Pouvons-nous « ordonner » à Dieu d’accomplir des miracles ?

Photo de Mike DuBose, UMNS La Révérende Esther Kachiko Furaha en prière pendant un culte à l'Église Méthodiste Unie Nouvelle Jerusalem d’Uvira (République Démocratique du Congo).
Photo de Mike DuBose, UMNS La Révérende Esther Kachiko Furaha en prière pendant un culte à l'Église Méthodiste Unie Nouvelle Jerusalem d’Uvira (République Démocratique du Congo).

Les Méthodistes Unis croient en la puissance de la prière. Nous nous sentons connectés à Dieu par la prière et nous pouvons lui apporter tout ce qui se passe dans nos vies et dans le monde. La prière nous aide à écouter Dieu, à nous dépouiller et à permettre à Dieu de nous transformer afin que notre volonté soit en accord avec la volonté de Dieu. Nous pouvons certainement demander à Dieu ce que nous voulons. Cependant, nous ne croyons pas que Dieu soit tout simplement une marionnette qui fera tout ce que nous demandons.

L'article sur la prière du Living Prayer Centre de la Chambre Haute explique : « la prière est une communion avec le Créateur de l'Univers. C'est une conversation dans laquelle nous recevons autant que nous communiquons. Dans la prière authentique, nous n'exprimons pas simplement ce qui est en nous, mais nous sommes transformés par Celui à qui nous parlons. »

« Ce Dieu n'est ni géré ni contrôlé par nos limites humaines. En priant, si Celui-ci est vraiment notre Dieu, nous ne disons pas à Dieu de faire nos courses, mais nous l’adorons et écoutons ce qu'il a à dire. Dans une telle prière, nous devons être patients pour recevoir ce que Dieu a à dire, ainsi que la volonté d’être transformés dans le processus. Ce Dieu a autorité sur nous. Nous n'avons pas la capacité de le contrôler. »

Pouvons-nous « ordonner » à Dieu d’accomplir des miracles ? Voici une excellente question. Parlez-en à votre pasteur.

Vous avez des questions ? Demandez à l'EMU. Consultez d'autres questions et réponses récentes.

Ce contenu a été produit par InfoServ, un ministère de United Methodist Communications.

Publié pour la première fois le 27 octobre 2016.

Articles connexes

Théologie
Des citrouilles sur la 12ème South Farmers Market à Nashville (Tennessee). Photo de Laurens Glass.

Demandez à l’EMU : Quelle est l'opinion de l'Église Méthodiste Unie concernant Halloween?

Le mot « Halloween » (ou « Hallowe’en ») signifie « la soirée des reliques. »
Le révérend Jérôme R. DeVine (à gauche et à l'arrière) applique le signe de croix sur le révérend Kyland Dobbins lors d'une réaffirmation du baptême à Facing the Future 2018, un événement pour les pasteurs travaillant dans un environnement multiculturel à Newark (New Jersey). DeVine a décrit le culte comme étant « à la fois un souvenir de la grâce de Dieu dans le baptême et le don continu de la grâce qui nous guérit et nous fortifie au milieu des orages de la vie et du ministère. » Photo d’archives de Joey Butler, UMNS.

Demandez à l’EMU : Que signifie le signe de croix chez les Méthodistes ?

La croix et ses corollaires forment l’élément central de notre tradition et de notre héritage.
Une vue de Kingswood School en Angleterre. Neil Phillips Photography, courtesy of Kingswood School.

Quelle a été la première école créée par les Méthodistes ?

John Wesley pensait que l'éducation était la clé à une vie pleine et épanouie