L'Église évangélise de l'autre côté du fleuve Congo

Other Manual Translations: English
Brazzaville, la capitale de la République du Congo, est située le long du fleuve Congo, en face de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. L'évêque du Congo central, Daniel Lunge, travaille avec les dirigeants locaux pour établir la première présence de l'Église Méthodiste Unie en République du Congo. Données cartographique Google ©2020.
Brazzaville, la capitale de la République du Congo, est située le long du fleuve Congo, en face de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. L'évêque du Congo central, Daniel Lunge, travaille avec les dirigeants locaux pour établir la première présence de l'Église Méthodiste Unie en République du Congo. Données cartographique Google ©2020.

L'évêque du Congo Central, Daniel Lunge, étend ses efforts d'évangélisation de l'autre côté du fleuve Congo pour aider à établir une présence Méthodiste Unie en République du Congo.

L'évêque a rencontré Christian Ntondele, diplômé de l'Université protestante d'Afrique centrale du Cameroun, à Kinshasa le 13 février pour parler des prochaines étapes de la mise en place de la première église dans ce pays d'Afrique centrale, également connu sous le nom de Congo-Brazzaville ou République du Congo.

Brazzaville, la capitale, est située sur le fleuve Congo, en face de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, où se trouve Lunge.

Le révérend Collins Etchi Ako, un missionnaire du Conseil méthodiste uni des Ministères Globaux affecté à la région épiscopale de l’Est du Congo, est à l'origine de la rencontre entre Ntondele et Lunge.

Il a déclaré que l'évêque avait exprimé le désir d'évangéliser dans la République voisine du Congo. Ako, originaire du Cameroun, est également diplômé de l'Université protestante, où il a rencontré Lunge et Ntondele à différents moments.

« C'était une opportunité pour moi d'aider à construire un pont entre le Dr. Ntondele et l'Église Méthodiste Unie en RDC. Après avoir passé près de six ans au Cameroun et participé activement à l'implantation de l'Église Méthodiste Unie (là-bas), je savais que c'était une occasion pour le Dr. Ntondele de réaliser son rêve d'implanter l'Église Méthodiste Unie en République du Congo, » a déclaré Ako.

S'exprimant lors de la rencontre avec l'évêque, Ntondele a exprimé sa gratitude pour cette opportunité et a partagé sa passion pour l'implantation de l'église dans sa région.

Il a connu l'Église Méthodiste Unie par l’entremise de Nathanaël Ohouo de la Côte d'Ivoire, l'un de ses professeurs à l'Université protestante. Après avoir passé quelques années au Cameroun pendant ses études de maîtrise et de doctorat en théologie, Ntondele a déclaré qu'il était revenu en République du Congo avec « une très forte détermination à créer l'Église Méthodiste Unie dans son pays d'origine. »

Il a apporté avec lui le recueil des hymnes de l'Église Méthodiste Unie du Cameroun, la liturgie de la Sainte Cène et le Livre de la Discipline, convaincu, dit-il, qu'un jour il aurait besoin de ces documents pour lancer un rassemblement Méthodiste Uni à Brazzaville, où il vit maintenant.

« Aujourd'hui, nous avons un petit groupe à Brazzaville, qui se réunit pour la prière et l'étude de la Bible les jours de semaine dans une petite salle, » a-t-il dit, ajoutant qu'ils travaillent à trouver un lieu de culte plus grand pour accueillir les nouveaux membres.

Ntondele a déclaré que le groupe avait commencé le processus de légalisation de l'Eglise Méthodiste Unie en République du Congo, mais qu'il s'était arrêté pour obtenir des conseils de la Région épiscopale du Congo Central. Il a dit que la nouvelle église avait tous les documents nécessaires pour relancer le processus de légalisation.

« Lorsque je regarde l'avenir avec espoir, je crois que cette rencontre avec l'évêque Lunge est conforme au plan de Dieu. C'est comme un rêve qui se réalise. Lorsque je vais y retourner, je ne mettrai pas beaucoup de temps pour le tenir informé. Cela nous permettra de passer à l'étape suivante, » a déclaré Ntondele.

M. Lunge a souligné la nécessité de former davantage de personnes pour étendre la présence de l'église. « La moisson est importante, mais les ouvriers sont peu nombreux, » a-t-il dit.

