L'Église du Cameroun contribue à réduire la propagation du COVID-19


Des mesures préventives sont mises en place pour freiner la croissance du nombre de personnes atteintes par le COVID-19 au Cameroun. Ce pays d’Afrique centrale enregistrait au 26 avril 1518 cas confirmés dont 115 nouveaux cas et 53 décès selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Et pour cause, le respect des mesures barrières contre le coronavirus ont la peau dure à Yaoundé (Cameroun). Certaines personnes semblent ignorer l’impact de cette maladie. « C'est une maladie des Blancs. De telles maladies n'affectent pas les Africains, » affirme Clément Ayissi, un motard du quartier Éleveur. 

D’autres bravent les mesures du gouvernement sur la distanciation sociale. « Si je reste à la maison toute la journée, que mangerons mes enfants et moi ? » se demande Mama Elondo Esther, une vendeuse de marché. 

Néanmoins, les églises, la société civile et de nombreuses organisations contribuent toutes à enrayer cette propagation. Dans cette optique, l'Église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, a mené récemment un programme de sensibilisation  dans quatre quartiers, ciblant principalement les motards, les femmes des marchés et les jeunes.

« Nous n'avons peut-être pas la capacité de développer le vaccin, mais nous avons le droit de freiner le virus et de réduire ses impacts négatifs sur notre communauté, » a déclaré Ndobe Ebeneza Mosima, pasteur de l'église Méthodiste Unie Ebenezer.

L'équipe de la communauté Ebenezer a focalisé son action sur les mesures préventives. Elle a distribué des seaux, des savons liquides, plus de 2000 gants et 1000 masques facials à la population. L'équipe a aussi mis l'accent sur la distanciation physique et sociale.
Eyong Yollande, directrice de la musique de l'église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, apprend à un des participants à bien se laver les mains. Photo de Collette Ndpbe, UM News.
Eyong Yollande, directrice de la musique de l'église Méthodiste Unie Ebenezer de Yaoundé, apprend à un des participants à bien se laver les mains. Photo de Collette Ndpbe, UM News.
Mosima a, en outre, rappelé que « notre désir n'est pas seulement de combattre le COVID-19 par cette initiative, mais aussi de cultiver de nouvelles habitudes dans nos communautés en influençant l'adoption du lavage des mains comme mode de vie par tous. »

Mlle Nyama Yvonne, présidente des jeunes de l’église, a conseillé les personnes qui se soupçonnent d'être infectées par le coronavirus à appeler les autorités du ministère de la santé publique en composant la ligne d'assistance gratuite pour recevoir des conseils sur les mesures à prendre.

Ajomuzu Collette Ndobe, coordinatrice du projet de l'église, a informé la population qu'il était de la responsabilité de chacun de prévenir la propagation du Covid 19. 

Cette journée de distribution s'est terminée dans la prière. Le pasteur Ndobe leur a conseillé de prier en s’appuyant sur 2 Chroniques 7:14 : « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. »

Collette Ndobe est communicatrice pour le compte de l’Association des Femmes Méthodistes Unies du Cameroun. 
Contact média : [email protected]

Mission
La famille Ohouo (à partir de la gauche, Appolos, Fabrice, Chiadon et Chantal) de l'église Méthodiste Unie Béthel- Quartier Eléphant participe à la Sainte Cène pendant un culte à domicile. Bien que les églises soient fermées à cause de la pandémie du COVID-19, les membres organisent des cultes à domicile avec les ressources fournies par leurs pasteurs. Photo de John Mel, UM News.

Les pasteurs prennent soin des membres malgré la pandémie

Bien que les églises soient fermées, les pasteurs Méthodistes Unis d'Afrique et des Philippines maintiennent le contact avec les membres avec des guides de conduite pour le culte familial et des mots d'encouragement quotidiens.
Mission
Le Dr Sílvia Lutucuta, ministre de la santé de l'Angola (au milieu à gauche), dirige une délégation du ministère de la santé sur le campus de Cacuaco de l'Université Méthodiste d'Angola, qui servira de centre de test et de traitement pour le COVID-19. Photo de Orlando da Cruz, UM News.

L'université de l'Église en Angola sera utilisée dans la lutte contre le COVID-19

L'Église Méthodiste Unie de l'Angola Ouest a cédé son campus de Cacuaco de l'Université Méthodiste d'Angola pour qu’il soit utilisé comme centre de dépistage et de traitement du coronavirus.
Le Conseil des Evêques
Une capture d'écran de la session virtuelle du Conseil des Evêques du 29 avril montre l'Evêque Kenneth H. Carter s'exprimant pendant que les évêques présents écoutent. L'Evêque Carter a prononcé son dernier discours en tant que président du Conseil des Evêques pendant cette session. Image fournie par le Conseil des Evêques via YouTube.

Les évêques Méthodistes Unis affirment que la connexion est la clé dans la lutte contre la pandémie

Le COVID-19 a mis en suspens les propositions visant à diviser l'Eglise. Le président du Conseil des Evêques a exhorté les leaders à profiter de cette période pour se réapproprier les forces de l'Eglise.