La résurrection célébrée dans une ville attaquée par les terroristes

Deux semaines, jour pour jour après l’attaque terroriste qu’a connue la ville de Grand- Bassam et qui a plongé toute la Côte d’Ivoire dans la consternation, l’Evêque Benjamin Boni a célébré la résurrection du Seigneur Jésus avec les fidèles de cette ville côtière (45 kms d’Abidjan).

« Ne vous laissez pas aller au découragement, ne vous laissez pas aller à l’inquiétude. Au premier et au deuxième jour succède toujours le 3ème jour avec le Seigneur Jésus. Que le jour de la résurrection reste votre jour. Que le seigneur garde sur vous sa main de grâce, sa main de bénédiction. Que le Seigneur bénisse Grand-Bassam, que le Seigneur bénisse la Côte d’Ivoire, que le Seigneur bénisse toutes les nations marquées par ce triste phénomène du terrorisme. Que le Seigneur nous aide à œuvrer dans le sens de la vie, parce que le monde est marqué en ce moment par la culture de la mort. Et Jésus nous dit d’aller partout et de cultiver la vie, afin que les hommes puissent expérimenter cette vie abondante que communique le Seigneur ressuscité à tous les hommes. » Tel est l’essentiel du message que l’Evêque Benjamin Boni a tenu à délivrer aux fidèles de Grand- Bassam à la faveur de la célébration de la fête de Pâques. Un message de foi, d’espérance et de victoire reçu avec de vives acclamations par les méthodistes unis de cette ville visiblement heureux et émus de recevoir cet hôte de marque.

En effet, l’Evêque Boni entouré pour l’occasion de tout le bureau de la Conférence a tenu à rendre visite aux fidèles de cette ville suite à l’attaque terroriste qui avait causé la mort de 19 personnes le 13 mars dernier.

Be sure to add the alt. text

Bishop Benjamin Boni. Photo courtesy of the Council of Bishops.

Le Temple Eternité de Grand-Bassam, a été choisi à dessein pour ce culte solennel. Situé au quartier France, non loin du lieu de l’attaque, cette église est aussi la plus ancienne de l’histoire du méthodisme en Côte d’Ivoire. Pour l’occasion, ce lieu de culte était, plein comme un œuf puisque les fidèles des autres églises de la ville que sont Israël et Azuretty n’ont pas voulu se faire conter l’événement.

L’Evêque Boni pour ce culte spécial à plus d’un titre, s’est appuyé sur un thème fort à propos : « Le 3ème jour, c’est pour toi », tiré de 1 Corinthiens 15 : 4,  dans lequel Paul affirme que Jésus est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures ». Permettant ainsi à l’auditoire de comprendre ce qu’est la régénération par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts.

A cet effet, il s’est appuyé pendant son sermon dans un premier temps sur le premier jour et le deuxième qui sont ceux de la passion, de la crucifixion et de la mort du Seigneur Jésus. Deux jours de désarroi, de doute et de profonde tristesse pour les disciples.  Deux jours qui pour le chrétien représentent l’enlisement dans les difficultés, les épreuves. « Et c’est alors que vient le troisième jour. Le jour de la grande manifestation de l’amour de Dieu, le jour de la Gloire de Dieu. C’est le jour de la grande manifestation de la Puissance de Dieu. Pour le monde, pour l’Eglise, pour les nations, pour les familles, pour toutes les communautés, pour chacun de nous particulièrement », a-t-il insisté.

A la lumière de cette actualisation, l’Evêque Boni a exhorté les fidèles et toute la population de Grand-Bassam et de la Côte d’Ivoire à garder espoir et à « penser au troisième jour quand tout semble noir, car avec Jésus-Christ, le désert refleurit ».

Les fidèles encouragés par ce message de victoire ont prié avec instance pour la Côte d’Ivoire et pour la paix dans le monde ainsi que pour le corps de Christ.

C’est donc plus que jamais rassurés de la présence quotidienne du Ressuscité que les chrétiens méthodistes ont regagné leur demeure en ce jour de Pâques.

Faut-il le rappeler, l’Evêque Boni n’est pas à sa première visite à Grand-Bassam après les attaques du 13 mars. En effet, en sa qualité de 3ème vice-président de la Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire (CONARIV), il avait conduit une délégation de haut niveau, le 17 mars, soit quatre jours après les attentats. L’objet de cette visite a été d’apporter la compassion et les encouragements de cette institution, à la population de Grand-Bassam. La délégation a visité successivement les autorités administratives et traditionnelles au nombre desquels Sa Majesté Amon Tanoé, Roi des Inzima Kôtôkô. Cette visite s’est aussi poursuivie dans les édifices hôteliers ayant fait l’objet d’attaques et auprès de plusieurs victimes.

Koutouan Méthodiste Unie et un journaliste en  Côte d’Ivoire.
Contact media: newsdesk@umcom

Articles connexes

Croissance de l'Eglise
L’Evêque Gabriel Unda de la Région Episcopale du Congo-Est procède à l'inauguration de l'église locale Onotamba de Kisangani (RDC). Cette église est le don d’un laïc,

Les laïcs Méthodistes Unis aident à reconstruire l’Eglise en Centrafrique

Grâce aux dons des laïcs dans cette région, les Méthodistes Unis apportent des changements positifs dans la reconstruction de l’Eglise.
Les Femmes Méthodistes Unies
Harriett Jane Olson, United Methodist Women chief executive officer, gives closing remarks at the United Methodist Women Assembly 2018 in Columbus, Ohio. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Les femmes Méthodistes Unies exhortées à changer hardiment le monde

Plus de 6000 femmes se sont réunies pendant trois jours pour écouter, apprendre et mener des actions sociales visant à leur donner le « pouvoir de l'audace. »
Mission
Health officials have declared a new Ebola outbreak in Bikoro in the northwest part of the Democratic Republic of Congo. Photo courtesy of Google Maps.

La RDC signale son premier décès dû à l’Ebola

Les leaders de l'Église Méthodiste Unie s’engagent à aider à arrêter la propagation du virus mortel.