L’Église Méthodiste Unie offre un repas aux prisonniers

Translate Page
Le Révérend Robert Shuyaka (en toge à droite), Surintendant de Lodja Sud, en train d’expliquer aux fidèles Méthodistes Unis et Catholiques l'importance de venir en aide aux prisonniers. A côté de lui, le Révérend François Singa entrain d’interpréter de l’interpréter en Lingala lors d’un culte organisé par les deux églises à Lodja. Photo par François Omanyondo, UM News.
Le Révérend Robert Shuyaka (en toge à droite), Surintendant de Lodja Sud, en train d’expliquer aux fidèles Méthodistes Unis et Catholiques l'importance de venir en aide aux prisonniers. A côté de lui, le Révérend François Singa entrain d’interpréter de l’interpréter en Lingala lors d’un culte organisé par les deux églises à Lodja. Photo par François Omanyondo, UM News.

Keys-points :

  • Les membres de l’Église Méthodiste Unie de Lodja et ceux de l’Église Catholique ont apporté de la nourriture à plus de 167 prisonniers se trouvant dans les maisons carcérales de Lodja.
  • Chaque année, les deux églises organisent des campagnes d’évangélisation à l’issue desquelles une partie des offrandes récoltes sert à apporter assistance aux prisonniers.
  • A Lodja, les personnes incarcérées dans des prisons sont nourries par les membres de leurs familles.

Les membres de l’Église Méthodiste Unie de Lodja et ceux de l’Église Catholique ont apporté de la nourriture à plus de 167 prisonniers se trouvant dans les maisons carcérales de Lodja dans la province du Sankuru en République Démocratique du Congo.

Le territoire de Lodja forme deux districts ecclésiastiques Méthodistes Unis dans la Conférence Centrale du Congo se trouvant dans la Région Épiscopale portant le même nom.

Les Méthodistes Unis et les Catholiques ont visité les pensionnaires de la Prison Centrale de Lodja, ceux du Parquet General du Sankuru, ceux du Parquet de Grande Instance de Lodja, en suite ceux de l’Auditorat Militaire de Garnison de Lodja et de l’État-Major Commandement de la Police Nationale Congolaise, et enfin ceux du Sous-Commissariat de la Police Petit Marché Maman AWUYI toujours à Lodja.

Selon le Révérend Robert Shuyaka, Surintendant du District Ecclésiastique de Lodja Sud, l’assistance aux prisonniers de Lodja intervient après huit jours de campagne de prière entre l’Église Méthodiste Unie et l’Église Catholique dans le cadre de l’œcuménisme pour la paix à l’Est de la République Démocratique du Congo.  La campagne a été organisée sous le thème « Nous avions vu les étoiles, c’est pourquoi nous sommes venus l’adorer ».

« Cette prière est organisée chaque année entre nos deux églises, mais les deux dernières années, cela n’a pas été possible à cause de la pandémie de Coronavirus » a indiqué le Révérend Robert Shuyaka.

En 2019 avant la pandémie de COVID-19 en RDC, une initiative similaire avait permis de nourrir plus de 130 prisonniers dans le territoire de Lodja.

Quelques femmes méthodistes unies et catholiques en train de préparer le repas à donner aux prisonniers. Une partie de l’offrande mobilisée au cours d’un culte œcuménique a permis d’acheter la nourriture en faveur des prisonniers de Lodja. Photo par François Omanyondo, UM News.
Quelques femmes méthodistes unies et catholiques en train de préparer le repas à donner aux prisonniers. Une partie de l’offrande mobilisée au cours d’un culte œcuménique a permis d’acheter la nourriture en faveur des prisonniers de Lodja. Photo par François Omanyondo, UM News.

Shuyaka a indiqué qu’une partie des offrandes récoltée au cours de cette prière a servi à l’achat de la nourriture pour assister les prisonniers.

« Dans les prisons du Territoire de Lodja, l’État n’assure plus la prise en charge de la nourriture des prisonniers. Ces sont les familles des prisonniers qui remettent de l’argent aux gardiens pour qu’ils puissent être nourris » souligne-t-il. « Donc, si la famille ou les connaissances ne vous apportent pas de nourriture à partir de la maison, vous risquez de mourir de faim en prison » ajoute-il. 

Berger Denis, un laïc de l’Église Catholique qui a travaillé dans le comité organisationnel du culte œcuménique indique que les familles des prisonniers sont obligées de remettre l’argent aux gardiens des prisons pour que la nourriture puisse entrer en prison. 

« Même les familles qui apportent à manger à leurs frères à partir de leurs maisons sont obligés de payer un montant de 5000 à 7000 CDF aux Policiers commis à la garde avant de remettre à manger à leur frères ou sœurs qui sont en prison » dit-il.

Denis a affirmé que c’est à la suite de ces conditions déplorables que les membres clergés et laïcs de de deux dénominations ont décidé d’apporter de l’aide aux prisonniers.

