Des Méthodistes Unis primés pour leurs efforts de la paix au Congo


Points-clés:

 • Deux Méthodistes Unis ont reçu des diplômes de mérite en signe de reconnaissance de leurs efforts dans la recherche de la paix dans la région du Kivu à l’Est de la République démocratique du Congo.

 • Depuis plus de deux décennies, l’Est de la RD Congo connait de situations récurrentes de conflits dus aux problèmes fonciers, de pouvoir, de tribalisme, groupes armés et de nationalité.

 • Depuis 2015, l’Eglise Méthodiste Unie travaille pour le rétablissement de la paix dans la région de l’Est du Congo. Ces efforts continuent à présent avec d’autres initiatives favorisant la cohabitation pacifique des communautés locales.


L’Eglise du Christ au Congo, la plateforme des églises protestantes le pays, a décerné des diplômes de mérite à des Méthodistes Unis qui se sont distingués dans leurs travaux et à la recherche de la paix dans la région de l’Est du pays.

Depuis 2015 l’Eglise Méthodiste Unie travaille pour le rétablissement de la paix dans la région.

Ces diplômes ont été décernés à plusieurs membres de l’Eglise du Christ au Congo au Sud Kivu  en septembre, qui se sont distingués dans la recherche de la paix, et plusieurs autres acteurs  de développement parmi lesquels deux Méthodistes Unis.

Le Révérend Kingombe Lutala, Surintendant du district ecclésiastique Méthodiste Unie de Bukavu qui a joué un rôle important dans la médiation de deux communautés au Sud Kivu: des Banyamulenge et Bafuliro qui avaient les conflits de terre et de pouvoir.

Le conflit entre ces deux communautés s’est déporté au sein de l’église 37ème Communauté membre de l’Eglise du Christ au Congo.

"Les deux communautés se sont disputées la gestion de cette confession religieuse. La communauté Banyamulenge voulait à tout prix diriger l’Eglise et il y a eu plusieurs altercations entre ces deux communautés même lors des cultes," explique le Révérend Kingombe.

C’est à la suite de ces disputes que Kingombe dit s’être engagé dans la médiation qui a abouti par la cohabitation pacifique entre les Banyamulenges et les Bafuliro.

"J’ai eu à participer dans la réconciliation de ces deux communautés sur le conflit de terre et de pouvoir et aujourd’hui elles vivent dans l’harmonie," a précisé Lutala. "C’est une joie pour moi d’être récompensé par ce Diplôme de Mérite et je veux continuer de travailler pour pacifier la région."

Un autre méthodiste uni qui s’est vu décerné le diplôme de mérite est le Docteur Claude Watukalusa, Médecin Directeur à l’Hôpital Méthodiste Uni d’Uvira.

"Watukalusa travaille depuis 10 ans et a eu à soigner plusieurs personnes malades, des blessés et sauver des vies par la grâce de Dieu," dit Monseigneur Levis Ngangura Manya, Evêque Président de l’Eglise du Christ au Congo au Sud Kivu,

"Je reçois toutes les communautés sans discrimination de religion ni d’appartenance tribale, le Centre Hospitalier est considéré comme le point de rencontre de toutes ces communautés parfois en conflits dans leurs milieux d’origine," indique Watukalusa.

"Je dédie mon diplôme de mérite à tous les Méthodistes Unis, car c’est le travail quotidien de tout un chacun. Ceci est le diplôme de mérite de tout le personnel de l’hôpital et de toute l’Eglise Méthodiste Uni," dit Watukalusa le jour de la cérémonie de remise des diplômes.

Il explique que l’expérience qu’il possède se résume dans le sens que les malades venus des différentes communautés en conflits trouvent le point d’intercession à l’hôpital.

"Chaque fois que les membres de deux communautés en conflit se retrouvent à l’hôpital pour raison de santé, ils partagent la même salle et parfois la même cuisine ce qui m’arrive à réconcilier parfois certaines personnes en conflits," a indiqué Watukalusa. "Je suis fier aujourd’hui d’être honoré comme artisan de la paix dans mon domaine," conclu-t-il.

Madame Prisca Mufandika, 48 ans a été hospitalisée au Centre Hospitalier Méthodiste unie d’Uvira début 2021.

"J’étais en conflit avec mon voisin suite aux limites parcellaires, néanmoins, lorsque je suis arrivé ici au Centre Hospitalier Méthodiste Uni d’Uvira," indique Mufandika, "le Dr Claude Watukalusa nous a prodigué des conseils pour rechercher la paix avec tout le monde, et je me suis réconciliée avec mon voisin et aujourd’hui nous vivons dans l’harmonie," indique-t-elle.

