Protestation des homosexuels à la Conférence Générale 2012

Ce jeudi 26 avril 2012 a eu une démonstration de présence active et participative pendant les assises de la 26e session de la conférence générale par les gays et les lesbiennes réclamant leur pleine intégration dans la vie de l'Eglise méthodiste unie.

Quelques 300 manifestants postes dans le hall de sortie Tampa Convention Center répondaient au traitement d'un certain nombre de personnes au cours d'une session ayant trait a la conversation sainte sur la sexualité humaine. Pour assurer la paix et la concorde pendant les travaux de la conférence générale, les organisateurs et le conseil des évêques ont planifié des conversations pour aider les délégués de dialoguer sur la position de l'Eglise sur l'homosexualité. .

L'Eglise Méthodiste Unie affirme officiellement la valeur sacrée de toute personne, indépendamment de son orientation sexuelle. La dénomination condamne l'homosexualité comme incompatible avec l'enseignement chrétien, et interdit l'ordination des homosexuels pratiquants. Le profond désaccord sur ce sujet suscite le débat et de démonstrations lors de chaque réunion de la réunion quadriennale. Quelques homosexuels interrogés interroges sur place affirment être déçus par la qualité des débats sur la conversation sainte.

Leur présence sur l'esplanade de Tampa Convention center est une invitation à plus des débats sur cette question qui du reste risque de diviser l'Eglise.

*Tshitenga est le directeur de la radio Méthodiste de Kinshasa.

News media contact: Tim Tanton, Tampa, Fla., (813) 574-4837, through May; after May 4, Nashville, Tenn. (615) 742-5470, [email protected].

L'Eglise
Les Évêques Méthodistes unis se rendent au service d'ouverture de la Conférence Générale spéciale de 2019 à St. Louis. Le Conseil Judiciaire, le Tribunal Supérieur de l'Église Méthodiste Unie, a publié un mémorandum qui clarifie une décision antérieure sur les élections des évêques. Photo d'archives par Mike DuBose, UM News.

Le tribunal ecclésiastique modifie sa décision sur les élections des évêques

Le Tribunal Suprême de l'Église Méthodiste Unie a fixé au 1er janvier 2023 la date à laquelle les évêques américains confrontés à la retraite obligatoire devront quitter leurs fonctions et leurs successeurs nouvellement élus entrer en fonction.
La Conférence Générale
Le Révérend Gary Graves donne des instructions aux délégués lors de la Conférence Générale Méthodiste Unie 2019 à Saint-Louis. Les organisateurs de la Conférence Générale forment deux équipes chargées d’examiner les visas et la logistique dans l’espoir d’éviter tout nouveau retard de la principale Assemblée législative de la dénomination après son report à 2024. Graves est le Secrétaire de la Conférence Générale. Photo d’archives de Mike DuBose, UM News.

Des efforts visent à mettre fin aux retards de la Conférence Générale

Les organisateurs de la plus importante Assemblée législative de l’Église Méthodiste Unie cherchent à résoudre les principaux problèmes qui les ont amenés à reporter une troisième fois la Conférence Générale. Ces problèmes sont les visas et la logistique.
Le Haut-Conseil Judiciaire
Membres du Conseil Judiciaire 2016-2020. (De gauche à Droite) Premier rang : Deanell Reece Tacha, N. Oswald Tweh Sr. et le Révérend Luan-Vu Tran. Rangée arrière : Lydia Romão Gulele, feu Ruben T. Reyes, le Révérend Øyvind Helliesen, le Révérend Dennis Blackwell, et le Révérend J. Kabamba Kiboko. (Pas sur la photo, Beth Capen) Le Conseil judiciaire a publié d'autres décisions le 16 mars. Photo de Kathleen Barry, United Methodist Communications.

La cour de l’église examine les questions relatives à la Conférence Annuelle

Le Conseil Judiciaire prévoit également de reprendre les questions des Évêques après le troisième report de la Conférence Générale. Entre-temps, la Cour Méthodiste Unie continue à travailler sur son rôle d'automne.