Le réveil au Nigeria ramène des membres dissidents

Le Réveil Chrétien de la Conférence du Sud du Nigeria de 2018, a été un moment de joie puisque des membres dissidents qui avaient quitté la Conférence il y a cinq ans sont retournés au bercail et ont été accueillis à bras ouverts.

« En tant que membres de l'Église Méthodiste Unie, nous croyons que nous pouvons faire beaucoup plus quand nous sommes ensemble que lorsque nous restons séparés, » a déclaré Yohanna Nzakobature, leader des membres qui sont revenus. « Nous avons pris la décision de retourner à notre Eglise d'origine parce que le besoin d'unité dans l'Église Méthodiste Unie, à la fois locale et mondiale, est une nécessité. »

Be sure to add the alt. text

Yohanna Nzakobature, leader des dissidents du district de Kakulu qui sont revenus, a expliqué que le groupe avait décidé de réintégrer la Conférence du Sud du Nigeria pour restaurer l'unité dans l'Église Méthodiste Unie. Photo d’Ande I. Emmanuel, UMNS.

Le Réveil Chrétien est un rassemblement annuel d'évangélisation et de mission au cours duquel les membres de l'Eglise se réunissent pour prier, prêcher, étudier la Bible et chanter.

Cette année, l'événement a eu lieu du 14 au 18 mars à l'école primaire Low Cost de Jalingo, dans l'État de Taraba, autour du thème : « Allez donc, être de fidèles disciples de Jésus-Christ qui portent des fruits. »

Plus de 12300 membres de la conférence ont assisté à ce programme de quatre jours. L'apparition des membres dissidents a déclenché des tonnerres d’applaudissement dans la foule.

« C'est le jour le plus marquant de cette année dans la vie et le ministère de notre Conférence, car ce jour tant attendu est arrivé, » a affirmé l'avocat Peter Ngai, président des laïcs de la Conférence. « Aujourd'hui, nous sommes heureux d'accueillir et de recevoir nos frères et sœurs qui nous ont manqué ces cinq dernières années. »

Il a encouragé tous les membres de la Conférence à « s'embrasser comme des membres d'un seul corps de Christ et continuer à œuvrer pour l'unité de toute l'Eglise. Nous continuerons de nous embrasser indépendamment de nos tribus et de nos origines géographiques, » a-t-il soutenu.

Les membres du district de Yusa Nyandang à Lau, du district de Kakulu à Zing et des districts de Kpantisawa et de Yorrogabas à Yorro se sont détachés de la Conférence du Sud du Nigeria en 2013, peu après l'élection de l'évêque John Wesley Yohanna. Ils ont fait savoir que la Conférence Centrale de l'Afrique de l'Ouest avait commis une erreur dans l'élection de Yohanna.

Le groupe a approché le Haut Conseil judiciaire pour une décision déclaratoire concernant le sens, l'impact et l'application du paragraphe 405 du processus électoral. La haute cour de justice de la dénomination, dans son verdict N° 1235, a décliné sa compétence et a affirmé que la requête avait été présentée par un organe qui n'était pas autorisé à demander une décision déclaratoire.

Peu de temps après la décision du Haut Conseil judiciaire, le groupe s'est dissocié de la Conférence et du reste de la connexion Méthodiste Unie.

Simon Luka, qui a pris la parole au nom des membres du district de Kpantisawa qui sont revenus, a soutenu que Dieu les avait appelés à revenir et qu'ils étaient là pour rester.

Be sure to add the alt. text

Simon Luka, qui a pris la parole au nom des dissidents du district de Kpantisawa qui sont revenus, lors du rassemblement de la Conférence du Sud du Nigeria, a soutenu que Dieu avait appelé ce groupe à se réconcilier avec leurs frères et sœurs de la Conférence. Photo d’Ande I. Emmanuel, UMNS.

« Dieu nous a dit de rechercher la voie de la paix, de la justice, de l'unité et de la réconciliation avec le reste de nos frères et sœurs de la Conférence. .... Nous nous associons à nos frères et sœurs pour continuer la mission de faire des disciples de Jésus-Christ pour la transformation du monde. »

« Nous sommes de retour pour de bon et n’avons pas l’intention de faire marche arrière. »

Les membres de la Conférence ont accueilli chaleureusement ceux qui étaient revenus et espèrent former une seule Eglise dans l’avenir.

« Mon cœur est dans la joie. Je suis contente d'être encore en vie pour voir ce jour de paix, d'unité et de réconciliation avec nos frères et sœurs, » a déclaré la Révérende Gloria Iliya Dogara, surintendante du district de Jalingo.

Murtala Sallah, président des jeunes de la Conférence, a partagé à ces sentiments. « Beaucoup de personnes ont versé des larmes de joie. La foule a chanté et dansé pour saluer (le retour) des membres ... Nous sommes heureux que nos frères et sœurs soient ici aujourd'hui. Gloire à Dieu, » a-t-il expliqué.

Emmanuel est le secrétaire de la conférence Annuelle du Sud du Nigéria. Contact Média: newsdesk@umcom.orgInscrivez-vous pour recevoir notre bulletin mensuel gratuit des événements dans la vie de l'Église Méthodiste Unie dans votre boîte de réception.

Croissance de l'Eglise
L’Evêque Gabriel Unda de la Région Episcopale du Congo-Est procède à l'inauguration de l'église locale Onotamba de Kisangani (RDC). Cette église est le don d’un laïc,

Les laïcs Méthodistes Unis aident à reconstruire l’Eglise en Centrafrique

Grâce aux dons des laïcs dans cette région, les Méthodistes Unis apportent des changements positifs dans la reconstruction de l’Eglise.
Les Femmes Méthodistes Unies
Harriett Jane Olson, United Methodist Women chief executive officer, gives closing remarks at the United Methodist Women Assembly 2018 in Columbus, Ohio. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Les femmes Méthodistes Unies exhortées à changer hardiment le monde

Plus de 6000 femmes se sont réunies pendant trois jours pour écouter, apprendre et mener des actions sociales visant à leur donner le « pouvoir de l'audace. »
Mission
Health officials have declared a new Ebola outbreak in Bikoro in the northwest part of the Democratic Republic of Congo. Photo courtesy of Google Maps.

La RDC signale son premier décès dû à l’Ebola

Les leaders de l'Église Méthodiste Unie s’engagent à aider à arrêter la propagation du virus mortel.