"Le centre m’a permis de se mettre ensemble avec mon voisin malgré avec qui j’avais des différents," a conclu Mufandika.

Ngangura encourage l’Eglise Méthodiste Unie de continuer des initiatives dans le rétablissement de la paix.

"J’encourage les lauréats de faire mieux dans l’avenir et d’accomplir cette autre mission de l’église, rechercher la paix et réconcilier les parties en conflit," exhorte-t-il.

Les conflits de terre, de pouvoir, tribalisme et de nationalité sont les plus courants dans la région. L’église continue à mener des efforts pour favoriser le dialogue entre protagonistes en vue de pacifier la région.

Dans le cadre de la pacification de l’Est de la RDC, Connexio, le réseau pour la mission et la diaconie de l’Eglise Evangélique Méthodiste de Suisse, a développé avec la Conférence Annuelle du Kivu plusieurs initiatives depuis 2017.

"Ces projets consistaient à mobiliser et à sensibiliser des femmes afin qu'elles s'impliquent dans la recherche de la paix, du maintien de la sécurité et de la cohésion sociale," se souvient Michel Kizibisha, qui est le Chargé de Projets au Kivu et le Point Focal de Connexio Suisse au Kivu.

"Ces activités ont produit quelques impacts positifs poussant plusieurs centaines des femmes à travailler pour la paix," indique Kizibisha. "Les messages étaient véhiculés à travers des chansons religieuses et des sketches simulant des conflits et proposant des moyens à résoudre pacifiquement ces conflits."

Maître Christine Salima Sango en train de donner les connecteurs de paix dans le territoire de Fizi et Haut Plateau de Minembwe au cours d’un cadre de paix organisé par l’Eglise Méthodiste Unie au Congo Est. Plusieurs initiatives sont développées par l’église en vue de rétablir paix dans la région. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News. 
Maître Christine Salima Sango en train de donner les connecteurs de paix dans le territoire de Fizi et Haut Plateau de Minembwe au cours d’un cadre de paix organisé par l’Eglise Méthodiste Unie au Congo Est. Plusieurs initiatives sont développées par l’église en vue de rétablir dans la région. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News 

Toujours dans le cadre de la recherche de la paix dans la région de l’Est du Congo, des appuis financiers de la Commission Générale sur la Religion et Race ont permis à des jeunes Méthodistes Unis de développer des initiatives qui ont permis la cohabitation pacifique des communautés locales dans le Kivu.

"Des jeunes Méthodistes Unis se sont impliqués dans la promotion la cohabitation pacifique au Kivu en réconciliant les jeunes en conflits dans différentes communautés au Nord et Sud Kivu," a fait savoir le Révérend Kombi Ramazani Simon, qui est le Directeur de Ministère Connexionnel au Kivu.

"Les croisades religieuses que nous avons organisées ont permis au Jeune François Mudera de Fizi de se réconcilier avec toute personne qu’il a commis des crimes pendant qu’il était dans les groupes armées et aujourd’hui il est devenu choriste," a fait Révérend Kombi Ramazani Simon.

Mudera fait partie de ceux qui ont été sensibilisés par les jeunes méthodistes unis.

Ancien enfant soldat dans le Territoire de Fizi, Mudera remercie l’Eglise Méthodiste Unie pour la promotion de la cohabitation pacifique auprès des jeunes dans le territoire de Fizi.

"Les actions conduites par l’église m’ont permis de me réconcilier avec toute personne avec qui j’étais en conflit avec elle, aujourd’hui je suis heureux de vivre en harmonie avec tout le monde," se réjouit-il.

Jean-Louis qui est consultant dans le domaine de la recherche de la paix au Nord et Sud Kivu a indiqué que les conflits au Kivu se résument par, "l'incapacité du Gouvernement Congolais de restaurer l'autorité de l'État dans certains coins, la transhumance, la problématique de l'identité et de la nationalité et les Groupes armés locaux et étrangers soutenus par la population."

D’autres actions continuent d’être menées dans le cadre de la recherche de la paix au Kivu. Un atelier de formation réalisé grâce au financement de Connexio a permis en septembre 2021 à l’église de renforcer les capacités de plus de 40 acteurs de la société civile vivant dans les zones de conflit dans la plaine de Ruzizi, Haut plateau d’Uvira, Minembwe et Itombwe.