« Nos pasteurs et nos Abbés et nous même les leaders laïcs de nos deux églises avaient fait un constat amer des conditions inhumaines et précaires infligées aux prisonniers dans les différentes prisons de Lodj »’ fait savoir Berger Denis.  « ’C’est ainsi que nous avions décidés de prendre une partie de nos des offrandes issues de cette prière œcuménique enfin d’offrir un repas spécial à ces derniers pour la circonstance’ ».

Le Révérend Robert Shuyaka (en chemise noire avec col pastorale), Surintendant de Lodja Sud, à la cuisine avec les femmes en train de préparer la nourriture pour les prisonniers. Une partie de l’offrande mobilisée au cours du culte œcuménique a permis d’acheter la nourriture pour les prisonniers. Photo par François Omanyondo, UM News.
Le Révérend Robert Shuyaka (en chemise noire avec col pastorale), Surintendant de Lodja Sud, à la cuisine avec les femmes en train de préparer la nourriture pour les prisonniers. Une partie de l’offrande mobilisée au cours du culte œcuménique a permis d’acheter la nourriture pour les prisonniers. Photo par François Omanyondo, UM News.

Le Révérend DS Robert Shuyaka déplore le fait que le Gouvernement de la République n’améliore pas les conditions de détentions des prisonniers.

« Les conditions de vie infligées aux prisonniers dans le Territoire de Lodja suivant le constat que nous avions fait ne pouvait pas nous laisser indiffèrent, c’est pourquoi il fallait agir » a dit Shuyaka.

« Il y en a qui meurent en prison tout simplement parce qu’ils n’ont pas accès à la nourriture et aux soins de santé » déplore-t-il.

« Ce qui me fait mal un peu, c’est le fait de voir les conditions déplorables et inhumaines dont ces Prisonniers sont soumis. Ce que nous avons fait aujourd’hui c’est circonstanciel, alors qu’en tant qu’humain, ils sont obligés de manger tous les jours. Malheureusement, il n’y a pas un programme spécial pour nourrir ces prisonniers et ce droit est restreint pour eux ».

« Mais, ce jour-là, les prisonniers, les soldats et les policiers qui se trouvaient dans de toutes ces maisons de correction ont mangé à leur faim » a indiqué Shuyaka. 

François Omanyondo est le Communicateur de la Conférence annuelle du Congo Central.

Contact presse : Julie Dwyer, rédactrice des nouvelles, [email protected] ou 615-742-5469. Pour lire d'autres Nouvelles Méthodistes Unies, abonnez-vous aux Digests Quotidiens ou Hebdomadaires Gratuits.

Vous aimez ce que vous lisez ? Soutenez le ministère de UM News ! Votre soutien permet de garantir que les dernières nouvelles confessionnelles, les histoires dynamiques et les articles informatifs continueront à connecter notre communauté mondiale. Faites un don déductible des impôts à ResourceUMC.org/GiveUMCom.

Préoccupations sociales
Sophie Dockpa qui est l’une des évangélistes de l’Église Méthodiste Unie John Wesley lors de la cérémonie de remise de l’assistance des fidèles aux orphelins. L’Église Méthodiste Unie John Wesley encadre et paie les frais de scolarité des orphelins. Photo Chancelvye Petula, UM News.

Une Église locale encadre les orphelins en Centrafrique

L’église locale Méthodiste Unie John Wesley encadre et paie les frais de scolarité des orphelins. Beaucoup de crises militaro-politiques qui secouent le pays a fait que beaucoup d’enfants perdent leurs parents.
Mission
Lors de la cérémonie inaugurale, l’Évêque Daniel Lunge entrain de bénir le forage d'eau potable construit au centre-ville de Lodja à côté de l'Église Méthodiste Unie Locale Lokenye.  Pour lutter contre les maladies d’origines hydriques fréquentes dans la région, l’Église Méthodiste Unie a réalisé dix-huit forages d’eau potable dans la Conférence Annuelle du Congo Central. Photo par François Omanyondo, UM News.

L’Église réalise des forages de puits pour lutter contre les maladies hydriques au Congo

Dans le cadre du partenariat entre la Région Épiscopale du Congo Central et la Conférence de Peninsula-Delaware, l’Église Méthodiste Unie a réalisé dix-huit forages de puits d’eau dans la province du Sankuru en Conférence Annuelle du Congo Central, permettant à environ 500 000 personnes d’avoir accès potable luttant ainsi contre les maladies hydriques fréquentes dans cette région.
Mission
Lors d’une démonstration des équipements de musique achetés grâce à un appui du Conseil Général des Ministères Globaux en République Centrafricaine. Cette dotation en matériels va permettre d’appuyer l’évangélisation de la Mission Méthodiste Unie en République Centrafricaine. Photo par Chancelvye Petula (UMNS)

Un véhicule et des instruments de musique pour étendre l’évangile en République Centrafricain

Un appui financier du Conseil Général des Ministères Globaux a permis d’acheter un véhicule tout terrain de marque Toyota (4x4) et des instruments de musique pour appuyer l’évangélisation de la Mission méthodiste Unie en République Centrafricaine. Le Révérend Lucien Dockpa a dit que grâce à ces instruments l’église va se développer et étendre l’évangile partout dans ce pays de plus de 5 millions d’habitant.