Les enfants d’un camp de réfugiés reçoivent une surprise de Noël

Other Manual Translations: English

Un élan de générosité a poussé la délégation de l’Eglise Méthodiste Unie et du district d’Aboisso à franchir la frontière Ghanéenne le jour de Noël avec les bras chargés de présents pour plus de 540 enfants réfugiés.

Le préau de la place publique de ce camp au Sud-ouest du Ghana a été paré pour la circonstance de décorations de Noël et aux couleurs des drapeaux de la Côte d’Ivoire et du Ghana. Des spectateurs de tout âge s’y sont attroupés pour être témoins de cette célébration. C’était la première fois qu’un tel événement avait lieu dans ce camp, qui a ouvert en 2011. 
(A partir de la gauche) Eunice Mel, 9 ans, Syntiche Tia, 5 ans, et Gnonsio Tryphene, 9 ans, membres de l'église Méthodiste Unie Bethel du camp de réfugiés Ivoriens d'Ampain (Ghana) prient durant une célébration d’arbre de Noël organisé dans le camp. Le district d'Aboisso de l'Église Méthodiste Uie de Côte d'Ivoire soutient cette communauté. Photo de Isaac Broune, UM News.
(A partir de la gauche) Eunice Mel, 9 ans, Syntiche Tia, 5 ans, et Gnonsio Tryphene, 9 ans, membres de l'église Méthodiste Unie Bethel du camp de réfugiés Ivoriens d'Ampain (Ghana) prient durant une célébration d’arbre de Noël organisé dans le camp. Le district d'Aboisso de l'Église Méthodiste Uie de Côte d'Ivoire soutient cette communauté. Photo de Isaac Broune, UM News.
Les enfants âgés de 0 à 12 ans avaient les yeux rivés sur les paquets cadeaux apportés par la délégation ivoirienne. Ils attendaient le Père Noël, certains plus impatients que d’autres. 

« A un moment comme celui-ci, alors que nous ne savions pas comment offrir des cadeaux de Noël à nos enfants, le geste de l’église est un baume au cœur, » a dit Debi Dalli Gbalawoulou, un résident du camp et ex-directeur du Conseil National de la Presse en Côte d’Ivoire. « Les réfugiés n’ont pas assez de moyens pour offrir de la nourriture aux enfants à plus forte raison des cadeaux de Noël. » 

Suite à la crise sociopolitique intervenue au lendemain des élections présidentielles de 2011 en Côte d’Ivoire, plusieurs ivoiriens se sont exilés au Ghana, trouvant refuge à proximité du village d’Ampain où le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) en collaboration avec le gouvernement Ghanéen a ouvert ce camp de réfugié. 

Ce camp abrite 4000 pensionnaires dont 1500 enfants de moins de 17 ans, selon Herman Koué, président des Ivoiriens du camp. Pour la plupart, ces enfants sont nés sur le territoire Ghanéen.
Le Révérend Alphonse Affi, Surintendant du District d’Aboisso de l’Eglise Méthodiste Unie-Côte d’Ivoire, s’adresse aux enfants du camp des réfugiés Ivoiriens d’Ampain (Ghana). L’église a organisé un arbre de Noël pour plus de 540 enfants dans ce camp. En arrière-plan, le Révérend Mensah Goka Kodjo, Aumônier de l’Université Méthodiste de Côte d’Ivoire. Photo de Isaac Broune, UM News.
Le Révérend Alphonse Affi, Surintendant du District d’Aboisso de l’Eglise Méthodiste Unie-Côte d’Ivoire, s’adresse aux enfants du camp des réfugiés Ivoiriens d’Ampain (Ghana). L’église a organisé un arbre de Noël pour plus de 540 enfants dans ce camp. En arrière-plan, le Révérend Mensah Goka Kodjo, Aumônier de l’Université Méthodiste de Côte d’Ivoire. Photo de Isaac Broune, UM News.
A l’appel de leurs noms, les enfants se sont succédé auprès du père noël pour récupérer soit un ballon, une poupée, des dinettes et bien d’autres types de jouets, contenus dans le chariot du père Noël. Cette manière de procéder a duré trois heures. Chaque enfant de moins de 12 ans a pu recevoir un présent et constater que l’église s’intéressait à lui ou à elle.

