L’église touchée par des inondations en Centrafrique


Points clés

 • D'intenses pluies et la crue de l'Oubangui ont provoqué des inondations exceptionnelles en Centrafrique.

 • Une Église Méthodiste Unie dans le district ecclésiastique de Bangui Est, a été détruite par les eaux ; Des fidèles méthodistes unis parmi les victimes.

 • L'Église en collaboration avec la plateforme religieuse a offert quelques vivres aux personnes sinistrées.


Les Méthodistes Unis font partie des milliers de personnes touchées par les inondations dévastatrices qui ont détruit une église méthodiste unie et des centaines de maisons à Bangui en République Centrafricaine.

Bangui, la capitale du pays et ses environs Mbimbo et Wango ont connu de grandes inondations. D'intenses pluies et la crue du fleuve Oubangui ont provoqué des inondations exceptionnelles en Centrafrique.

Les pluies abondantes qui se sont abattues sur plusieurs quartiers sud de la capitale, le 7 août 2021, entre 14 heures et 22 heures, ont laissé plus de 475 familles sans abri.

‘’Toutes les habitations se trouvant aux abords du fleuve Oubangui ont été touchées ; d’importantes pertes matérielles sont à déplorer. Des déchets sont partout’’ a déclaré Révérend Lucien Dockpa, Surintendant du District de Bangui Est.

Dans ce district, l’église locale de Bethesda dans l’arrondissement a été détruite par les eaux.

Deguede Bernard Chef du quartier de Petevo, où l'église a été touchée, a indiqué que dans son secteur il y a 269 maisons inondées par les eaux et 72 se sont écroulées.

Le gouvernement a logé ces sinistrés au stade Omnisport de Bangui, en attendant que le niveau des eaux puisse baisser.

Selon Dockpa, des nombreuses Églises Méthodistes Unies, ne sont pas encore construites en matériaux durables en République Centrafricaine.

‘’L'initiative missionnaire en Centrafrique, ce ne sont que des églises construites en matériaux non durables, c'est-à-dire que nos lieux du culte ne sont que des tentes faites à l'aide des bâches, pailles etc... Ces tentes ne résistent pas à l’eau, ni encore moins aux pluies diluviennes’’ a déclaré Dockpa.

Jacques Gboza Mgba, pasteur de l’église locale Bethesda a fait savoir que lui et d’autres fidèles ont réussi à emporter quelques objets liturgiques avant que les eaux n’atteignent le bâtiment de l’église.

‘’Cette nuit-là, la pluie a envahi l'église, les membres et les responsables n’ont réussi à emporter que des objets importants de liturgie, de culte et une partie des bancs compte tenu du poids et de nombres. Ils n'ont pas tout évacué puisqu'ils sont eux-mêmes victimes, c'est-à-dire qu'ils font partie de la population touchée par l'inondation’’ a déclaré le Pasteur Jacques Gboza.

La personne la plus touchée des responsables de l'église est Pauline Fedoyne, Présidente des Femmes de l'Église Méthodiste Unie en Centrafrique (FEMUCA) qui est à proximité de l'église. Mère de trois enfants, sa maison s’est écroulée, elle et sa famille ont tout perdu.

“J'ai un bébé de 17 jours, vers 23 heures quand le bébé pleurait, je me suis tournée pour lui donner du lait, ma main s'est plongée dans l'eau et j'ai senti aussi que le lit est mouillé, alors je me suis réveillé pour voir qu'est ce qui se passe, l'eau avait inondé déjà toute la maison. Je me suis levé, l'eau est à la hauteur de ma hanche. J'ai dit à mon mari de faire sortir les enfants ; il les a transportés sur ses épaules. En ce moment moi, j'ai pris le bébé, je l'ai mis dans sa bassine à bain avec quelques habits de rechange et nous étions sortie à 2 mètres de sortie seulement la maison s'est effondrée,” témoigne Pauline Fedoyne.

Et de poursuivre : “Nous avons tout perdu, mais Dieu nous a gardé en vie, car s'il ne nous avait pas réveillé par le biais du bébé, on serait resté endormi, et la maison se serait écroulée sur nous. Il n'y aurait plus de vie. Nous avons la vie, nous rendons gloire à Dieu pour ses bienfaits. Tout ce que nous avons perdu, c'est lui qui nous avait donné. Que sa volonté soit faite,” a déclaré Pauline Fedoyne.

Au-delà de ces inondations, la République Centrafricaine connaît de longues périodes d’instabilité, notamment marquées par des guerres civiles et de multiples coups d’État. Le pays n’est pas en mesure de s’organiser pour encadrer les victimes.

Pauline Fedoyne, Présidente des Femmes de l'Église Méthodiste Unie en Centrafrique (FEMUCA) avec son bébé dans les ruines de sa maison détruites par les eaux. Mère de trois enfants, Pauline est l’une des méthodistes unies touchés par cette catastrophe. Des inondations après le débordement des eaux du fleuve Obangui ont submergé des maisons en août à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine. Photo de Chancelvie Petula, UM News. 