"Ces acteurs ont pris l’engagement de restituer des acquis de l’atelier à la base avant fin de l’année 2021 et que Connexio en partenariat avec l’Eglise Méthodiste Unie et les autres confessions religieuses d’accompagner ces acteurs de paix dans une forte et stratégie de sensibilisation et mobilisation de la femme et seigneurs de guerre à la cohabitation pacifique," a fait Kizibisha. "A la fin des acteurs de la société civile ont recommandé la  construction de  la route des dessertes agricoles Fizi-Mwenga comme projet connecteur pouvant servir d’un pont et permettre les échanges des marchandises entre ces communautés en conflits."

L’une des participantes à ces assises, Me Christine Salima Sango, une femme qui œuvre dans le domaine de la paix dans la région de Fizi remercie l’Eglise Méthodiste Unie pour l’organisation de cet atelier formation et promet de capitaliser les acquis de l'atelier dans la recherche de la paix en territoire de Fizi.

Bienfait Lusemani membre de la Société Civile a indiqué que les notions apprises au cours de ces assises, vont lui permettre de renforcer son travail de recherche de la paix dans la plaine de Ruzizi au Kivu.

"Dans la plaine de la Ruzizi, il y a plusieurs problèmes tribaux, néanmoins avec la formation que je viens de recevoir, les notions vont me permettre de sensibiliser les communautés locales pour cultiver la paix avec tout le monde et d’éviter le tribalisme," indique-t-il. "Aujourd’hui, l’Eglise Méthodiste Unie vient de faire appel à tout le monde sans tenir compte de l’appartenance ethnique, ni de religion pour que nous puissions mutualiser nos efforts dans le rétablissement de la paix au Congo Est."

Même point de vue exprimé par l’abbé Jacques Bulambo du diocèse catholique d’Uvira, expert en résolution pacifique des conflits. Facilitateur à ces assises, Bulambo apprécie le fait pour l’Eglise Méthodiste Unie de faire participer les communautés locales à rechercher les vrais problèmes à l’origine des conflits dans leurs milieux.

Jean Paul Dietrich, Coordonnateur de Connexio au Congo et Missionnaire de Global Ministries, encourage les communautés locales à rechercher la paix entre elles et promet de continuer à travailler avec l’Eglise Méthodiste Unie au Congo Est pour trouver les autres stratégies pour le rétablissement de la paix.

Le Bishop Gabriel Unda de l’Est du Congo remercie tous les partenaires qui aident l’Eglise à rechercher la paix tout en félicitant les lauréats qui se sont distingués dans leur travail et la recherche de la paix.

"Avec l’aide du Seigneur nous aurons une restauration d’une paix durable un jour," a-t-il conclu Unda.

Kituka Lolonga est Communicateur dans la Conférence Annuelle du Kivu. Pour lire d'autres nouvelles du mouvement méthodiste uni, abonnez-vous gratuitement au Daily ou au Friday Digests.

Une partie de l’école primaire Salongo 1 englouti par les géantes érosions. Les travaux effectués sur ce lieu par les Méthodistes Unis ont permis de sauver ces infrastructures. Photo par Serge Mukendi, UM News.

Des fidèles luttent contre les érosions qui menacent l’église au Congo

Des fidèles Méthodistes Unis dans le district ecclésiastique de Kananga dans la Conférence Annuelle du Kasaï travaillent dans la lutte contre les érosions qui menacent des bâtiments de l’église. Une initiative des autorités du district a permis de mobiliser des jeunes de l’église et d’autres volontaires pour effectuer des travaux.
Mission
À l'Hôpital Méthodiste Uni d'Uyira, un participant à la formation fait des simulations avec un microscope. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UM News.

Les membres de l'église se concentrent sur les tests COVID-19 et les secours aux sinistrés

Une pandémie en cours et le rétablissement après une éruption volcanique mettent l'église au défi de répondre de manière nouvelle.
Mission
Des femmes veuves attendent la distribution de la nourriture au camp des déplacés de Bojuvu 1 dans le territoire de Nyirango au Sud Kivu. De nombreuses femmes et des veuves souffrent pendant cette période après que leurs champs aient été calcinés par le feu du volcan. L’Eglise a apporté une assistance aux femmes veuves et orphelins. Photo par Jolie Mulebinge, UM News.

L’église au Congo assiste les femmes après une éruption volcanique

L’Agence Méthodiste Unie des femmes a apporté une assistance à plus de 200 ménages des femmes après l’éruption du volcan Nyiragongo en mai 2021.