L’Eglise célèbre la fin de la rougeole et des épidémies d’Ebola en R.D. Congo

Other Manual Translations: English

Alors que la République Démocratique du Congo (RDC) continue de lutter contre la COVID-19, l’Église Méthodiste Unie célèbre deux victoires : la fin d’une deuxième épidémie d’Ebola cette année et une épidémie de rougeole qui a tué plus de 7 000 enfants.

Plusieurs des hôpitaux et cliniques de l’Eglise ont aidé le gouvernement à vacciner les enfants contre la rougeole et d’autres maladies, en particulier dans les régions les plus reculées du pays.

Le 18 novembre, le Dr. Eteni Longondo, Ministre congolais de la santé, a annoncé la fin de l’épidémie d’Ebola dans la province de l’Équateur, survenue le 1er Juin. L’épidémie dans l’Ouest de la RDC a fait 55 morts, après une épidémie de près de deux ans dans l’Est du pays qui a tué plus de 2 200 personnes.

La fin de l’épidémie de rougeole a été déclarée le 26 août. La RDC a connu des épidémies de rougeole récurrentes au cours de la dernière décennie, mais les infections ont augmenté de manière significative en Juin 2019, submergeant rapidement le système de santé du pays.

Comment aider

Faites un don à UMCOR et à son programme de santé mondiale à travers Advance # 3021770.
 
Faites un don au Fonds d’assistance COVID-19 d’UMCOR à travers Advance # 3022612.

Longondo a reconnu que l’insuffisance des ressources et les conflits récurrents dans l’Est de la RDC entravaient les efforts visant à arrêter la propagation.

Le Dr. Damas Lushima, coordinateur de santé de l’Eglise dans l’Est de la RDC, a salué l’œuvre de l’Eglise en matière de vaccination des enfants contre la rougeole.

« L’Eglise a travaillé avec le gouvernement congolais et a apporté une contribution significative pour parvenir à l’éradication de cette épidémie, » a-t-il déclaré. « Les hôpitaux et les agents de santé Méthodistes Unis ont vacciné les enfants dans tout le pays. »

Le Dr. Alexis Ngoy Kasole Maloba, coordinateur de santé de l’Eglise au Nord-Katanga, a affirmé que les équipes Méthodistes Unies étaient capables de vacciner les enfants même dans les zones les plus reculées.

« Nous avons accepté de participer à ces campagnes de vaccination massives afin d’apporter notre modeste contribution à l’éradication de la rougeole et d’autres maladies évitables par la vaccination, » a-t-elle déclaré.

L’Evêque Méthodiste Uni, Gabriel Yemba Unda, a visité plusieurs établissements de santé de l’Eglise dans les districts de Tunda et de Kibombo en septembre et a loué les efforts déployés dans les communautés rurales.

« Dans le cadre de l’évangélisation sociale et sous le slogan ‘Levons-nous et bâtissons’, nous construisons des structures médicales chaque jour et apportons des soins de santé dans des endroits où des milliers de personnes étaient obligées de parcourir des centaines de kilomètres pour trouver l’hôpital le plus proche, » a-t-il affirmé.

Grâce au financement de Global Ministries et d’autres partenaires, l’Eglise a contribué à la construction d’hôpitaux et de cliniques dans des endroits où le gouvernement ne disposait pas de structures médicales. Les Méthodistes Unis ont également dispensé une éducation sanitaire aux médecins et aux infirmières.

Régine Owanga Kambolo, directrice de la maternité de l’Hôpital Méthodiste Uni de Lokolé, vaccine des enfants lors d’une session de vaccination de routine à Kindu, en RDC. L’Église Méthodiste Unie dispose d’installations médicales dans des régions éloignées et travaille avec le gouvernement pour vacciner les enfants. Photo de Chadrack Tambwe Londe, UM News.
Régine Owanga Kambolo, directrice de la maternité de l’Hôpital Méthodiste Uni de Lokolé, vaccine des enfants lors d’une session de vaccination de routine à Kindu, en RDC. L’Église Méthodiste Unie dispose d’installations médicales dans des régions éloignées et travaille avec le gouvernement pour vacciner les enfants. Photo de Chadrack Tambwe Londe, UM News.

Outre la rougeole et les deux épidémies d’Ebola, les professionnels de la santé ont également combattu le choléra et la peste bubonique cette année en plus de la COVID-19.

Depuis le début de la pandémie, plus de 11 900 cas de COVID-19 ont été confirmés et plus de 320 décès ont été enregistrés. Kinshasa, la capitale du pays, reste l’épicentre de la pandémie.

