La position de l’Eglise Méthodiste Unie sur le jeûne

Other Manual Translations: English

Le jeûne a un fondement biblique, en particulier pendant les 40 jours de Carême conduisant à la célébration de Pâques. Selon les Évangiles, Jésus est allé dans le désert et a jeûné 40 jours et 40 nuits dans le cadre de sa préparation spirituelle,

Le jeûne fait partie des débuts du Méthodisme. John Wesley considérait le jeûne comme une partie importante de la vie d'un chrétien et il jeûnait chaque semaine. Pour Wesley, le jeûne était un moyen important d'exprimer sa tristesse face au péché et de faire pénitence pour la trop grande indulgence à manger et à boire. Il croyait que le jeûne permettait de consacrer plus de temps à la prière et avait plus de sens s’il était combiné aux dons faits aux pauvres. Wesley a mis en garde contre le jeûne extrême et contre le jeûne des personnes qui ont une santé fragile.

Bien que le jeûne se réfère habituellement à toute pratique consistant à restreindre les aliments, il existe une distinction entre le jeûne (limitation de la consommation de nourriture et de boissons) et l'abstinence (se priver de viande.). S’abstenir de manger de la viande un jour par semaine est un acte universel de pénitence. Il est important de consulter son médecin avant de tenter un jeûne total (pas de nourriture, de l'eau uniquement) pendant plus de 24 heures.

Le carême est un temps personnel d'autoréflexion. L'Église Méthodiste Unie n'a pas de directives officielles sur la façon dont les personnes doivent observer le carême. Certains choisissent d'abandonner une certaine nourriture, mais un esprit de jeûne peut inclure la restriction des activités telles que regarder la télévision, faire le shopping ou être sur les réseaux sociaux. Certains choisissent de donner des vêtements ou des biens, de consacrer du temps au bénévolat ou d'accroitre le temps passé dans la prière. Nous jeûnons pour nous réorienter, fuir les distractions et nous tourner vers Dieu.

Articles connexes

L’évêque Kenneth H. Carter prononce le sermon lors du culte d'ouverture de la Conférence Générale 2019 de l’Eglise Méthodiste Unie à Saint-Louis. Photo de Kathleen Barry, UMNS.

Demandez à l'EMU : Que s'est-il passé lors de la Conférence Générale ?

Beaucoup de Méthodistes Unis se posent des questions après la Conférence Générale 2019. Ask The UMC, un ministère de United Methodist Communications offre des réponses aux questions les plus fréquemment posées.
L'Eglise locale
L'évêque Sharma Lewis partage un moment avec l'évêque Lindsey Davis, son ex-évêque à la Conférence de Géorgie du Nord, lors de sa consécration le 15 juillet 2016 au Lake Junaluska Conference and Retreat Centre à Lake Junaluska, Caroline du Nord. Photo du dossier de Burt Williams, Conférence de l'ouest de la Caroline du Nord.

Demandez à l'EMU : Comment les évêques sont-ils choisis dans l'Église Méthodiste Unie ?

Les évêques sont élus par les délégués laïques et pasteurs aux conférences juridictionnelles et centrales, qui se réunissent tous les quatre ans après les sessions ordinaires de la Conférence Générale. Les prochaines élections épiscopales débuteront en 2020.
Initiatives des églises locales
The Adoration of the Magi tapestry dating from 1894 from the Manchester Metropolitan University, England. Image courtesy of Wikimedia Commons.

Demandez à l'EMU: Quel est le sens de l’Epiphanie pour les Méthodistes Unis?

L'épiphanie est le jour où les chrétiens se souviennent de la visite des mages venus rendre visite à Jésus, apportant leurs dons d'or, d'encens et de myrrhe.