Pauline Fedoyne, Présidente des Femmes de l'Église Méthodiste Unie en Centrafrique (FEMUCA) avec son bébé dans les ruines de sa maison détruites par les eaux. Mère de trois enfants, Pauline est l’une des méthodistes unies touchés par cette catastrophe. Des inondations après le débordement des eaux du fleuve Obangui ont submergé des maisons en août à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine. Photo de Chancelvie Petula, UM News.

‘’La République Centrafricaine fait partie des pays sous-développés voire même pauvres, ensuite elle vient de sortir d'une crise militaro-politique et se trouve dans l’instabilité, ce qui explique son incapacité à gérer efficacement pour venir en aide à sa population. Il n'y a que des organismes internationaux qui ont tenté de soulager la souffrance de ces populations,” a déclaré le Révérend Pasteur Lucien Dockpa.

Il a soulevé que ces inondations sont souvent porteuses de maladies. Dockpa a dit “des pluies diluviennes provoquent des débordements d’eaux usées, car les systèmes d’évacuation des eaux datent très souvent de la période coloniale et n’ont jamais été refaits ni même entretenus.”

Les eaux stagnantes attirent moustiques et petits reptiles. Pour ces raisons, la saison des pluies est une période propice aux maladies : paludisme, diarrhées, choléra. La Centrafrique a connu quatre flambées de choléra entre 1997 et 2016.

Virginie Mbaïkoua, Ministre chargée des actions humanitaires, a dit sur les ondes de la Radio Nationale, s'organiser pour venir en aide aux victimes.

“Le gouvernement en partenariat avec service humanitaire conjugue des efforts pour venir au secours des personnes sinistrées,” dit-elle. Et d’ajouter “Nous ne sommes pas en mesure de répondre favorablement à toutes leurs attentes, mais nous faisons de notre mieux pour soulager leurs souffrances”.

La mission de l’Église Méthodiste Unie en Centrafrique en collaboration avec la plateforme religieuse a offert son assistance à plus de 160 ménages.

"Les sinistrés ont reçu des sceaux, bâches, savons” a indiqué Dockpa. Pauline Feydone a dit “Je suis reconnaissant envers ces bienfaiteurs d’avoir pensé à ces gens qui souffrent en ce moment de douleur.”

World Vision a aussi apporté une assistance en Moustiquaires Imprégnés d'insecticide à longue durée, du riz, boîtes de conserves, bidon d’huile.

Jacques Gboza Mgba a dit “ma prière est que l'église puisse avoir un bâtiment solide pour le lieu du culte afin d'éviter cet incident.”

Petula est communicatrice de la Mission Méthodiste Unie en Centrafrique. Pour lire d'autres nouvelles méthodistes, abonnez-vous gratuitement au Daily ou au Friday Digests.

Une partie de l’école primaire Salongo 1 englouti par les géantes érosions. Les travaux effectués sur ce lieu par les Méthodistes Unis ont permis de sauver ces infrastructures. Photo par Serge Mukendi, UM News.

Des fidèles luttent contre les érosions qui menacent l’église au Congo

Des fidèles Méthodistes Unis dans le district ecclésiastique de Kananga dans la Conférence Annuelle du Kasaï travaillent dans la lutte contre les érosions qui menacent des bâtiments de l’église. Une initiative des autorités du district a permis de mobiliser des jeunes de l’église et d’autres volontaires pour effectuer des travaux.
Mission
Des femmes veuves attendent la distribution de la nourriture au camp des déplacés de Bojuvu 1 dans le territoire de Nyirango au Sud Kivu. De nombreuses femmes et des veuves souffrent pendant cette période après que leurs champs aient été calcinés par le feu du volcan. L’Eglise a apporté une assistance aux femmes veuves et orphelins. Photo par Jolie Mulebinge, UM News.

L’église au Congo assiste les femmes après une éruption volcanique

L’Agence Méthodiste Unie des femmes a apporté une assistance à plus de 200 ménages des femmes après l’éruption du volcan Nyiragongo en mai 2021.
Mission
Une vue d'un bâtiment effondré suite à un tremblement de terre aux Cayes, en Haïti, vue dans cette image fixe tirée d'une vidéo obtenue par Reuters le 14 août 2021. Les méthodistes unis travaillent avec des partenaires de longue date en Haïti pour réagir après le tremblement de terre de magnitude 7,2 et à l'approche d'une tempête majeure. REUTERS TV via REUTERS.

Aux côtés d'Haïti dans le séisme et la tempête

Les méthodistes Unis travaillent avec des partenaires de longue date en Haïti après un tremblement de terre de magnitude 7,2 et à l'approche d'une tempête majeure. L'église a déjà aidé à la reconstruction après le tremblement de terre de 2010.