foi des fidèles grâce aux visites à domicile

Le Révérend Félicien Katambwe Luedi, Pasteur Associé de l’église locale Centrale à Kananga pendant le culte avec des familles réunies dans la cour de l'église se trouvant au quartier plateau dans la commune de Kananga. Photo de Serge Mukendi, UMNS.
Le Révérend Félicien Katambwe Luedi, Pasteur Associé de l’église locale Centrale à Kananga pendant le culte avec des familles réunies dans la cour de l'église se trouvant au quartier plateau dans la commune de Kananga. Photo de Serge Mukendi, UMNS.
Le Révérend Félicien Katambwe Luedi, Pasteur Associé de l’église locale Centrale à Kananga prêche la Parole de Dieu tous les jours aux familles tout en respectant les mesures barrières contre la propagation de la Covid-19.

« Nous parcourons ces distances dans le but de continuer à prêcher la bonne nouvelle et dire aux fidèles que malgré les temps difficiles créés par cette épidémie, ils ne doivent pas perdre espoir, » fait savoir-t-il.

Comme Luedi, plusieurs autres pasteurs de la région épiscopale du Congo Central parcourent des kilomètres pour continuer de prêcher la bonne nouvelle malgré la pandémie du coronavirus qui sévit au pays.

Depuis la survenue de cette pandémie le 19 Mars 2020 en République Démocratique du Congo, plusieurs mesures ont été prises par les autorités du pays pour stopper sa propagation parmi lesquelles la fermeture jusqu’à nouvel ordre des lieux de cultes.

Selon l’Université John Hopkins, depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 8163 et  192 décès. La capitale Kinshasa reste l’épicentre de la maladie avec 6948 cas.

« J’invite tous les fidèles Méthodistes Uni à respecter scrupuleusement les mesures d’hygiène. Les écoles et les universités sont fermées et les cultes suspendus jusqu’à nouvel ordre. Que le Seigneur protège chacun de nous, » fait savoir l’Evêque Daniel Lunge de l’Eglise Méthodiste Unie au Congo Central.

Dans le District de Kananga de Conférence annuelle du Kasaï, le Surintendant Joseph Wembolowa a recommandé aux pasteurs des diverses églises locales de rendre visite aux fidèles. 

« Nous devons encadrer nos fidèles pendant le confinement tout en respectant scrupuleusement toutes les mesures barrières, » a expliqué Wembolowa.

Le Révérend Dieudonné Osomba, Pasteur à l’église Méthodiste Unie Centrale de Kananga, fait partie de nombreux pasteurs qui prêchent pendant le confinement.
 
« Nous parcourons une distance d’au moins deux fois six kilomètres à pieds par semaine pour atteindre tous les fidèles. Ce n’est pas facile, mais nous avons le souci d’accomplir correctement notre tâche » affirme-t-il. 

« Le plus grand danger aujourd’hui  n’est pas  le coronavirus mais plutôt le risque que les âmes se perdent durant cette période. Ainsi, notre passage dans les différentes familles est une grande consolation pour plusieurs frères et sœurs qui disent être en sécurité avec la Parole de Dieu, » se réjouit Osomba.

Jean-Paul Okende, âgé de 51 ans, est le chef d’une famille Méthodiste Unie de 9 personnes à Kananga. Chaque semaine, il reçoit la visite de son pasteur pour des cultes familiaux.

Les cultes familiaux permettent de continuer de voir le Seigneur se manifester comme c’est souvent le cas lors des cultes dominicaux.

« Nous avons découvert que même dans nos cultes familiaux, le Seigneur se manifeste puissamment, » témoigne Okende.

La famille de Francis Kabala, membre de l’église Méthodiste Unie Mont Sinaï à Kananga reçoit aussi chaque semaine les visites des pasteurs.
 
« Nous sommes très heureux d’être une famille édifiée par la Parole, les conseils et les prières de nos pasteurs qui passent au moins une fois par semaine pendant cette période de la Covid-19. Leur passage est une consolation et un réconfort pour nous,” témoigne Francis Kabala.

Mukendi est le communicateur de la Conférence annuelle du Kasai.

Contact média : [email protected].
Mission
Les personnels du Centre, Denise Mondji et Hélène Okito lors de la sortie du Centre de trois enfants après leur traitement. Plus de 654 enfants ont été pris en charge dans le centre de traitement nutritionelle de Diengenga construit grâce au financement de Global Health de l’église méthodiste unie. Photo par François Omanyondo.

L’église construit un Centre de prise en charge des enfants malnutris au Congo

Après avoir soutenu les communautés locales dans l’agriculture et l’élevage en 2019, l’église méthodiste unie a financé la construction d’un centre de réhabilitation nutritionnelle dans la région du Kasaï pour assurer la prise en charge permanente des enfants souffrants de malnutrition. Une rébellion de près de quatre ans dans la région a plongé plus de 3 millions de personne dans l’insécurité alimentaire, selon une enquête du Programme Alimentaire Mondiale en 2018.
Mission
Des membres de la Jeunesse Pour Christ en Centrafrique procèdent à la sensibilisation contre le coronavirus et à l’installation de dispositifs de lavages des mains au marché central de Bangui. Photo de Chancelvie Petula Dockpa.

Les jeunes Méthodistes financent la lutte contre la Covid-19 grâce aux fonds issus des travaux manuels

Les Jeunes Méthodistes Unis en République centrafricaine sensibilisent sur le coronavirus grâce aux fonds mobilisés lors de leurs travaux dans les champs.
Préoccupations sociales
Les personnes déplacées font la queue pour collecter de la nourriture à l’église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, Cameroun. Grâce à une subvention d’UMCOR aux Méthodistes Unis, l’Eglise a distribué de la nourriture et d’autres formes d’aides aux personnes qui luttent contre la pandémie du coronavirus. Photo avec l'aimable autorisation de Vischo Image.

Fournir de la nourriture aux familles déplacées du Cameroun

L'Église Méthodiste Unie au Cameroun, avec l'aide de Global Ministries et d'UMCOR, distribue des secours alimentaires et d'autres formes d'aide.