Pourquoi avons-nous des Principes Sociaux ?

Pourquoi avons-nous des Principes Sociaux ? D'où viennent-ils ?

Le Credo Social Méthodiste, précurseur des Principes Sociaux, a été conçu, il y a plus d’un siècle, pour exprimer le souci de l’Eglise face à l’exploitation de millions de travailleurs dans les usines, les mines, les moulins, les immeubles et les villes des compagnies pendant la période d’industrialisation rapide et de prospérité croissante aux États-Unis. Élaboré en 1908, le Credo Social a été le premier document de ce type rédigé par une Eglise.

Cinq membres du clergé Episcopal Méthodiste croyaient que cette dénomination nécessitait une organisation pour conduire le ministère social. Parmi eux, se trouvaient Frank Mason North, responsable de la mission et de l’évangélisation, Herbert Welch, président de Wesleyan University de l’Ohio (qui deviendra plus tard évêque et fondateur de l’agence d’assistance humanitaire UMCOR), Elbert Robb Zaring, rédacteur en chef de la maison d’édition, Worth Tippy, responsable du service social, et Harry F. Ward, pasteur de Chicago.

Ward, qui était pasteur dans le district des parcs à bestiaux, organisait des funérailles d’ouvriers d’une usine de conditionnement tués dans de fréquents accidents d’usine. Il a fortement soutenu la volonté des travailleurs de former un syndicat pour améliorer leurs conditions de travail. Lorsque Ward a rédigé le Credo Social, il écrivait en ayant ces familles à l’esprit.

La liste des onze réformes sociales que l’Église devrait défendre comprend la fin du travail des enfants et du système d’ateliers clandestins, les droits des travailleurs, un salaire décent et des conditions de travail plus sûres. En 1908, la Conférence Générale de l’Église Episcopale Méthodiste a adopté une déclaration abordant ces préoccupations sociales.

Par la suite, d’autres confessions liées à l’Église Méthodiste ont élaboré des déclarations similaires. En 1968, lors de la fusion des Églises Evangélique des Frères Unis et Méthodiste, les déclarations sociales des deux confessions ont été incluses dans le premier Livre de Discipline Méthodiste Unie. Ces déclarations sont ainsi devenues la base d’un document d'engagements sociaux continuellement élargi et révisé.

Au fil du temps, le document a été étendu, passant de l'accent mis à l’origine sur les préoccupations économiques à des sections sur la vie familiale, l’abus d’alcool et d’autres drogues, la criminalité et la réhabilitation, les jeux de hasard, la santé mentale, les libertés civiles, la paix et la justice.

En 1972, les déclarations ont été complètement réécrites et appelées « Principes Sociaux, » en utilisant la terminologie de l’Eglise Evangélique des Frères Unis comme titre.

Six domaines de compétence constituent les principales sections des Principes Sociaux : (1) le monde naturel, (2) la communauté nourricière, (3) la communauté sociale, (4) la communauté économique, (5) la communauté politique, et (6) la communauté mondiale. Le Credo Social, réservé pour la dernière section, continue d’être une ressource à utiliser dans le culte, en complément de la « Liturgie d’Accompagnement » adoptée par la Conférence Générale de 2008.

Les Principes Sociaux articulent nos « aspirations éthiques pour le bien commun dans nos politiques publiques et nos engagements personnels » par lesquels nous « aimons Dieu de tout notre cœur, esprit, âme et force et aimons et désirons pour nos prochains ce que nous désirons pour nous-mêmes, » (Matthieu 22:37-40, Marc 12:30-31).

Les Principes Sociaux nous invitent à faire la différence et à vivre différemment dans le monde, mais aussi à construire un monde différent de celui que nous connaissons actuellement. 

Dans le cadre des efforts continus pour fonctionner comme une dénomination pleinement mondiale, les Principes Sociaux font l’objet d’un processus de révision avec une contribution mondiale depuis 2013, dans le but de les rendre plus succincts, plus fondés théologiquement et plus pertinents au niveau mondial. La première révision complète depuis 50 ans sera présentée à la Conférence Générale de 2020.

Avez-vous des questions sur les Principes Sociaux ? Contactez le Révérend Neal Christie à l'adresse [email protected]

Ressources :

- Série de vidéos et de programmes d'études sur comment vivre Nos Principes Sociaux.
- Brochure sur Les Principes Sociaux
- La Justice au Quotidien: Un regard sur les Principes Sociaux de l’Église Méthodiste Unie 

Avez-vous des questions ? Demandez à l’EMU ou parlez à un pasteur près de chez vous. Et consultez d'autres questions et réponses récentes.

Ce contenu a été produit par Ask The UMC, un ministère de l’Agence de Communication Méthodiste Unie.
Mission
Marshall Greene (au centre) est baptisé lors de la cérémonie annuelle de baptême de Murrells Inlet, au large de la digue de l'église Méthodiste Unie Belin Memorial. Il est tenu dans ses bras par (à gauche) Austin Bond, directeur des ministères de la jeunesse, et (à droite) Walter Cantwell, pasteur associé. Photo de Benjamin Coy.

Jusqu'où remonte le baptême chrétien ?

Le baptême chrétien remonte aux origines de l’Eglise. La célébration de la Pentecôte après la résurrection de Jésus, souvent appelée « jour de naissance de l’Eglise » a enregistré des milliers de personnes baptisées ce jour-là.
Mission
Le Carême est temps de préparation pour suivre les traces de Jésus. Photo de Kathleen Barry, United Methodist Communications.

Qu'est-ce que le carême et pourquoi dure-t-il quarante jours ?

Le carême est une saison de quarante jours qui commence le Mercredi des Cendres et prend fin le Samedi Saint.
Mission
L'imposition des cendres en signe d’observation du Mercredi des Cendres. Photo de Kathleen Barry, UMNS.

Pourquoi célébrer le Mercredi des Cendres ?

Le Mercredi des Cendres marque le début de la saison du Carême.