La position de l’Eglise Méthodiste Unie sur le jeûne

fork-and-knife-fasting-stockvault
fork-and-knife-fasting-stockvault

Le jeûne a un fondement biblique, en particulier pendant les 40 jours de Carême conduisant à la célébration de Pâques. Selon les Évangiles, Jésus est allé dans le désert et a jeûné 40 jours et 40 nuits dans le cadre de sa préparation spirituelle,

Le jeûne fait partie des débuts du Méthodisme. John Wesley considérait le jeûne comme une partie importante de la vie d'un chrétien et il jeûnait chaque semaine. Pour Wesley, le jeûne était un moyen important d'exprimer sa tristesse face au péché et de faire pénitence pour la trop grande indulgence à manger et à boire. Il croyait que le jeûne permettait de consacrer plus de temps à la prière et avait plus de sens s’il était combiné aux dons faits aux pauvres. Wesley a mis en garde contre le jeûne extrême et contre le jeûne des personnes qui ont une santé fragile.

Bien que le jeûne se réfère habituellement à toute pratique consistant à restreindre les aliments, il existe une distinction entre le jeûne (limitation de la consommation de nourriture et de boissons) et l'abstinence (se priver de viande.). S’abstenir de manger de la viande un jour par semaine est un acte universel de pénitence. Il est important de consulter son médecin avant de tenter un jeûne total (pas de nourriture, de l'eau uniquement) pendant plus de 24 heures.

Le carême est un temps personnel d'autoréflexion. L'Église Méthodiste Unie n'a pas de directives officielles sur la façon dont les personnes doivent observer le carême. Certains choisissent d'abandonner une certaine nourriture, mais un esprit de jeûne peut inclure la restriction des activités telles que regarder la télévision, faire le shopping ou être sur les réseaux sociaux. Certains choisissent de donner des vêtements ou des biens, de consacrer du temps au bénévolat ou d'accroitre le temps passé dans la prière. Nous jeûnons pour nous réorienter, fuir les distractions et nous tourner vers Dieu.

Articles connexes

Théologie
Des citrouilles sur la 12ème South Farmers Market à Nashville (Tennessee). Photo de Laurens Glass.

Demandez à l’EMU : Quelle est l'opinion de l'Église Méthodiste Unie concernant Halloween?

Le mot « Halloween » (ou « Hallowe’en ») signifie « la soirée des reliques. »
Le révérend Jérôme R. DeVine (à gauche et à l'arrière) applique le signe de croix sur le révérend Kyland Dobbins lors d'une réaffirmation du baptême à Facing the Future 2018, un événement pour les pasteurs travaillant dans un environnement multiculturel à Newark (New Jersey). DeVine a décrit le culte comme étant « à la fois un souvenir de la grâce de Dieu dans le baptême et le don continu de la grâce qui nous guérit et nous fortifie au milieu des orages de la vie et du ministère. » Photo d’archives de Joey Butler, UMNS.

Demandez à l’EMU : Que signifie le signe de croix chez les Méthodistes ?

La croix et ses corollaires forment l’élément central de notre tradition et de notre héritage.
Une vue de Kingswood School en Angleterre. Neil Phillips Photography, courtesy of Kingswood School.

Quelle a été la première école créée par les Méthodistes ?

John Wesley pensait que l'éducation était la clé à une vie pleine et épanouie