Koué a remercié l'Église Méthodiste Unie pour ce moment important.

« Quiconque réjouit le cœur des enfants réjouit le cœur de Dieu. Merci d’avoir organisé une grande fête pour nos enfants. »

Le surintendant du district d’Aboisso, le Révérend Alphonse Affi a remercié les partenaires qui ont rendu ce moment de joie possible et salué l’esprit de fraternité qui règne entre les campeurs. 

« Loin de votre pays vous avez su faire valoir l’esprit de fraternité, » a-t-il dit.

Il leur a prêché l’espérance de Noël avant de prier pour eux. 

« Jésus est né pour les faibles. Après son exil en Égypte, il est retourné sain et sauf dans son pays d'origine. Ce sera votre cas, » a-t-il promis.
Les enfants ont fait la queue pour recevoir un cadeau du Père Noël au camp de réfugiés Ivoiriens d'Ampain le jour de Noël. Le district d'Aboisso de l'Église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire a organisé la célébration et la distribution de cadeaux pour plus de 540 enfants. Photo de Isaac Broune, UM News.
Les enfants ont fait la queue pour recevoir un cadeau du Père Noël au camp de réfugiés Ivoiriens d'Ampain le jour de Noël. Le district d'Aboisso de l'Église Méthodiste Unie de Côte d'Ivoire a organisé la célébration et la distribution de cadeaux pour plus de 540 enfants. Photo de Isaac Broune, UM News.
Broune est le directeur des rédactions francophones pour UM News et est basé à Abidjan, Côte d'Ivoire.
Contact média : [email protected].
Mission
Le personnel de La Voix de l’Espérance assistant au culte de clôture des festivités marquant les 10 années d’existence de La Voix de l’Espérance le dimanche 15 mars 2020. De 5 personnes en 2010, cette radio fonctionne aujourd’hui 24/7 avec 25 jeunes dont la plupart est à sa première expérience dans le monde des médias. Photo de Isaac Broune, UM News.

La Radio Voix de l’Espérance célèbre 10 années de témoignages par les ondes

La Radio de l’Eglise Méthodiste Unie-Côte d’Ivoire a célébré du 9 au 15 mars 2020 ses 10 années d’existence dans une liesse populaire autour du thème : « 2010-2020 : 10 ans ! Merci Seigneur ».
Mission
Mme Marcelle Ekou se tient devant le studio de diffusion qui porte désormais le nom de sa mère Kouassi Mahé Thérèse honorée pendant la semaine des festivités marquant les 10 années d’existence de La Voix de l’Espérance. Thérèse fait partie des bénévoles qui animent les émissions en langues vernaculaires. Photo de Isaac Broune, UM News.

La Radio Voix de l’Espérance rend hommage aux ouvriers de la première heure

Ni le temps, ni la souffrance encore moins la maladie n’ont pu altérer leur désir de servir leurs semblables. Leurs émissions en langues locales et sous régionales, à la radio, ils en ont fait un véritable sacerdoce car leur souhait ultime était de toucher les autochtones par la Parole de Dieu.
Mission
Les étudiants et le personnel pratiquent la distanciation sociale afin de réduire le risque de propagation du coronavirus lorsqu'ils font le rang dans le réfectoire d’Africa University de Mutare, au Zimbabwe. La cafétéria a modifié la disposition des services et des places assises, et l'heure des repas a été portée à trois heures afin que les personnes présentes sur le campus ne soient pas toutes servies en même temps. Photo du Bureau du Développement et des Affaires Publiques d’Africa University.

Africa University passe aux cours en ligne, certains étudiants restent sur le campus

L'université Méthodiste Unie pratique la distanciation sociale pour freiner la propagation du coronavirus.