L’Eglise rénove un hôpital au Burundi

Translate Page

Points clés : 

  • L’inauguration de l’Hôpital Mémorial Bishop Jean Alfred Ndoricimpa représente un rêve enfin réalisé pour les Méthodistes Unis du Burundi, ainsi que pour d’autres populations de ce pays.
  • Un financement du Conseil Général des Ministères Mondiaux a favorisé la rénovation structurelle, la solarisation de l’eau, les services d’assainissement et d’hygiène ainsi que l’achat des médicaments et des équipements.
  • Cet établissement fournira des soins vitaux dans une région mal desservie.

Le rêve des membres de l’Église Méthodiste Unie au Burundi est devenu une réalité le 19 mars 2022,  avec l’inauguration de l’Hôpital Mémorial Bishop Jean Alfred Ndoricimpa.

La coupure du ruban symbolique a été faite par le Dr Sylvie Nzeyimana, Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida du Burundi, en présence de l’Évêque Daniel Wandabula de la Région Épiscopale de l’Est de l’Afrique de l’Église Méthodiste Unie qui comprend les Conférences provisoires du Kenya/Éthiopie, de l’Ouganda/Sud-Soudan, du Burundi et du Rwanda.

« La raison de notre présence à cet endroit est d’ouvrir officiellement cet hôpital, de le bénir et de bénir toutes les personnes qui franchiront ses portes que ce soit le personnel, les patients et les visiteurs, » a précisé l’Evêque Wandabula.

Il a conseillé aux travailleurs, aux membres de l’église et aux patients de prendre soin de cet hôpital. Il a félicité le leadership du représentant légal, tous les membres de l’Église Méthodiste Unie, la Conférence Annuelle du Burundi et tous les partenaires qui ont soutenu cette œuvre.

Le Dr Sylivie Nzeyimana a souligné « que cet hôpital arrivait à point nommé pour cette région qui, pendant longtemps, n’a pas bénéficié d’un tel service de santé. »

M. Olivier Nibitanga, Gouverneur de la province de Rutana, reconnaissant de voir l’hôpital fonctionner après 27 ans sans services de santé, a aussi rassuré « les habitants que cela leur éviterait de parcourir de longues distances à pied pour se faire soigner. »

Au nom du gouvernement burundais, Nzeyimana a offert des médicaments et des équipements d’une valeur de 15 000 dollars environ ainsi qu’une ambulance.

Cet établissement Méthodiste Uni fournira des soins de santé à une population, estimée à 300 000 dont 200 000 enfants,dans le district de Kayero (province de Rutana) de la Conférence Annuelle du Burundi. 

Le Dr Aloys Nyabenda, coordonnateur du projet de construction, a expliqué que « l’hôpital le plus proche se trouve à 45 kilomètres et les patients de la commune de Mpinga-Kayove souffrant de douleurs sévères meurent souvent faute d’un soutien adéquat. »

Il a demandé à la Ministre de la Santé publique que soit autorisée l’utilisation des cartes d’assurance maladie en particulier pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes qui tombent généralement malades lorsqu’elles sont en état d’accoucher.

Le Révérend Ladislas Niyiragira, Secrétaire de la Conférence annuelle du Burundi, a lu la lettre transmise par Roland Fernandes, Secrétaire Général du GBGM, à l’occasion de cet événement. 

« Cet hôpital reflète la vision Méthodiste Unie dans la recherche de la santé holistique pour tous. Nous sommes heureux que les services de cet établissement fournissent des soins de santé aux femmes, aux enfants et aux hommes de la région, » a-t-il écrit.

Un financement du Conseil Général des Ministères Mondiaux (GBGM) a favorisé la rénovation structurelle, la solarisation de l’eau, les services d’assainissement et d’hygiène ainsi que l’achat des médicaments et des équipements. Cet hôpital avait été détruit lors de la guerre civile et ethnique que le Burundi a connue en 1993.

Le Révérend Lazare Bankurunaze qui est le Représentant légal Suppléant de l’Église Méthodiste Unie au Burundi a exprimé sa gratitude envers « les membres de l’Église et l’équipe chargée de la construction et l’installation des équipements, qui ont travaillé sans relâche pour superviser tous les travaux dont nous voyons tous les fruits aujourd’hui. »

M. Patrick Abro, missionnaire du GBGM, a salué la détermination de la Conférence annuelle du Burundi. « En tant qu’équipe, nous ayons prouvé qu’une fois que la détermination est là et que la volonté d’atteindre est ancrée dans l’âme, tout est possible » a-t-il dit.

L’Evêque Daniel Wandabula a souhaité qu’une des salles pour les femmes soit nommée « Sabina maternity Ward » en souvenir du travail accompli par l’épouse du feu Bishop Jean Alfred Ndoricimpa,

« Je voudrais que cet hôpital ait une base solide en Jésus-Christ, bibliquement saine et sociale. Nous devrions chercher à glorifier Dieu dans tout ce que nous ferons pour cet hôpital, » a déclaré l’Evêque Wandabula. 

Le Révérend Niyiragira est le Secrétaire de la Conférence du Burundi. Contact Médias : [email protected]

Dirigeants de l’Église
Des membres de l'Initiative pour l'Afrique, des Évêques Méthodistes Unis et des invités posent pour une photo pendant le Sommet de prière et de leadership du groupe de plaidoyer, qui s'est tenu du 13 au 18 mai à Nairobi, au Kenya. Le thème du rassemblement était "Envisager le prochain méthodisme en Afrique". Photo par E Julu Swen, UM News.

L'Initiative pour l'Afrique réfléchit à l'avenir du méthodisme

Les membres du groupe de plaidoyer de l'Initiative Africaine se sont réunis pour discuter de l'avenir de l'Église Méthodiste Unie et des implications du récent lancement d'une nouvelle dénomination méthodiste traditionaliste.
Préoccupations sociales
L’Evêque Daniel Lunge remet une enveloppe contenant une bourse d'assistance à Papa Jean Okito une des personnes déplacées. L’Eglise a apporté de la nourriture à des personnes déplacées qui ont fui les affrontements entre deux communautés à la suite d’un conflit forestier. Photo par François Omanyondo, UM News.

L'Eglise aide les familles déplacées par le conflit communautaire au Congo

L’Eglise a apporté de la nourriture à des personnes déplacées qui ont fui les affrontements entre deux communautés à la suite d’un conflit forestier. L’aide constituée de la nourriture va permettre à quelque 155 ménages de se nourrir pendant un mois.
Santé Mondiale
Le docteur Patrick Kilunji, directeur de la clinique Méthodiste Unie de Shungu à Kamina, en RDC, montre à une femme enceinte comment prendre sa propre tension artérielle à la clinique. En partenariat avec Harper Hill Global et d’autres organisations, la clinique et la Région épiscopale du Nord Katanga contribuent à éduquer les habitants des villages sur l’hypertension et les risques pour les femmes enceintes. Photo de la Rév. Betty Kazadi Musau, UM News.

Une campagne de lutte contre l’hypertension sauve des vies en RD Congo

Des contacts venant d’aussi loin que le Tennessee ont aidé Mwange Assy à accoucher d'un bébé en bonne santé. Elle a bénéficié de contrôles vitaux grâce à une campagne de sensibilisation à l’hypertension, fruit d'un partenariat entre l’Eglise Méthodiste Unie du Nord Katanga, Harper Hill Global et d'autres organisations.