Un projet des femmes Méthodistes Unies aide les filles des zones rurales à rester à l'école.

Other Manual Translations: English

Les femmes Méthodistes Unies du Libéria visent à maintenir les filles des zones rurales à l'école pendant leurs cycles menstruels grâce au lancement d'un nouveau programme de fabrication locale de serviettes hygiéniques réutilisables.

« Ces jeunes filles sont désavantagées par leurs homologues masculins lorsqu'elles doivent quitter l'école à cause de ce phénomène naturel, » a déclaré le pasteur Méthodiste Uni Rose Farhat, directrice des ministères de la femme.

Elle a souligné que les filles manquaient souvent leurs examens, et qu'il était difficile d'obtenir des enseignants qu'ils les maquillent, ce qui conduisait parfois les enseignants à profiter des jeunes filles - en leur faisant payer de l'argent ou en les manipulant pour qu'elles se livrent à des activités sexuelles non désirées.

Le nouveau programme, lancé le 22 janvier, est financé par une subvention de 5 000 dollars de United Methodist Women (Organisation mondiale des Femmes Méthodistes Unies). Les serviettes hygiéniques - fabriquées à partir de matériaux locaux, dont le coton - seront assemblées par les femmes du district et distribuées aux jeunes filles qui n’ont pas les moyens d'acheter des produits sanitaires importés.

Farhat a déclaré à United Methodist News que les serviettes hygiéniques sont hygiéniques, confortables et réutilisables, ce qui permettra aux filles d'économiser de l'argent pour leurs activités scolaires. Elle a ajouté que le projet sera mis en œuvre dans les 20 districts de la conférence.

« Ce projet arrive à point nommé car le niveau d'éducation de nos filles dans les zones rurales baisse très rapidement à cause de la menace que leur cycle menstruel fait peser sur elles, » a-t-elle déclaré.

Mme Farhat a indiqué que le projet, qui durera un an, permettra d'apprendre à plus de 60 femmes à fabriquer des serviettes hygiéniques en tissu.

« Notre objectif est d'atteindre chaque ville et village où l'Église Méthodiste Unie est présente, » a-t-elle déclaré.   

Elizabeth G. Vonyon, une bénéficiaire, a déclaré que les serviettes menstruelles en tissu n'ont pas les mêmes restrictions que les serviettes importées et sont beaucoup plus faciles à utiliser.

« Vous pouvez utiliser la serviette hygiénique en tissu jusqu'à ce que vous soyez prête à la changer, mais la serviette importée a des règles, comme par exemple que vous ne pouvez pas la garder plus de trois heures. »

Elle a exhorté les femmes des églises du Libéria à continuer de fabriquer et de distribuer les serviettes hygiéniques aussi longtemps qu'elles le peuvent, soulignant que toutes les filles ne peuvent pas se permettre d'acheter les serviettes hygiéniques importées.

La présidente de l’Organisation des Femmes Méthodistes Unies au Libéria, Muriel V. Nelson, a déclaré que le projet visait à relever les défis auxquels les jeunes filles des communautés rurales étaient confrontées pendant leurs menstruations.

« Ce sont la honte et leur incapacité à acheter les serviettes importées qui les empêchent d'aller à l'école et d'assister à d'autres réunions sociales. »

Elle a souligné que, bien que les serviettes ne soient pas à vendre, une contribution abordable - qui sera déterminée par l’Organisation des Femmes Méthodistes Unies - sera facturée pour aider les femmes à assurer la durabilité de ce projet.

« Parfois, quand on ne paie pas pour des choses, on ne les apprécie pas, » a-t-elle dit.

Le lancement du projet de serviettes hygiéniques en tissu faisait partie de la session de la conférence annuelle ordinaire des Femmes Méthodistes Unies du Libéria, qui s'est tenue du 20 au 26 janvier à Camphor Mission dans le comté de Grand Bassa, dans le sud du Libéria.

Le rassemblement comprenait un jeudi de parade en noir, la campagne officielle de collecte de fonds pour la construction d'un nouveau village de femmes (comprenant des centres de conférence et de formation, des bureaux administratifs et une auberge), et des activités de formation professionnelle telles que la fabrication des serviettes hygiéniques en tissu, du savon et des tissus traditionnels.

Swen est un communicateur du Liberia.

Contact Médias : [email protected] 

Préoccupations sociales
Le Révérend H. Jumane Weekie Sr., pasteur de l’Eglise Luthérienne St. Mark de Gbarnga, au Liberia, assiste à la formation de l’Église Méthodiste Unie sur la toxicomanie et ses effets sur la communauté. Photo de E Julu Swen, UM News.

Des pasteurs libériens prêchent sur l’abus de drogue

La campagne de l'Eglise Méthodiste Unie se concentre sur l'aide aux parents et aux jeunes des communautés durement touchées par la toxicomanie.
L'Eglise
L’Evêque Méthodiste Cynthia Fierro Harvey préside une rencontre en ligne du Conseil des Evêques de la dénomination. Face à la pression financière et à une possible scission confessionnelle, le conseil a demandé le report des élections des nouveaux évêques américains et a insisté pour que les cinq nouveaux évêques africains ne soient ajoutés que si les ressources le permettent. Capture d’écran d’UM News via Zoom.

Le Conseil des Evêques décide qu’aucun nouvel évêque américain ne soit nommé avant 4 ans

Sous pression financière, les évêques Méthodistes Unis recommandent le report des élections épiscopales américaines et le ralentissement de l'ajout de nouveaux évêques en Afrique.
Evangélisation
L’Evêque Benjamin Boni et Mme Lydie Flore Magba, Ambassadeur de la République Centrafricaine en Côte d’Ivoire, paraphent l’accord-cadre de coopération technique-économique en matière d’éducation entre l’Eglise Méthodiste Unie-Côte d’Ivoire et la République Centrafricaine. Cet accord vise à redynamiser le système éducatif centrafricain désorganisé par des années de crises socio-politiques et économiques successives. Photo d’Isaac Broune, UM News.

L’Eglise de Côte d’Ivoire aidera à construire des écoles en République Centrafricaine

Cette initiative vise à reproduire le modèle des écoles Méthodistes Unies de Côte d’Ivoire en construisant, 12 complexes scolaires dans 12 villes de la République Centrafricaine.