UMCOR a accordé 13 subventions Sheltering in Love d’une valeur de 200 165 dollars à l’Eglise de la RDC. Ce programme a été créé pour aider les Méthodistes Unis et les partenaires confessionnels à aider les populations vulnérables à faire face à la sécurité alimentaire et à d’autres besoins liés à la pandémie.

Unda a soutenu être fier de l’œuvre de l’Eglise et remercie Dieu que les Méthodistes Unis soient capables de faire une différence pour le bien de la population.

« Nous nous félicitons de la contribution de l’Église Méthodiste Unie dans le domaine de la santé. Nous espérons poursuivre dans cette voie les années à venir, » a-t-il déclaré.

Lushima a expliqué qu’il était plus difficile de traiter et de vacciner les gens contre la rougeole et d’autres maladies en raison de l’insuffisance des infrastructures et de l’insécurité dans la région. Le manque d’information complique également les choses.

« Lors des campagnes de vaccination, les équipes sont souvent confrontées à une certaine résistance de la part de certaines familles qui pensent que le vaccin est un moyen de tuer leurs enfants, » a-t-il dit.

Catherine Mutombo, une mère qui vit non loin de l’Hôpital Méthodiste Uni de Lokolé à Kindu, amène régulièrement ses petits-enfants se faire vacciner.

« Souvent, ce sont les vaccins contre la polio, la rougeole et d’autres maladies ... et c’est notre hôpital de Lokolé qui vaccine nos enfants, » a-t-elle déclaré.

Dans le district ecclésiastique de Tunda, où les premiers missionnaires Méthodistes se sont installés en 1922, un seul Hôpital Général Méthodiste Uni, créé par les missionnaires, fonctionne encore.

« Grâce à notre structure médicale, les habitants de cette zone sanitaire peuvent accéder à des soins de santé de qualité. Des dizaines de milliers d’enfants sont régulièrement vaccinés pour lutter contre plusieurs maladies, » a déclaré le Dr. Michel Sakaungu, directeur médical de l’hôpital. « Nous, Méthodistes Unis, aidons l’Etat congolais à vacciner les enfants dans cette zone où l’Etat ne dispose plus de structures médicales depuis plusieurs années. »

Sakaungu a ajouté que l’église continuera de fournir des soins de santé aux personnes dans le besoin.

« Tant que l’Eglise existera sur terre, nous serons également là pour fournir des soins de santé à des milliers de personnes ... (pour leur permettre) de rester en bonne santé pour continuer à adorer leur Dieu, Jésus-Christ le Sauveur de l’humanité, » a-t-il dit.

M. Londe est communicateur pour la Conférence de l’Est de la RDC. Contact Médias : [email protected]

Mission
Les eaux de crue du cyclone Eloise couvrent une grande partie du sol à Buzi, au Mozambique. Quatre cyclones ont frappé le pays en moins de deux ans. Photo d’Eurico Gustavo, UM News.

En plus des troubles politiques, les cyclones sévissent au Mozambique

En moins de deux ans, quatre cyclones ont frappé le Mozambique, tuant des milliers de personnes, laissant de nombreux sans-abri et détruisant des cultures vivrières vitales. UMCOR prépare une réponse d’urgence aux besoins humanitaires.
Mission
Innocent Mushayavanhu (à gauche) et Tariraishe Mubazangi préparent un désinfectant pour les mains au lycée Murewa de l’Église Méthodiste Unie au Zimbabwe. « Nous avons réussi à préparer des désinfectants et des masques pour cette école de 1 250 lèves, 30 travailleurs et 55 enseignants, » a déclaré Sydney Mapisaunga, directeur de l’école. Photo de Kudzai Chingwe, UM News.

Les écoles et les étudiants luttent contre les fermetures liées à la COVID-19

Une seconde vague de la COVID-19 continue de perturber le système éducatif dans ce pays d’Afrique australe. De la maternelle à l’université, les élèves et le personnel des écoles Méthodistes Unies sont confrontés à des défis et trouvent des moyens innovants pour y faire face.
L'Eglise
La Conférence Générale de l’Église Méthodiste Unie devait initialement se réunir l’année dernière à Minneapolis. Avec la COVID-19 qui est toujours une menace, des questions subsistent quant à savoir si la Conférence Générale pourrait se dérouler comme prévu du 29 août au 7 septembre 2021, que ce soit à Minneapolis ou en ligne. Photo de Krivit Photography, avec l’aimable autorisation de Meet Minneapolis ; image d’ordinateur portable de Kathryn Price, United Methodist Communications ; graphique de Laurens Glass, UM News.

Une Conférence Générale virtuelle pourrait se heurter à des obstacles

La présidente de la Commission de la Conférence Générale a récemment exposé les défis auxquels sont confrontés les organisateurs de l'Assemblée législative de l'Eglise Méthodiste Unie.