Pendant son mandat de secrétaire de l'évêque à la retraite David Yemba au bureau épiscopal du Congo Central, Lunge a déclaré avoir pris contact avec une famille à Brazzaville pour y fonder une église après avoir été autorisé par la Conférence Centrale du Congo de 2012. Cependant, a-t-il dit, le bureau épiscopal a finalement perdu le contact avec cette famille.

Lunge a partagé des informations importantes sur la structure de l'Eglise Méthodiste Unie au cours de la réunion et a noté que la nouvelle Eglise aurait besoin d'au moins 35 membres baptisés, y compris un responsable des jeunes, un responsable des hommes, un responsable des femmes et un comité des finances, pour qu'elle puisse être appelée église locale.

Citant l'un de ses anciens professeurs, Lunge a déclaré : « Nous ne créons pas l'église, mais l'église naît lorsque des gens se rassemblent pour prier et étudier la Bible. »

Il a encouragé Ntondele à travailler pour gagner plus d'âmes à Christ et les inviter à faire partie de ce nouveau groupe de croyants. Il a également exhorté le groupe à rester en contact avec le bureau épiscopal dans l’atteinte de leur objectif.

Le révérend Simon Kalimo, directeur de l'évangélisation pour la Conférence du Congo Ouest, a promis son soutien à la nouvelle implantation d'églises au Congo-Brazzaville. « Ce sera un plaisir pour moi d'aider ce projet à devenir une réalité, » a-t-il déclaré.

Le président du conseil des ministères ordonnés pour la Conférence du Congo Ouest, le Révérend Mukondi Bienvenu, a remercié Ntondele d'avoir décidé de rencontrer l'évêque avant de poursuivre la procédure juridique. « Vous avez pris la bonne décision de traverser le fleuve Congo pour rencontrer l'évêque et discuter avec lui avant de procéder, » a-t-il dit.

A la fin de la réunion, Lunge a promis d’accompagner Ntondele et de son groupe.

« Allez, vous avez ma bénédiction et mon soutien, » a-t-il dit.

Omadjela est un communicateur pour la Conférence centrale du Congo et chef de projet local pour United Methodist Communications.

Contact Média : [email protected]

Mission
Les étudiants et le personnel pratiquent la distanciation sociale afin de réduire le risque de propagation du coronavirus lorsqu'ils font le rang dans le réfectoire d’Africa University de Mutare, au Zimbabwe. La cafétéria a modifié la disposition des services et des places assises, et l'heure des repas a été portée à trois heures afin que les personnes présentes sur le campus ne soient pas toutes servies en même temps. Photo du Bureau du Développement et des Affaires Publiques d’Africa University.

Africa University passe aux cours en ligne, certains étudiants restent sur le campus

L'université Méthodiste Unie pratique la distanciation sociale pour freiner la propagation du coronavirus.
Mission
Un visiteur de l'hôpital Méthodiste Uni Mercy de Bo, en Sierra Leone, se lave les mains dans une station de lavage avant d'entrer dans l'hôpital le 16 mars. En raison des préoccupations liées aux coronavirus, l'utilisation de stations de lavage des mains, utilisées auparavant dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola, a été renforcée dans les lieux publics, notamment les hôpitaux, les banques et les écoles. Photo de Phileas Jusu, UM News.

Ebola offre des leçons nécessaires pour la lutte contre le coronavirus en Sierra Leone

Bien que la Sierra Leone n'ait pas encore de cas confirmés de coronavirus, le gouvernement, les leaders et les hôpitaux Méthodistes Unis prennent des mesures de précaution tirées de la longue bataille du pays contre Ebola.
L'Eglise
L'évêque Samuel J. Quire Jr. Préside la session de la conférence annuelle du Liberia à Ganta. La conférence a approuvé une résolution appelant à des changements au Protocole de Réconciliation et de Grâce à travers la Séparation, un des plans soumis à la Conférence Générale de 2020 de l’Eglise Méthodiste Unie. Photo de E Julu Swen, UM News.

Les Libériens veulent des changements dans le plan de séparation

Les Méthodistes Unis du Libéria ont approuvé une résolution disant qu'ils ne soutiendront pas un plan de séparation pour l'Eglise Méthodiste Unie sans amendements majeurs. Ils ont également exprimé leur mécontentement de ne pas avoir eu leur mot à dire sur le plan, connu sous le nom de Protocole de Réconciliation et de Grâce par la séparation.